Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Diam's > Diam's se confesse : "Mon autobiographie est l'ultime moyen de rétablir des vérités"
News musique
vendredi 14 septembre 2012 10:57

Diam's se confesse : "Mon autobiographie est l'ultime moyen de rétablir des vérités"

Diam's sort de son silence. La rappeuse qui a conquis le cœur du public français il y a quelques années avec ses albums "Brut de femme" et "Dans ma bulle", a décidé de se détourner des projecteurs pour vivre une autre vie et retrouver sa "place auprès du peuple" comme elle l'explique dans son autobiographie à paraître le 27 septembre.
Crédits photo : ABACA
C'est les bras grands ouverts que Diam's ouvre « la porte de sa vie » au public. La rappeuse, qui a conquis le public français avec les albums "Brut de femme" (2003), "Dans ma bulle" (2006) et "S.O.S" (2009), se dévoile dans une autobiographie à paraître le 27 septembre aux éditions Don Quichotte. L'interprète de "La boulette", qui a connu un succès retentissant il y a quelques années avec les titres "DJ", "Jeune demoiselle" et "Confessions nocturnes", a décidé il y a trois ans de raccrocher son tablier, sans dire un mot.

Beaucoup fantasment sa nouvelle vie, évoquant un tournant avec une conversion à l'Islam. La chanteuse, qui est avant tout une femme, a décidé de « rétablir la vérité » en racontant son histoire. L’ouvrage de 352 pages sera l'occasion pour les fans de « découvrir son enfance, ses années de petite banlieusarde et sa vie de star tiraillée entre dépression et amour du rap » annonce un communiqué de presse. « Elle y témoigne du tumulte qu'était sa vie alors et dit comment elle a trouvé l'apaisement dans la spiritualité et l'humanitaire ». La couverture, sombre, affiche le nom de scène de l'artiste mais aussi son vrai nom : Mélanie Georgiades.

Dans un premier aperçu de cette autobiographie, Diam's évoque son humanité, et apparaît non pas en colère mais apaisée, prête à se livrer et donner son point de vue sur le fonctionnement d'une société qui ne semble pas totalement lui convenir. Un premier aperçu que la rappeuse a mis en ligne sur son compte Facebook.


"Ce n'était pas du dédain ou de l'arrogance"


10 juillet 2012, plume à la main, me voilà sur le point d'achever mon autobiographie. En écrivant, et donc, en me replongeant dans ma vie, Je me rends compte qu'elle a été une aventure hors du commun, tout ce qui m'a liée à mon public était fort. Quoi que l'on ait dit de moi, et même lorsqu'on m'a traînée dans la boue, des milliers de personnes n'ont jamais cessé de m'aimer et de me témoigner leur soutien. Mon public était ce que j'avais de plus cher. Sur scène, à travers mes textes, je passais des messages. Je me livrais.

J'ai toujours considéré cette foule comme une addition de cœurs, des êtres à part entière avec qui j'aimais partager, et non comme un simple miroir, dans lequel j'aurais pu m'admirer. Nous étions si proches…

Puis un jour je me suis tue, et je suis partie sans dire au revoir. Ce n'était pas du dédain, croyez-moi, ce n'était pas non plus de l'arrogance, ni de l'ingratitude, mais j'avais tellement de choses à dire qu'il m'aurait bien fallu bien plus de cinq minutes sur scène ou d'une simple vidéo postée sur Internet. C'était tellement long à expliquer, mais pourtant si beau à partager, si merveilleux à raconter.

Pendant des années, les gens m'ont vu courir, décrocher des trophées et devenir célèbre, mais ils n'ont vu de moi qu'une enveloppe derrière laquelle se cachait un cœur meurtri. J'ai longtemps couru sans me questionner sur le but que je visais, mais cette course haletante, trépidante, m'a finalement usée et déçue.

Ce livre, je l'ai voulu sincère et honnête pour celles et ceux qui aimaient ces qualités dans mes textes. Il est aussi l'ultime moyen de rétablir des vérités, mes vérités, car, depuis trois ans, j'écoute…

On dit de moi que je me suis transformée et je pense au plus profond de mon cœur que c'est faux, en tout cas ce n'est pas ma réalité. Toute ma vie a été une école. J'y ai appris qui je suis et qui je ne suis pas, ce que sont les autres et ce qu'ils ne sont pas. Qu'ils peuvent être des amis mais pas de refuges, qu'ils peuvent donner la main mais pas décider à ta place.

A cette école, j'ai aussi compris qu'il n'est pas bon d'être une idole, et que, plaquée sur des murs, enfermée dans des images, j'ai manqué d'étouffer.

On dit de moi que j'ai renié celle que j'étais. L'âme humaine est plus profonde et plus complexe que cela. Je dirais plutôt que je me suis cherchée, que je me suis découverte, que j'ai appris à m'aimer et qu'aujourd'hui, je suis en paix. On a dit de moi que, perdue, je me suis réfugiée dans la religion. Dans cette parole, j'ai ressenti comme du mépris, face à celui qui sombre puis trouve sa voie. Parfois toucher le fond donne beaucoup d'ardeur à vivre, à aimer, à donner à méditer, et surtout à choisir de ne plus être un consommateur de la vie mais un cultivateur du bonheur.

Il y a deux ans, je suis descendue de l'estrade et j'ai repris ma place auprès du peuple. J'aimerai lui dire que personne n'a le droit d'être au-dessus des autres pour vendre du rêve, un rêve qui ne changera jamais la vie de l'affamé ou du jeune qui erre dans cette société sans savoir où il va. Un rêve qui ne changera jamais la vie du père de famille qui galère à la fin de chaque mois ou d'une mère détruite à petit feu par son travail à la chaîne, et qui préférerait peut-être rester chez elle auprès de ses enfants.

En lisant ces pages, vous découvrirez que ce qui m'a touchée a également touché des millions d'autres gens et que l'étrange n'est pas celui met un genou à terre et qui se relève, non, l'étrange c'est celui qui tombe sans chercher à savoir pourquoi.

Je veux vous emmener sur les routes sinueuses que j'ai foulées, dans mes voyages au bout du monde mais aussi dans ce voyage au fond de mon cœur pour que vous compreniez ce qui m'a émue, ce qui m'a bouleversée, et qui m'a fait renaître.

Non pas que ma vie soit plus intéressante que celle des autres, mais si j'ai là l'occasion de partager un moment d'intimité avec ceux qui m'ont aimée, avec ceux qui m'aiment encore, alors je ne peux pas le rater. Dans mon silence, je n'ai jamais cessé de penser à vous et d'espérer vous retrouver. Et si ce livre vous faire entrer dans ma vie comme vous entreriez chez moi, alors... Soyez les bienvenus !
Jonathan HAMARD
Pour en savoir plus, visitez son site officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Diam's.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Diam's :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?
  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

!

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés