Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Desireless > "Stars 80" : Desireless dévoile la raison de sa participation au film... "pour le fric" !
C'est dit !
dimanche 15 avril 2018 11:31

"Stars 80" : Desireless dévoile la raison de sa participation au film... "pour le fric" !

Desireless, l'inoubliable interprète de "Voyage Voyage" a dévoilé les raisons de sa participation au film "Stars 80". Et pour elle, c'était juste une question d'argent !
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
Avec une seule chanson, Desireless a marqué les années 80. Son "Voyage, Voyage" a été numéro un des charts partout en Europe (sauf... en France où il s'est classé deuxième). Au total : 5 millions d'exemplaires vendus. Elle fait ainsi partie de la génération 80 à être une "one hit wonder" tout comme Jean-Pierre Mader ou Patrick Hernandez. Alors quand en 2008, on lui propose de remonter pour chanter son tube aux côtés des autres stars de l'époque, elle accepte. Ce sera "RFM Party 80" avant de s'appeler "Stars 80".

"Je ne touche 'que' 2.000 euros par an"


En 2012 est réalisé un film sur les 2 producteurs qui ont eu cette idée folle de rassembler tous ces chanteurs des années 80 en faisant jouer aux stars leurs propres rôles. Dans une interview accordée à France Dimanche, la chanteuse de "John" révèle son unique but quant à sa participation au premier film "Stars 80" : renflouer les caisses. Desireless, de son vrai nom Claudie Fritsch, vit aujourd'hui dans la Drôme avec son mari, loin des projecteurs. La chanteuse révèle ainsi ne pas gagner assez d'argent avec son tube car elle n'en n'est pas à l'origine: « Si j'étais auteure et compositrice, je serais très riche. Mais je ne suis qu'interprète de "Voyage, voyage", je ne touche donc 'que' 2.000 euros par an grâce à cette chanson. (...) Je survis en chantant "Voyage, voyage" dans mes concerts » confie-t-elle.

"Si j'ai accepté, c'était surtout pour le fric"


Ainsi, elle accepte un peu à contrecoeur de participer au film "Stars 80" en 2012, pour étoffer son compte en banque. Elle se montre aujourd'hui très dure envers la production du film, contrairement à l'époque : « J'ai participé au premier volet, et ça m'a suffi. Si j'ai accepté, c'était surtout pour le fric. Je suis contente de ne pas avoir joué dans le second. On va dire que je n'avais pas trop d'atomes crochus avec les gens de la production », balance-t-elle. A titre de comparaison, Patrick Hernandez dit toucher entre 800 et 1500€ quotidiennement avec son titre "Born to be Alive" dont il est l'auteur-compositeur. A l'époque, le film "Stars 80" est un beau succès avec 1,8 million de spectateurs, ce qui relance l'intérêt du public pour la tournée qui repart de plus belle et qui pose ses valises 2 fois au Stade de France (2008 et 2015). Une suite est même tournée en 2017 mais se solde par un échec cuisant avec seulement 170.000 entrées.
Théau Berthelot

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : ses 12 looks les plus marquants Madonna : ses 12 looks les plus marquants
  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP