Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Amel Bent > Amel Bent en interview : "Je n'avais plus du tout envie de chanter"
Interview
samedi 28 avril 2018 12:20

Amel Bent en interview : "Je n'avais plus du tout envie de chanter"

Pour son grand retour avec le single "Si on te demande", Amel Bent se confie en interview pour Pure Charts. La chanteuse raconte pourquoi elle a voulu tout arrêter, et comment "The Voice Kids" et la réception de chansons pour son prochain album ont été des déclencheurs.
Crédits photo : Pochette de Si on te demande
Amel Bent n'a pas sorti d'album depuis quatre ans. Alors qu'elle revient avec son nouveau single "Si on te demande", une renaissance pour la chanteuse, Pure Charts lui a posé quelques questions par téléphone pour en savoir plus sur sa pause, les raisons de son absence et la genèse de ce titre qui a une signification toute particulière pour elle. Enjouée, franche et terriblement attachante, Amel Bent - en pleine session cuisine - se raconte avec une sincérité rare. Rencontre avec une artiste comme il y en a peu.

Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Ton dernier album "Instinct" est sorti en 2014. Pourquoi avoir attendu tant de temps pour revenir ?
Ça s'est fait au départ pour une question contractuelle. J'avais fini mes cinq albums chez Sony et on s'est posé la question de savoir si je restais avec eux ou pas. D'autres maisons de disques me démarchaient depuis un petit moment. Au départ, je voulais prendre ce temps-là pour savoir ce que j'allais faire. J'ai rencontré quatre labels différents et j'ai eu un gros coup de coeur pour Mercury. Je n'ai pas resigné tout de suite, c'était que de la discussion. On a commencé à parler des chansons, de ce que je voulais faire et après je leur ai annoncé que j'attendais mon premier enfant. J'ai fait ma grossesse tranquillement et j'ai accouché de mon bébé. Avant de tomber enceinte, c'était très difficile, je n'avais pas du tout envie d'arrêter. Finalement, quand je suis tombé enceinte, j'ai pris goût à vivre ce moment et j'ai complètement abandonné l'idée de sortir un disque dans les mois suivants ou l'année d'après. Je voulais profiter, et j'ai tellement eu envie de profiter que j'ai enchaîné avec la deuxième. (Rires)

« J'ai fait un rejet complet de la chanson »
Tu poursuivais la musique quand même ?
Je continuais quand même à faire des chansons... Mais pour être très honnête pendant ma première grossesse et lors de ses premiers mois, j'ai fait un rejet complet de la chanson, de la voix. Je n'avais plus du tout envie de chanter. Ça a été super dur. Je ne sais pas ce que j'ai eu mais je n'avais pas du tout envie d'être chanteuse. Je n'ai même pas fredonné pendant un an et demi. Ça a été très bizarre. Ce sont des chansons qui m'ont redonné l'envie. François Welgryn et Davide Esposito, puis Martin Rappeneau ou David Gategno m'ont proposé des chansons. Ils sont venus me voir à la maison. On a parlé de ce que j'avais envie de faire. Je leur ai dit que je ne voulais plus du tout chanter. (Rires) On a discuté bêtement de ce que je vivais, de ce que je ressentais à cette époque-là. Ils m'ont écrit des chansons quelques semaines après et elles m'ont vraiment bouleversée donc je suis retournée en studio au bout d'un an et demi.

Comment ça s'est passé ?
Ça a été très bizarre ce retour en studio pendant deux jours. Déjà, je n'ai absolument pas reconnu ma voix.

« Je me suis dit : "Peut-être que ça veut dire qu'il faut que j'arrête" »
Elle avait vraiment changé ?
Ah oui, après la grossesse, ça a été terrible. Je ne savais pas dire si c'était mieux ou moins bien, mais elle était très différente. Je n'avais pas les mêmes sensations qu'avant, ça m'a fait flipper. Du coup, ça m'a complètement renfermée. Je me suis dit : "Peut-être que ça veut dire qu'il faut que j'arrête". J'ai encore arrêté de chanter pendant un an. C'est dingue, hein ? Je n'y arrivais pas, je ne retrouvais pas le plaisir. J'ai juste eu cette petite lueur en studio pendant deux jours, il y a à peu près un an et demi. Ensuite, sont venus les moments de signature avec Mercury, on a parlé des projets. J'avais enregistré huit chansons pendant les deux jours. Toute l'équipe adorait les chansons, elle les voulait sur l'album. Je n'arrivais pas à revenir...

Quel a été le déclic ?
Le choc ça a été l'enregistrement "Que je t'aime" de Johnny Hallyday pour l'album "On a tous quelque chose de Johnny". Ça m'a mis une grosse pression, je n'étais vraiment pas bien. Mais, en même temps, c'est ce qui m'a remis dans le bain. Ça et l'enchaînement avec "The Voice Kids". Retrouver le public, les applaudissements, les caméras, la lumière... Ça a été violent et à la fois il me fallait ça. Je ne savais pas comment j'allais revenir...

Ecoutez "Si on te demande", le nouveau single d'Amel Bent :



Sans ça, tu n'aurais peut-être pas réussi à faire le grand saut...
Quand j'ai accepté "The Voice Kids", je leur ai clairement dit que ça allait être vital pour moi. Je n'ai jamais voulu être jurée ou coach. Là, j'ai accepté car l'émission "The Voice" m'a convaincu année après année. Je n'ai pas trop regardé car je ne regarde pas la télé mais j'ai vu les artistes qui ont émergé, entre Slimane et Louane. Ce sont de grands interprètes. Ça m'a convaincu. Et j'avais cette dimension psychologique sur le fait de revenir, comment reprendre le chemin de la lumière. Quand tu as vécu dans l'ombre pendant près de trois ans... J'étais maman, épouse, je faisais mon ménage, je décorais ma maison... (Rires)

« Je suis apaisée, je me retrouve enfin »
C'est une autre vie...
Franchement, même quand je le dis, je crois qu'on ne peut pas se rendre compte. Si tu venais à la maison et que tu ne connaissais pas mon histoire, tu ne pouvais pas savoir que j'avais pu être chanteuse dans ma vie. Même physiquement, il n'y avait rien qui pouvait rappeler mon métier, pas un cadre au mur, pas un disque d'or, pas même ma Victoire de la Musique. J'ai tout rangé. Je ne voulais même pas que ma fille me voit comme une chanteuse. C'était très bizarre. Mais j'en avais besoin.

Là, du coup, tu reviens avec ton nouveau single "Si on te demande". Dans quel état d'esprit es-tu ?
Je suis apaisée. J'ai retrouvé le studio et j'ai retrouvé mes sensations. C'est ce qui m'a fait le plus peur. Entre le moment où j'ai enregistré le single et aujourd'hui, c'est déjà différent. La semaine dernière, j'ai enregistré des chansons et vocalement, c'est fou. Alors qu'il y a un mois encore, je n'osais plus chanter. Je ne sais pas comment l'expliquer. Là, je suis apaisée, je me retrouve, enfin. (Sourire)

Dans la deuxième partie de notre interview à paraître, Amel Bent se confiera un peu plus sur son single "Si on te demande", révélera le contenu de son prochain album et l'histoire forte de la chanson qui ouvrira le disque. Sans oublier comment elle s'est battue pour imposer "Ma philosophie" à l'époque, avant de glisser un petit mot sur Diam's.
Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez amelbent.com et son Facebook officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez le dernier album d'Amel Bent sur Pure Charts.
Amel Bent en interview
01/05/2018 - De retour avec "Si on te demande", Amel Bent se confie à Pure Charts dans notre deuxième partie d'interview sur la naissance de cette chanson, mais aussi le contenu de son prochain album et comment elle a dû imposer "Ma philosophie" à l'époque. ...
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Amel Bent :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?
  • Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ? Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP