Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > Jul, John Legend, Childish Gambino : 3 albums au banc d'essai
Chronique d'album
samedi 03 décembre 2016 14:01

Jul, John Legend, Childish Gambino : 3 albums au banc d'essai

Cette semaine, Pure Charts passe à nouveau en revue trois albums incontournables du moment pour un débrief en quelques lignes. Au programme : Jul enchaîne avec "L'ovni", John Legend sort de l'ombre sur "Darkness and Light", Childish Gambino rayonne sur "Awaken, My Love!". Critiques !
Crédits photo : Montage Pure Charts / DR

Jul | "L'ovni"


Je tourne en rond. Il n'a pas tort. Jul est un véritable ovni dans le paysage musical français. Le rappeur marseillais s'est construit sans l'aide des médias, à qui il refuse de parler, et, sa popularité ne fait qu'augmenter de projet en projet. Pour preuve, il a signé le record historique du streaming en France avec 3 millions d'écoutes en sept jours de l'implacable "Tchikita". Sur "L'ovni", son 3ème disque cette année, après "Emotions" et un nouvel album gratuit, Jul accélère la cadence sur des pistes dancefloor. Très prolixe, Jul ne risque-t-il pas de lasser ? Il faut dire qu'au fil du temps, l'artiste n'a pas vraiment pris de risques, proposant encore une fois sur "L'ovni" les mêmes sons trap bondissants qui ont fait son succès. A cent à l'heure, avec son flow unique, Jul raconte encore et toujours son parcours, ses galères et s'en prend aux mauvaises langues avec l'envie de faire danser ses fans. Mais, en privilégiant une ambiance festive, l'artiste multiplie les tubes potentiels, de "On m'appelle l'ovni", à "C'est ça" en passant par "Y'a pas de stress" et "Carnalito". Mais Jul tire sur la corde avec ses 23 nouveaux sons. Il faudrait penser à se renouveler ! JG

Ça ressemble aux autres albums de Jul
A écouter : l'hypnotisant "Tchikita", "Je dis rien, je vois tout, j'entends", single évident, le planant "J'ai fumé ma gandja", "Je sais ce que je vaux"
A zapper : "Je fais le sourd", trop répétitif, "Je m'en fous de ta nana", "Ah c'est comme ça" avec Ghetto Phénomène




John Legend | "Darkness and Light"


Wake up. Boosté par le succès mondial de sa ballade "All of Me" et l'Oscar remporté pour "Glory", John Legend a pris son temps pour revenir avec "Darkness and Light". Plus de trois ans après son dernier opus, l'artiste met la soul à l'honneur sur ce nouvel album vibrant et mature, où il clame sa liberté artistique tout en faisant un bilan de son parcours sur la piste d'ouverture "I Know Better". Mais que les fans se rassurent, John Legend n'a pas perdu son âme romantique, et il est évidemment beaucoup question d'amour (et de sexe) sur "Darkness and Light", où il invite Miguel et Chance the Rapper, ou encore les producteurs BloodPop ou Greg Kurstin. La sensualité déborde sur "Penthouse Floor" ou "Darkness and Light", il fait une déclaration d'amour à sa femme sur "Overload" et tente de bousculer son image sur "Love Me Now", trop hanté par "All of Me", ou l'excellent "What You Do to Me". Mais globalement, "Darkness and Light" souffre d'un manque de rythme et de l'absence d'une ballade magnifique comme il sait si bien les faire. JG

Ça ressemble à l'album de la maturité
A écouter : "Temporarily Painless", le meilleur titre de l'album, les intenses "Darkness and Light" et "What You Do to Me"
A zapper : "Surfire", monotone, "Right by you", déclaration peu inspirée à sa fille Luna





Childish Gambino | "Awaken, My Love!"


33K Magic. Il est temps de donner à Donald Glover la digne reconnaissance qu'il mérite ! Vedette montante du 7ème art (il sera prochainement à l'affiche du spin-off de "Star Wars" sur Han Solo), l'artiste de 33 ans suit une trajectoire musicale irréprochable sous le nom de Childish Gambino. Trois ans après avoir récolté une nomination aux Grammy Awards pour "Because the Internet", il transcende les attentes avec "Awaken, My Love!", une grandiose et flamboyante déclaration d'amour à la soul music. Ceux qui l'avaient découvert en rappeur découvre à travers ce disque, qui s'ouvre par le petit bijou "Me And Your Mama", une âme de musicien piochant ses aspirations dans le jazz et la funk mais aussi le blues et le rock, inspirée par Prince ("Baby Boy" et "Redbone"), George Clinton et Funkadelic ("Have Some Love"). Il y a du groove, des choeurs et de la générosité en pagaille tout au long de ces 11 morceaux mettant davantage en lumière ses qualités de chanteur plutôt que son flow. Finalement, ce sont les textes qui rappellent ses racines hip-hop : Childish Gambino parle de marijuana, de spiritualité et d'amour... mais aussi de paternité et des conflits raciaux qui secouent les États-Unis ("Boogieman"). Avec sa finition d'orfèvre (l'incroyable "The Night Me And Your Mama Met" et sa guitare à la Hendrix vous donneront des frissons), "Awaken, My Love!" s'inscrit la dernière oeuvre indispensable de 2016. YR

Ça ressemble à l'album de la consécration pour un touche-à-tout de génie
A écouter : "Redbone", "Terrified", le rock'n'roll "Riot", "Me And Your Mama", "Baby Boy", "The Night Me And Your Mama Met"
A zapper : "Zombies", moins prenant que le reste, l'abus de vocoder sur "Stand Tall"


La rédaction

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP