Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Bertrand Cantat > Bertrand Cantat fustige "les salauds qui nous gouvernent" au Main Square Festival
C'est dit !
mardi 08 juillet 2014 10:07

Bertrand Cantat fustige "les salauds qui nous gouvernent" au Main Square Festival

Sur scène au Main Square Festival d'Arras dimanche dernier, Bertrand Cantat a profité de sa prestation pour interpeller ceux qu'ils nomment "les salauds qui nous gouvernent" au sujet de la situation de précarité dont souffrent les intermittents du spectacle, mais aussi beaucoup d'autres Français...
Crédits photo : ABACA
Sur la route des festivals avec son nouvel acolyte Pascal Humbert, avec qui il a formé le duo Détroit il y a maintenant près d'un an, Bertrand Cantat a fait escale au Main Square Festival ce dimanche 6 juillet. L'occasion pour les deux musiciens de présenter les titres de leur album "Horizons", sorti en novembre dernier et auréolé de succès. 130.000 exemplaires ont trouvé preneur !

Succès évidemment contesté par les détracteurs de Bertrand Cantat, à qui il a donné du grain à moudre avant-hier. En effet, au moment d'interpréter le titre "Null and Void", le chanteur s'est lancé dans un long plaidoyer accusant directement le gouvernement de ne pas aller dans la bonne direction avec sa réforme du statut des intermittents du spectacle. « Avant d'entamer une petite chanson qui s'appelle "Null and Void", c'est-à-dire en bon français, nul et non avenu, je voudrais ici saluer le combat des intermittents du spectacle » a-t-il tout d'abord lâché avant d'élargir son discours à « tous les précaires et tous les gens qui essayent de vivre décemment ».

"Je ne parle pas spécialement de lui" mais de "l'autre..."


Bertrand Cantat est allé encore plus loin en visant les différents gouvernements qui se sont succédé à la tête de l’État, responsables selon lui de cette « précarité » : « Avant que tout le monde, comme eux, soit "Null and Void", qu'on leur dise n'entrez pas, vous n'êtes pas chez vous, et bien nous, on dit que ces gens-là sont chez eux, partout, puisque c'est eux qui font marcher les choses et non pas les salauds qui nous gouvernent » (France 3 Nord Pas-de-Calais). Visiblement très remonté, l'ex-chanteur de Noir Désir n'a pas mentionné le nom de François Hollande, ni ceux de Manuel Valls et Aurélie Filippetti (ministre de la Culture et de la Communication). Il s'est contenté de terminer son discours avec une pointe d'humour, en s'adressant apparemment à tous nos politiques : « Je ne parle pas spécialement pour toi mon chéri. Non ? (ndlr : rires du public) Non, pas lui, l'autre ! » (Europe 1). Ceux-là apprécieront.

Regardez la vidéo de Bertrand Cantat au Main Square Festival d'Arras (6 juillet 2014) :



Profitera-t-il de ses prochains concerts pour alarmer à nouveau le gouvernement ? Bertrand Cantat et Pascal Humbert se produiront dans les plus grandes salles du pays d'ici à la fin de l'année. Des étapes sont programmées à Clermont-Ferrand le 3 octobre, à Limoges le 24, à Rouen le 25, à Montpellier le 7 novembre ainsi qu'à Lille le 14. D'autres sont aussi prévues à l'Olympia du 13 au 15 octobre, et au Zénith de Paris le 3 décembre.
Jonathan HAMARD
Toute l'actualité de Détroit sur leur site internet detroitmusic.fr et la page Facebook.
Ecoutez le premier album du groupe Détroit sur Pure Charts

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs
  • Clips : le nouveau créneau des grandes marques Clips : le nouveau créneau des grandes marques

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP