Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Booba > Booba roi du clash : pourquoi attaque-t-il tout le monde ? Le rappeur s'explique
C'est dit !
mercredi 05 janvier 2022 16 :01

Booba roi du clash : pourquoi attaque-t-il tout le monde ? Le rappeur s'explique

Booba n'a jamais eu peur des provocations et des polémiques. Toujours volontaire lorsqu'il s'agit de créer du drama sur les réseaux sociaux, le rappeur explique dans une interview à i-D pourquoi il aime tant la culture du clash. "C'est une erreur de me répondre" prévient-il.
Crédits photo : Bestimage
C'est la polémique du moment. Gims ne veut plus que ses fans et « frères » musulmans lui souhaitent la bonne année en raison de ses « convictions » religieuses, comme il l'a assuré dans une vidéo publiée le 1er janvier sur Instagram. « S'il vous plaît, avec les bonne année, Nouvel an, laissez-moi avec ça. Est-ce que les compagnons ont fêté le Nouvel An ? Non. Les gars, s'il vous plaît arrêtez ! (...) En plus, c'est un pas de plus vers la mort... Donc on se réjouit de quoi finalement ? Venez on se concentre un petit peu sur nos trucs à nous » a fait savoir le rappeur de la Sexion D'Assaut, dont les propos font depuis couler beaucoup d'encre et a même fait réagir Valérie Pécresse, qu'il soutient. « Ces propos, c'est tout ce que je combats, c'est du communautarisme. C'est nier nos fêtes calendaires, c'est se replier sur une communauté religieuse » a expliqué la candidate LR, qui a tenu à appeler en personne l'artiste pour échanger sur le sujet.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"C'est comme si je me trouvais dans une cour d'école"


Si Lââm, de confession musulmane, a réagi en conseillant à Gims de prendre « du repos », Booba s'est empressé de rajouter de l'huile sur le feu à grand renfort de provocations et moqueries. « Gims, grand pitre sans pupitre que tu es ! Financé par l'extrême droite alors là t'as fait fort ! T'es le meilleur » a-t-il écrit dans une série de tweets, en relayant un extrait de l'émission "La grande soirée du 31 à Versailles" diffusée l'an dernier, où le chanteur avait interprété son titre "Jusqu'ici tout va bien". « Aahhhh par contre pour prendre un billet sur les fêtes chrétiennes t'es là mon salo » a ironisé B20, toujours prêt à en découdre.


D'où vient à Booba cette passion pour le clash et le sang ? L'auto-proclamé Duc de Boulogne, qui en était venu aux mains lors d'une bagarre contre Kaaris à Orly en août 2018, et avait qualifié cet épisode très médiatisé de « Rome au temps des gladiateurs », a accepté de donner les clés de compréhension de son attitude belliqueuse dans les colonnes du magazine britannique i-D. Pour l'interprète de "Leo Messi", il s'agit avant tout de montrer qui est le caïd de la classe. « C'est comme si je me trouvais dans une cour d'école. Si je ne vous aime pas pour une raison ou une autre, je prends un malin plaisir à vous pousser à bout » atteste le rappeur de 45 ans, qui éprouve presque de la pitié pour ses adversaires et rivaux : « C'est une situation difficile pour eux, parce que je suis drôle et implacable quand je les taquine. La plupart des rappeurs fonctionne avec un ego, donc ils ont toujours tendance à répondre, ce qui est une erreur ».

Dans ce même entretien, Booba se compare d'ailleurs à... Vladimir Poutine, le président russe. « Il y a quelque chose chez ce mec. Il est comme un empereur. Il est déterminé, accompli. Son comportement est parfait. Il est intelligent, il est ceinture noire, il a cette aura effrayante, il représente beaucoup de ce que j'admire. J'ai l'impression de déjà le connaître. Je crois que nous voyons le monde de la même façon » vante-t-il avec enthousiasme. Une déclaration curieuse qui ne manquera pas d'interpeller - mais c'est sans doute là l'objectif.
Yohann RUELLE
Suivez l'actualité de Booba sur son site internet officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez les albums et singles de Booba sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Booba :

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés