Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Didier Barbelivien > Didier Barbelivien va subir une opération des cordes vocales pour pouvoir rechanter
C'est dit !
mardi 16 juin 2020 10:50

Didier Barbelivien va subir une opération des cordes vocales pour pouvoir rechanter

Didier Barbelivien va subir une opération des cordes vocales pour retrouver sa capacité vocale. Le chanteur et parolier dit souffrir d'une polype, l'empêchant de chanter correctement.
Crédits photo : Abaca
Il faudra être patient avant de pouvoir l'entendre chanter à nouveau. Interrogé par le podcast de Ouest-France "Comme à la maison" à propos de son confinement, Didier Barbelivien dit avoir vécu deux mois compliqués à cause de problèmes de santé : « Bizarrement, l'inactivité fatigue pour le corps. Sinon ça va. Enfin j'attends d'être opéré pour un polype sur les cordes vocales aussi. Ça, c'est la cerise sur le gâteau, mais c'est pas si grave ». Si le chanteur et parolier semble prendre cela à la légère, ce polype l'empêche pour l'instant de chanter pleinement. Si la date de cette opération est encore inconnue, elle devrait lui permettre de recouvrer l'intégralité de ses capacités vocales. Il évoquait déjà ce problème de santé au micro de Mona FM, concernant la chanson caritative "Si vous nous aidez", écrite avec Gilbert Montagné pour les soignants : « Je peux te dire qu'en ce moment, pour chanter, j'ai des soucis ! Vu que j'ai un polype sur la voix, Gilbert chante remarquablement sur cette chanson ».

"On pouvait confiner autrement"


Au-delà de ce morceau caritatif, Didier Barbelivien a fait aussi parler de lui pendant le confinement pour critiquer la gestion de la crise sanitaire de coronavirus par le gouvernement français. Dans un pamphlet intitulé "Tirade aux incompétents", en référence au "Ruy Blas" de Victor Hugo, le chanteur y écrivait : « Nous on manque de masque mais pas vous quand j'y songe / Qui avancez fièrement sous celui du mensonge... / Puisqu'il y a trois semaines vous affirmiez crétins / Qu'en porter par prudence n'était pas opportun ». Une prise de position qu'il a expliqué durant le podcast de Ouest-France : « On pouvait confiner autrement (...) Ça a été fait sans discernement. On bloque la France entière, on s'est calé sur les Chinois mais ils n'ont pas bloqué la Chine, seulement une province. C'est comme si on avait enfermé la Creuse. Il y avait intérêt à fermer l'Île-de-France et toute la région Est, mais le Cantal, l'Aveyron, la Lozère, le Puy de Dôme, les Côtes d'Armor, ils ne demandaient rien. Je ne pense pas qu'il y avait de danger par rapport aux lits d'hôpitaux dont ils disposaient. Et pendant tout ce temps là, je n'ai pas entendu les pouvoirs publics dire qu'ils allaient immédiatement se mettre à la construction d'hôpitaux et de lits de réanimations ». « Si ça revient l'année prochaine, on est dans le même trip » conclut-il avec pessimisme.
Théau BERTHELOT

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos) Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos)
  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés