Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Cérémonie > Victoires de la Musique 2020 : un manque de diversité ? Le président répond aux critiques
Cérémonie
jeudi 13 février 2020 11:35

Victoires de la Musique 2020 : un manque de diversité ? Le président répond aux critiques

Alors que la cérémonie sera diffusée demain soir sur France 2, les Victoires de la Musique 2020 sont sous le feu des critiques à cause d'un manque de diversité évident. Romain Vivien, le nouveau président des Victoires, s'explique.
Crédits photo : DR Victoires de la Musique
A chaque année sa polémique pour les Victoires de la Musique. Cette 35ème édition ne fait pas exception à la règle. Souvent jugée trop longue et indigeste, la cérémonie retransmise sur France 2 a voulu se recentrer à huit catégories tout en voulant être placée « sous le signe de l'ouverture, des découvertes et de la nouveauté ». Sauf qu'en supprimant les catégories de genre - rock, musiques du monde, rap... -, la diversité musicale et culturelle est finalement la grande absente des Victoires de la Musique 2020, comme Pure Charts le pointait du doigt dans un article le mois dernier. Alors qu'Angèle, Alain Souchon et Philippe Katerine dominent les nominations, beaucoup ont regretté l'absence flagrante d'artistes phares issus de la scène rap, pourtant le genre le plus populaire en France. Seuls Nekfeu, Lomepal et PNL sont cités. La grande oubliée de l'année se nomme Aya Nakamura, nommée nulle part. Même Catherine Ringer lui a apporté son soutien : « C'est elle qui a tout fait depuis deux ans ».

"Ce manque de diversité, il va falloir y travailler"


Au-delà de ça, l'électro, le rock et les musiques du monde ne sont donc plus du tout représentées, comme c'était pourtant le cas depuis toujours. « Nous voulions éviter de catégoriser les artistes, et puis le public ne s'y retrouvait pas forcément. C'était aussi une demande d'artistes, qui nous disaient "on veut concourir avec tout le monde" » explique à l'AFP, Romain Vivien, le nouveau président des Victoires de la Musique, à propos de la suppression des catégories de genre. « C'est un choix, on savait qu'on ouvrirait le débat, c'est bien de l'ouvrir, le débat est sain et il ne faut pas l'éviter » renchérit-il alors que les dents grincent.


Romain Vivien reconnaît qu'il « manque un peu de diversité à l'issue du 2ème tour de vote » alors que celui-ci, « il y en avait davantage après le 1er » : « Ça pose des questions : est-ce lié aux catégories enlevées ou aux gens qui votent ? ». Rappelons que l'Académie des votants s'est élargie de 600 à 900 personnes, dont 200 non-professionnels issus du public. Notons également qu'aucune femme n'est en lice dans la catégorie de l'Album. Face aux critiques, le président des Victoires veut rassurer : « Ce manque de diversité, il va falloir y travailler ». Rendez-vous l'année prochaine !
Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés