Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Lala Joy en interview : "Des mélodies simples, qui se retiennent"
Interview
vendredi 20 avril 2012 17:00
7

Lala Joy en interview : "Des mélodies simples, qui se retiennent"

Brune pétillante qui se dévoile sur chaque chanson, Lala Joy est une jeune artiste de 22 ans fraîchement débarquée sur la scène française. Son style allie pop, chanson française et soul. En attendant la sortie prochaine de son album, elle a dévoilé un premier single intitulé "Il y a", accompagné d'un clip synonyme de printemps. Découverte chez Polydor (Universal), la chanteuse a de l'ambition, et garde comme atouts son sourire et sa voix.


Comment es-tu arrivée chez Polydor ? (Jean Baptiste Pietra)
Lala Joy : Pendant trois ans, j’ai travaillé sur un album. J'étais chez un label indépendant qui s’appelait NewTimeSongs. On a bossé sur ce disque tranquillement, en prenant le temps de faire les choses. J'ai été repérée par Polydor grâce à ma reprise de "Grenade" (interprété par Bruno Mars à l'origine), publiée sur internet. Ça s’est fait très rapidement : en un mois ou deux j’ai signé chez Polydor et puis l’aventure a réellement commencé.

Tu as un timbre de voix particulier, très à toi. Où puises-tu ton inspiration ?
Je m’inspire de tout ce que j’écoute : des trucs actuels, des trucs que j’écoutais quand j’étais petite... Par exemple : Madonna, Jamiroquai, les Beatles, Diana King, Angie Stone ou encore Amy Winehouse.

« Mon univers c’est la pop, la chanson française, avec des influences soul »
Visiblement, tu dois beaucoup à Christophe (ton manager) et Akérahim (NDLR : producteur ayant travaillé avec un certain M.Pokora et les Magic System). Comment sont-ils intervenus dans ton parcours ?
Christophe, c’est la première personne que j’ai rencontrée. J’avais 18 ans et j’ai arrété les cours pour commencer à chanter. J’ai fait cette rencontre par hasard. Lui était manager et cherchait une artiste. Il a écouté ma voix, mes chansons (j’écrivais et composais à cette époque). Il travaillait plus ou moins avec Akérahim. Comme je faisais de la pop/chanson française, que j’aimais bien tout ce qui est R'n’B et hip hop urbain, il m'a présenté Akérahim. Aké est dans ce style-là, c’est un "renoi" qui a la fibre un peu africaine/urbain. Pour Christophe c'était la meilleure personne avec qui je pouvais m'associer pour composer et écrire. On a fait un essai, et ça s’est super bien passé. Pendant trois ans on a bossé ensemble. L’album est terminé mais je continuerai à bosser avec lui car c’est quelqu’un avec qui je m’entends très bien. C’est mon confident, mon ami. Il est plus âgé que moi mais c’est mon ami. Christophe aussi, c’est quelqu’un en qui j’ai 100% confiance. Une équipe soudée, il faut la garder !

Tu es auteur-interprète… mais pas compositeur. J’ai cru t’avoir aperçue en train de jouer du piano dans une vidéo ?
Je fais de la guitare surtout. Je joue des deux instruments, mais à l’oreille seulement. J’ai appris à jouer par internet, dans ma chambre, sur mon ordinateur. Je joue pour réussir à composer le deuxième album par exemple, ou pour d’autres personnes, et pour ma propre culture. Savoir jouer de la guitare je trouve ça important quand on est une artiste. Mais c’est vrai que je suis plus dans l’écriture.

Tu n'es pas tentée de trouver tes propres mélodies parfois ?
Si ! Comme ça fait un an et demi que je joue de la guitare, j’ai plus d’inspiration, j’arrive à trouver des mélodies, c’est plus facile pour moi. Avant, je m’inspirais juste de ma voix.

Comment définirais-tu le style musical de ton premier album ?
« C’est ce côté femme enfant très "girly" qui me plait ! »
Mon univers c’est la chanson populaire : la pop, la chanson française, avec des influences soul. Mais comme j’aime le rock, on peut entendre des guitares électriques dans deux ou trois chansons. Il y a également une chanson reggae et une chanson un peu plus jazzy avec des violoncelles et des violons. l’album est assez varié, mais ca reste cohérent, ca reste un album très chanson française/pop.

Regardez le premier clip de Lala Joy, "Il y a" :



Tu as repris des morceaux d’Henri Salvador ("Jardin d’hiver"), de Vanessa Paradis ("Tandem"), de Zazie ("J’envoie valser ")… mais aussi d'artistes internationaux. Pourquoi avoir choisi ces chansons-là ?
Déjà je voulais des chansons en français et en anglais. Ca permet aux gens de comprendre que mes influences viennent des deux langues. La voix n’est pas forcément la même selon le langage. J'ai repris Zazie parce que c’est une artiste que j’aime beaucoup. J’ai été très influencée par elle, par ces textes.

Est-ce que ton coté femme-enfant ne vient pas de là justement ?
Oui, justement c’est cet aspect-là ! Comme Olivia Ruiz ou Vanessa Paradis, c’est ce côté femme enfant très "girly" qui me plait. En ce qui concerne Henri Salvador, j’adore "Jardin d'hiver" et j’avais envie de revisiter ce titre. On a fait une version guitare-violoncelle. J’ai trouvé ça très intéressant de reprendre une chanson qui a du vécu, moi qui suis encore jeune. Pour les chansons reprises en anglais (de Jessie J, Katy Perry et Bruno Mars), je pense que mon choix s'est porté vers des compositions dans l’air du temps. J’ai remarqué que les gens apprécient d'entendre des réinterprétations d'artistes actuels qu’ils aiment bien. Je me suis dit pourquoi pas essayer si ca marche ! Visiblement ça a beaucoup plu dont je suis contente.



Y’a-t-il un (ou une) artiste actuel(le) avec qui tu rêves de chanter en duo ?
Franchement, l’artiste avec qui j’aimerais faire un duo ou travailler, c’est Zazie.

Pour l’instant, tu ne l’as pas encore rencontré ?
Non.

Ça va peut-être arriver !
J’espère. Je croise les doigts ! (Rires)

Ton single "Il y a" est déjà disponible et ton album devrait bientôt sortir dans les bacs. Aucun indice sur une date précise ?
Non, je n'ai pas encore de date. Les gens ne le savent pas forcément mais c’est long de produire un album. Il faut être patiente, c’est dur. En tout cas ça ne devrait pas tarder à arriver. Je publierai l'information sur Facebook et Twitter. Mais il vaut mieux prendre son temps. Je préfère arriver avec un premier single et un clip qui me correspondent. Je suis d’ailleurs très fière de ce premier clip.

Et peut-être préparer le terrain avec un second single ?
C’est ça. Pourquoi pas sortir un deuxième single cet été.

Si ça ne tenait qu’à moi, je miserais tout sur le titre "Je suis cette fille" !
Ce sera peut-être celui-là ! C’est en tout cas l’esprit que je veux donner : partager la joie, la bonne humeur. Je cherche avant tout des mélodies qui se retiennent, qui sont simples. Oui, pourquoi pas ! J’y réfléchis… (rires)

Des concerts en perspective ?
« Ce que j’aime avant tout, c’est la scène ! »
Cet été, je pense que je vais faire pas mal de plateaux radios et des festivals. Beaucoup d’évènements sont complets donc je ne sais pas trop comment ça va se passer... Moi, ce que j’aime avant tout, c’est la scène ! Donc j’espère vraiment avoir la possibilité d’en faire un maximum. J’ai très envie de chanter pour des associations aussi : les enfants malades, le Sidaction... ca me tient à cœur.

J’ai entendu dire que tu t’identifiais pas mal aux artistes Motown. Personnellement, je suis fan de Stevie Wonder.
Ah oui ? Moi aussi !

Tu te verrais chanter un titre disco façon "Upside Down" de Diana Ross ?
C’est marrant que tu m’en parles ! En ce moment je suis en train de réfléchir à ça. J’aimerais faire une reprise à l’ancienne.

Dans le style années 70 ?
Oui c’est ça. Mon père n’écoutait que ca quand j’étais petite. J’ai grandi avec Diana king, Ray Charles ou encore Stevie Wonder. J’aimerais bien montrer aux gens que je suis capable de chanter ce genre de chansons et que c’est vraiment ce que je souhaite faire à la base. C’est quelque chose qui me touche tout particulièrement en fait. Je ne suis pas prête pour du disco par contre. En grandissant, les oreilles d’un artiste se développent de plus en plus. Moi j’ai 22 ans donc je suis vraiment jeune encore. Je pense qu’en grandissant, je me dirigerai plus vers le jazz et la soul, en gardant toujours une touche pop. Mais c’est un univers qui m’intrigue et qui me donne envie vraiment.


la Redaction
Pour en savoir plus, visitez son site officiel, ou sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez le titre "Il y a" de Lala Joy sur Pure Charts.
Regardez la reprise de "Do It Like A Dude" (de Jessie J) par Lala Joy :

Ajoutez un commentaire
Invité
le 20/04/2012, 22:58
Citer
J'ai cru que c'était tal quand j'ai entendu sa voix à la télé bref pour l'instant ça me dit rien.
Invité
le 21/04/2012, 15:09
Citer
Moi j'aime bien sa reprise de Do It Like A Dude de Jessie J '

Commentaire envoyé via l'application iPhone Charts in France : téléchargez-là gratuitement !
tropcool
le 21/04/2012, 20:49
Citer
très joli clip. La chanson est légère est sympa. Mais pas la peine de mettre un accent circonflexe sur le O de "donne" (ça devient une mauvais habitude dans la chanson française) !
Invité
le 22/04/2012, 02:35
Citer
Elle a la même tête de moineau qu'Izia.
Invité
le 24/04/2012, 10:23
Citer
Elle a la même tête de moineau qu'Izia.


merci de ton intervention; avec ton cerveau de moineau tu as donc un point commun avec elle !
Invité
le 02/05/2012, 17:17
Citer
Rien a voir avec Tal, quel rapport , y en a vraiment qui font des commentaires, c'est a ce demandé si ils ont des oreilles, si Lala joy avait sortie ca chanson avant tu aurais dis ca ressemble a Tal, encore une tache!!!
Invité
le 11/10/2012, 11:46
Citer
Si la comparaison avec Tal est légitime, elles ont le même phrasé, les mêmes vibes (la même tonalité aussi) je pense que c'est plutôt toi qui n'a pas d'oreilles si tu n'entends pas l'énorme ressemblance vocale...

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?
  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP