Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Business et économie de la musique > Covid-19 : les ventes de places de concerts chutent à Noël à cause du variant Omicron
Business et économie de la musique
jeudi 23 décembre 2021 16 :17

Covid-19 : les ventes de places de concerts chutent à Noël à cause du variant Omicron

La fin d'année est compliquée pour le secteur du spectacle vivant. A cause de la cinquième vague et le variant Omicron, les ventes de places de concerts chutent à nouveau, à l'heure des fêtes de fin d'année propices aux achats. Une baisse d'environ 50% des ventes par rapport à la même période en 2019 est à redouter.
Crédits photo : Bestimage
2022 sera-t-elle enfin l'année du grand retour des concerts à l'échelle mondiale ? Après quasiment deux années de disette, les stars s'apprêtent à sceller leurs véritables retrouvailles avec le public, qui va faire face à une offre pléthorique. Côté français, les spectateurs pourront applaudir Vianney, Grand Corps Malade, Indochine, Soprano, Vitaa et Slimane, Angèle, Julien Doré, Juliette Armanet, Clara Luciani ou des rappeurs Orelsan, SCH et Ninho, pour ne citer qu'eux. Mais côté international, le programme sera tout aussi dantesque puisque les plus grandes salles françaises accueilleront Coldplay, Red Hot Chili Peppers, Ed Sheeran, Rammstein, Céline Dion, Billie Eilish, Dua Lipa, The Cure tandis que les plus gros festivals hexagonaux ont préparé la venue d'Arctic Monkeys, Imagine Dragons, les Black Eyed Peas ou Muse. Et c'est sans compter 2023 avec les tournées de Stromae et Mylène Farmer déjà programmées ainsi que les derniers concerts français d'Elton John.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


Des ventes en baisse de près de 50%


Si Noël est généralement la période parfaite pour offrir à sa famille ou à ses proches des places de concerts, l'incertitude sanitaire liée à l'apparition du variant Omicron change véritablement la donne. Selon nos confrères de BFM TV, une baisse de 25% des ventes de billets de spectacles a été observée rien qu'entre « la première et la deuxième quinzaine de novembre ». Pire, le chiffre pourrait même être de 50% de ventes en moins en cette fin 2021 « par rapport à la même période de 2019 » indique Frédéric Saint-Dizier, le vice-président du Prodiss, à Franceinfo : « De manière très nette, on a eu une rupture du rythme dans lequel nous étions. Je ne suis pas encore serein sur les résultats final de nos ventes, je pense qu'on sera largement en deçà de nos espoirs et de nos prévisions ».

Même si Roselyne Bachelot vient d'annoncer que les lieux culturels ne seraient pas fermés ou soumis à des restrictions de jauge , la crainte d'annulations ou de fermetures suite à la cinquième vague inquiète le secteur. Selon Le Parisien, un concert de Bruce Springsteen au Stade de France l'été prochain aurait dû être récemment mis en vente récemment, mais les équipes ont brusquement fait marche arrière.

"Il faut redoubler d'efforts" envers un certain public


Ainsi, face à la crainte de voir leurs spectacles repoussés une nouvelle fois ou même annulés, les spectateurs ont revu leurs priorités concernant leurs achats culturels. Et ils se sont plutôt dirigés vers « de la consommation vidéo, des rencontres entre amis, d'autres types de loisirs » confie à BFMTV Grégory Hachin, le directeur général de Ticketac, désireux de séduire à nouveau les Français : « C'est vers les publics qui avaient une sortie culturelle occasionnelle qu'il faut redoubler d'efforts, pour remettre le réflexe qui existait auparavant ». Malgré cette possible peur de retourner dans des salles de spectacles, Malika Séguineau, la directrice générale du Prodiss, rappelle à quel point ces endroits « ne sont pas des lieux de propagation du virus grâce à l’application stricte des mesures sanitaires en vigueur » et rassure les spectateurs sur la possibilité de se faire rembourser leurs places en cas de report ou d'annulation. « Les ventes sur cette période peuvent représenter jusqu’à 40% des ventes annuelles, avec habituellement une progression de l’ordre de 20% entre les mois d'octobre et de novembre. C'est donc un moment charnière pour les professionnels, qui détermine une grande partie de l’année suivante » rappelle-t-elle néanmoins, incitant le public à tout de même réserver des places pour voir leurs artistes favoris.
Théau BERTHELOT

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés