Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Andrea Bocelli > Andrea Bocelli : ses propos sur le coronavirus choquent l'Italie
C'est dit !
mercredi 29 juillet 2020 13:00

Andrea Bocelli : ses propos sur le coronavirus choquent l'Italie

Les propos d'Andrea Bocelli sur le coronavirus choquent l'opinion publique italienne. Le ténor dit avoir désobéi aux règles en vigueur et ne comprend pas que l'on traite cette crise sanitaire avec autant de gravité. Il est ensuite revenu sur ses propos, expliquant qu'il a été mal compris.
Crédits photo : Abaca
Andrea Bocelli est au coeur de la tourmente. Très présent durant le confinement, notamment via un concert donné au Duomo de Milan vide pour le dimanche de Pâques, le ténor italien suscite la polémique à cause de ses propos sur l'actuelle crise sanitaire mondiale de coronavirus. Des phrases qui ne passent pas en Italie, cinquième pays le plus endeuillé par le virus avec plus de 35.000 décès recensés. Comme le rapporte Le Figaro, c'est lors d'un congrès sur la Covid-19 tenu ce lundi que le chanteur de 61 ans s'est interrogé sur l'importance accordée au virus : « J'ai essayé d'analyser la réalité, et je me suis rendu compte que les choses ne se passaient pas comme on nous le racontait. Les premières confrontations se sont déroulées à la maison. Quand j'ai commencé à exprimer des doutes sur la gravité de cette soi-disant pandémie, les premiers à m'attaquer ont été mes fils qui m'ont dit "occupe toi de La Tosca et de Madame Butterfly, laisse tomber les virus tu ne t'y connais pas" ».

"On me privait de la liberté sans avoir commis de crime"


S'il assure ne pas être un expert sur le sujet, Andrea Bocelli explique s'être « senti humilié » par le confinement. Il en est même allé jusqu'à désobéir aux règles en vigueur et à sortir de chez lui sans autorisation alors que le pays était en quarantaine. « Quand j'ai entendu qu'on me privait de la liberté de sortir de chez moi, sans avoir commis de crime, j'ai été offensé. Je souhaite confesser publiquement que j'ai parfois désobéi volontairement à cette interdiction parce que je ne trouvais pas juste, ni même salutaire, de rester chez soi » continue-t-il. Si ces propos font polémique dans le pays entier, ils étonnent également. Andrea Bocelli, qui a révélé avoir contracté le coronavirus, était jusque-là le symbole de l'union nationale italienne. Durant le confinement, il a même partagé de nombreuses vidéos où il chantait à sa fenêtre, mais aussi des messages de prévention, dès le mois de mars : « Nous restons ici tous ensemble par sens civique, pour donner un coup de main à tous nos amis qui luttent sur le front sanitaire et m'envoient des messages alarmants et alarmés ».

"J'ai été mal compris"


Alors que ses propos ont été traités de « négationnistes du covid-19 », Andrea Bocelli a été vivement critiqué par des personnalités publiques italiennes comme le rappeur Fedez ou Alessandro Gassman, fils de l'acteur Vittorio Gassman. Déjà en mai dernier, durant les premières phases de déconfinement en Italie, le ténor avait estimé qu'il y avait « trop d'alarmisme » dans le pays. Quelques heures après ses nouveaux propos chocs, Andrea Bocelli a tenu à réagir : « Depuis le premier jour, je me suis investi avec la fondation qui porte mon nom pour aider les personnes en difficulté à cause du virus. Aujourd'hui au Sénat j'ai été mal compris. Je ne suis pas un négationniste, je suis un optimiste et je repars de là, avec une prière ».
Théau BERTHELOT

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ophélie Winter ? Que devient... Ophélie Winter ?
  • Clips : le nouveau créneau des grandes marques Clips : le nouveau créneau des grandes marques

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés