Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Amel Bent > Amel Bent en interview : "Je n'étais pas dans l'innovation, il fallait tout reconstruire"
Interview
samedi 18 mai 2019 10:30

Amel Bent en interview : "Je n'étais pas dans l'innovation, il fallait tout reconstruire"

Pour la sortie de son album "Demain", Amel Bent raconte en interview pour Pure Charts comment l'envie de chanter est revenue, quel a été le déclic en studio, son duo avec Soprano, sa chanson pour ses filles ou encore la violence de la presse people. Rencontre avec une artiste bien dans sa peau !
Crédits photo : Capture Pure Charts
Amel Bent vient de sortir son sixième album "Demain", cinq ans après le précédent. Un laps de temps très important dans une industrie où tout doit aller très vite. Il faut dire que l'interprète de "Si on te demande" avait mis derrière elle sa carrière, suite à la naissance de ses deux enfants. La chanteuse avait perdu l'envie. « Tous les gens qui m'entourent l'ont retrouvée pour moi. Comme on dit, c'est au pied du mur qu'on voit le mur. A un moment donné, je vais avoir l'étincelle » confie-t-elle en interview pour Pure Charts, croyant même que cette page était tournée : « Ce moment, je l'ai vécu. J'ai vécu trop de temps sans être chanteuse. Mine de rien, quatre ans presque sans chanter, c'est énorme, en tout cas pour moi qui n'avais jamais arrêté depuis la "Nouvelle Star". Je n'avais rien d'autre et c'est ça qui m'a bouleversée ».

"Il fallait tout reconstruire"


Amel Bent a dû composer entre sa vie de maman et sa vie de chanteuse. « Dans ma tête, je ne me suis pas dit : "C'est fini la musique". Mais : "Je la mets où ?". Il m'a fallu du temps pour accepter que c'était possible de vivre les deux. Inconsciemment, je me suis dit : "Si je redeviens Amel Bent la chanteuse, je vais devoir délaisser ça", et ce n'était pas envisageable » explique l'interprète de "Rien", d'autant que les rumeurs entourant sa vie privée ont été très dures à vivre pour elle : « Ce métier, on le sait très, c'est 90% de plaisir et 10% un peu sombres. Cette "violence", tu n'as pas envie de l'imposer à ta famille. (...) Je n'ai même pas annoncé ma deuxième grossesse à mes proches, c'est la presse qui l'a annoncée pour moi. Cette violence, je suis capable de l'encaisser mais les gens autour de moi, et pire mes enfants, ils n'ont rien demandé ».

"J'ai déjà commencé à faire mon septième album"


En studio, lors de l'enregistrement de son album, Amel Bent a eu un déclic : elle devait sortir de sa zone de confort. « J'avais cette certitude que tout était toujours pareil et qu'il fallait que j'aborde la musique de la même manière qu'avant. Sauf que quand j'arrive en studio, je me dis qu'il y a quand même eu du changement, je ne suis plus tout à fait la même. On sait ce qu'on ne veut pas mais on ne sait pas ce qu'on veut » nous dit-elle, fière de ce projet : « Il est vraiment tourné vers l'avenir, contrairement aux deux derniers qui étaient vers on ne sait pas trop quoi. Je regardais en arrière, je recyclais ce que je pensais que je devais chanter, je n'étais pas dans une innovation personnelle. C'était tout déconstruit, il fallait tout reconstruire ». Aujourd'hui, Amel Bent a donc retrouvé l'envie : « Je ne veux pas quitter le studio, j'ai déjà commencé à faire mon septième album ».

Regardez l'interview d'Amel Bent pour son album "Demain" :


Se confiant au passage sur son duo avec Soprano, "C'est la folie", ou son émouvante chanson hommage à Charles Aznavour, Amel Bent nous raconte aussi la naissance du titre final "A mes filles". « Je trouve ça tellement ringard de faire des chansons sur ses gosses. Comme si une mère allait chanter : "Je regrette, vous me cassez les pieds". Ça peut devenir la chanson facile » lance-t-elle avec un naturel déconcertant, avant d'expliquer la naissance de son texte qu'elle récite : « Un soir, c'était vraiment un jour sans, une journée interminable où j'étais vraiment pas bien. J'avais raté le coucher de mes filles, je vais les voir dans la chambre, je les vois dormir et je sors un papier et un stylo. Je sais que demain je peux être pauvre de tout mais je serai riche de les avoir. C'est ce que je me suis dit ».
Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez amelbent.com et son Facebook officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez le nouvel album d'Amel Bent sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Amel Bent :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !
  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP