Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Arno > Arno, atteint d'un cancer du pancréas, donne de ses nouvelles : "Je vis au jour le jour"
News musique
jeudi 02 décembre 2021 17 :07

Arno, atteint d'un cancer du pancréas, donne de ses nouvelles : "Je vis au jour le jour"

Opéré d'un cancer du pancréas en 2020, Arno va mieux. "Amaigri mais combattif", le rockeur belge raconte avec sa gouaille et son humour sa convalescence en pleine pandémie, tout en faisant le point sur ses futurs projets : "Je profite de la vie".
Crédits photo : Abaca
Comment va Arno ? En février 2020, avant que la planète ne soit paralysée par l'épidémie de Covid-19, l'icône de la musique belge annulait sa tournée en annonçant être atteint d'un cancer du pancréas. « Ma copine m'a dit que j'avais le teint jaune. Je suis allé chez mon médecin traitant et il m'a fait une prise de sang. Peu de temps après, j'ai reçu un coup de téléphone. Je devais me rendre à l'hôpital de toute urgence. Sur place, ils m'ont diagnostiqué un cancer du pancréas à un stade précoce » » révélait le rockeur de 72 ans, contraint d'être hospitalisé pour subir une opération et de « prendre une longue période de repos » sur ordonnance médicale, à cause des « effets du traitement ». Sa convalescence chez lui à Bruxelles n'a toutefois pas empêché l'artiste de produire de la musique. En mai dernier, Arno publiait l'album commun "Vivre" avec le pianiste Sofiane Pamart, dont il reprend la promotion à l'occasion d'un entretien accordé au Parisien.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Hier est mort, demain n'existe pas"


« Amaigri mais combattif » d'après le quotidien francilien, Arno donne pour la première fois de ses nouvelles et le dit lui-même : « Ça va ». « Les fleurs sont trop chères, je me suis dit que j'allais attendre pour crever ! Je vis au jour le jour. Hier est mort, demain n'existe pas. Je profite de la vie » confesse avec insolence et humour le dandy rock, qui indique « avoir passé cinq mois à l'hôpital ». « J'ai de temps en temps avec moi un Baxter (une perfusion) pour m'alimenter. Mais avec le corona, on s'aperçoit qu'en Europe, on a vécu avec notre cul dans le beurre. Là, on voit la différence. Je suis de la première génération qui n'a pas eu de guerre. Mais là ce n'est pas une guerre, c'est un virus » constate le musicien, « vacciné » mais qui a parfois l'impression de « vivre dans un film de cow-boys » avec cette menace sanitaire.

"J'ai eu une vie formidable"


« J'ai eu une vie formidable, je n'ai aucun regret. J'ai eu de la chance, j'ai vu le monde entier, joué partout, au Japon, au Viêt Nam, aux États-Unis, dans toute l'Europe. Je ne peux pas me plaindre. Moi aussi, j'ai eu le cul dans le beurre » estime aujourd'hui Arno, père de trois garçons, bien entouré par « de bons copains et copines ». Comme un pied de nez à sa santé fragile, le chanteur a choisi d'appeler son dernier disque "Vivre". « C'est bien, non ? La musique, c'est ma maîtresse, elle ne m'a jamais trompé. La musique, c'est de l'adrénaline et l'adrénaline me guérit. Depuis toujours » analyse Arno, pour qui la musique a des vertus miraculeuses. « Quand j'étais jeune, j'étais autiste, je bégayais et la musique m'a guéri de tout ça. Cela m'est arrivé plusieurs fois d'avoir un rhume ou une grippe au début d'un concert et d'être guéri à la fin. C'est incroyable. Quand j'ai joué au Trianon, j'avais déjà mon traitement de chimio. Les médecins m'ont dit : "Mais comment tu fais ça ?" » se rappelle-t-il, l'oeil pétillant.

Un nouvel album et une pièce de théâtre


Bien sûr, le lourd traitement qu'il a subi a eu des conséquences sur son organisme. « J'ai maigri. Je suis un Chippendale maintenant. J'ai acheté des strings chez Ikea en soldes, dix pour 5 euros, en léopard, petits pois, crevettes » plaisante l'infatigable artiste, qui dit être « impatient de refaire des concerts ». « Je ne suis jamais fatigué quand je fais de la musique, je suis fatigué quand je ne fais rien » promet celui qui planche sur « une tournée rock et une tournée piano-basse », qui débutera « normalement en février » 2022. En parallèle, Arno est « en train d'écrire » de nouvelles chansons sur « la vie, l'être humain » en vue de son prochain album : « Le matin, je bois deux thés en terrasse et je regarde les gens ». Et puisqu'il a eu le temps de songer à plein d'idées, l'artiste belge planche également sur une pièce de théâtre : « C'est une première ».

Mais son rêve le plus fou reste de « chanter en duo avec Mireille Mathieu », qu'il idolâtre. « À cause du putain de Corona, on ne l'a pas encore fait, mais je suis vraiment fan de cette femme. J'ai des photos d'elle quand elle était jeune, qu'est-ce qu'elle était belle ! Elle ne change pas. Et qu'est-ce qu'elle chante bien ! Pour moi, la France, c'est la tour Eiffel et Mireille Mathieu. On la connaît partout dans le monde » souligne Arno, absolument fan de la chanteuse qu'il qualifie « d'icône ». Vivement !
Yohann RUELLE

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés