Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clip > Actualité de Blood Orange > "Jewelry" et "Charcoal Baby" : Blood Orange signe un retour flamboyant
Clip
vendredi 03 août 2018 09:27

"Jewelry" et "Charcoal Baby" : Blood Orange signe un retour flamboyant

Annoncé pour le 24 août, le quatrième album de Blood Orange (a.k.a. Devonté Hynes) se dévoile avec deux excellents inédits : "Jewelry" et "Charcoal Baby", accompagnés de clips fantastiques dans lequel le chanteur londonien met en avant la culture afro-américaine. Regardez les deux clips sur Pure Charts !
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
Blood Orange signe son retour de la plus belle des façons. Un mois avant la sortie de "Negro Swan", son quatrième album très attendu par les fans, l'artiste nous dévoile deux extraits percutants et puissants : "Jewelry" et "Charcoal Baby". Saxo planant, nappes de synthés et riffs de guitares typiquement indie (rappelant ceux de Mac DeMarco), le premier morceau atypique joue sur les ruptures de tons constantes pour donner naissance à l'un des morceaux de l'année. Dans le clip réalisé par le chanteur lui-même (Devonté Hynes de son vrai nom), ce dernier déambule dans les rues new-yorkaises, et montre un homme reproduire la pochette du disque à venir en sortant son corps d'une voiture, avec des ailes angéliques sur le dos.

Dans le même style, "Charcoal Baby" nous amène dans un univers planant tout en surlignant la condition des afro-américains aux Etats-Unis. Le clip réalisé par Crack Stevens nous montre simultanément deux fêtes familiales autour desquelles gravitent le chanteur, célébrant la communauté noire. Les deux clips sont par ailleurs introduits par des monologues poétiques et extradiégétiques lus par Janet Mock, écrivaine américaine et fervente activiste des droits transgenres.

Regardez le clip de "Jewelry" de Blood Orange :



"Still proud, best of my abilities"


« Tu me demandes ce qu'est la famille, je pense que c'est une communauté, un endroit où tu n'as pas besoin de te sentir rétréci, où tu peux pleinement te montrer sans avoir besoin de jouer. Tu t'amènes comme tu es, sans jugements : tu peux choisir ta famille et ne pas te limiter à celle qui t'es biologique » affirme la romancière dans "Charcoal Baby", avant de faire une apparition au tout début de "Jewelry" : « Mes images préférées sont celles où quelque chose ou quelqu'un n'est pas censé y figurer, où il n'a pas sa place... Les gens essaient de nous rabaisser en disant qu'on en fait trop : mais pourquoi voudrait-on en faire le moins possible ? »

« Ce nouvel album sera une exploration honnête de la vie et des anxiétés des queers et personnes de couleurs dont le sous-texte mettra lumière l'espoir et la lumière que l'on peut trouver dans ces moments sombres » affirme Blood Orange, dans un communiqué accompagnant la sortie de ses deux titres. En lieu et place d'un pamphlet rap façon "DAMN.", Blood Orange (que l'on a pu voir dans le clip de "Deadly Valentine" de Charlotte Gainsbourg) a choisi une voie plus posée. Les paroles vont dans ce sens puisque Devonté s'y affirme sans craindre le jugement d'autrui. « Still proud, best of my abilities / Still I think about an exit / No one ever will appreciate / The way you bare your soul for them to or attune / I'm through » chante-t-il fièrement en plein milieu de "Jewelry". Assurément, "Negro Swan", prévu pour le 24 août, est déjà paré pour être l'un des albums de 2018. Devonté viendra défendre ses nouvelles chansons le 2 novembre prochain lors du Pitchfork Music Festival Paris, en compagnie de CHVRCHES ou Fever Ray.

Regardez le clip de "Charcoal Baby" :
Théau Berthelot
Suivez l'actualité de Blood Orange sur sa page Facebook et son site officiel

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ? Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ?
  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP