Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Histoire d'un tube > Actualité de Yannick > Histoire d'un tube : "Ces soirées-là" de Yannick (2000)
Histoire d'un tube
samedi 14 juillet 2018 11:29

Histoire d'un tube : "Ces soirées-là" de Yannick (2000)

Il y a 18 ans déjà, Yannick cartonnait dans les classements français avec "Ces soirées-là", samplant le "Cette année-là" de Claude François. Pure Charts vous raconte l'histoire de ce tube intemporel !
Crédits photo : Pochette de Ces soirées là
« Ces soirées là / On drague on branche, toi-même tu sais pourquoi / Pour qu'on finisse ensemble toi et moi / On aime tous ces soirées là ». Qui n'a pas chanté ce refrain à tue-tête ? Sorti en mars 2000, le titre "Ces soirées-là" de Yannick est un ovni à l'époque, d'autant que l'artiste vient du collectif rap Mafia Trece. Le contraste est donc troublant pour celles et ceux qui le suivent depuis ses débuts. Après "J'aime ta maille", Yannick a l'idée de revisiter le classique "Cette année-là" de Claude François et d'y injecter une touche hip-hop, avec un refrain féminin. Le carton est immédiat ! "Ces soirées-là" devient numéro un des ventes en France quatre semaines seulement après sa sortie, et y reste pas moins de 15 semaines consécutives. Le tube s'écoule alors à 1,5 million d'exemplaires ! « Je voulais une musique qui soit le support de ma bonne humeur » racontait Yannick dans une interview à Pure Charts, levant le voile sur la naissance de "Ces soirées-là".

"Des gens ont refusé le titre"


Le titre est né des critiques reçues par Yannick de la part des fans de rap pur. « Je voulais rabattre le caquet de ceux qui ne croyaient pas en moi » expliquait-il en 2014. Et c'est l'originalité de "Ces soirées-là" qui a plu au public selon l'artiste, aujourd'hui âgé de 39 ans : « Dans le rap français à l'époque, il n'y avait pas de musique rythmée, c'était presque pêché. Mettre des filles sur des refrains, ça ne se faisait pas. J'étais un extraterrestre ! ». Si la chanson a tourné en boucle sur toutes les radios et marqué toute une génération, Yannick est moins convaincu au tout départ. « On me disait "C'est sûr, ça va marcher !". Moi je n'étais convaincu de rien » s'est-il souvenu, estimant que les professionnels n'étaient pas très séduits également : « Certaines maisons de disques et radios n'étaient pas convaincues non plus ! Des gens ont refusé le titre. Pour la petite histoire, M6 Interactions m'a dit "On ne croit pas en cette chanson" ». Décidant de miser tout de même sur ce morceau, Yannick quitte alors son label et explose avec "Ces soirées-là".

"Ça change une vie"


« J'étais indifférent à ce refus car je n'avais aucune pression, j'avais mon groupe, j'étais à la fac, j'étais chez papa et maman à l'époque » confiait Yannick à Pure Charts il y a quatre ans, avant de revenir sur le succès et la célébrité. « Des artistes reconnus me disaient "Félicitations, tu es en train de battre des records". Je n'étais au courant de rien du tout. Quand je voyais des gens s'affoler sur les ventes, je me disais "Oui mais j'ai déjà connu ça avec Mafia Trece, les gens qui s'emballent...". Je m'en suis rendu compte quand les gens me reconnaissaient dans la rue, quand on m'appelait par mon prénom, j'ai fait Drucker, Foucault... Ça change une vie. La mienne, celle de mes proches, le regard des gens » déclarait le chanteur, passionné par la scène. Comme Larusso avec "Tu m'oublieras", Yannick participera à la tournée "Born in 90" en 2019 !

Souvenez-vous de "Ces soirées-là" :
Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?
  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP