Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Histoire d'un tube > Actualité de Whitney Houston > Histoire d'un tube : "I Will Always Love You" de Whitney Houston (1992)
Histoire d'un tube
dimanche 01 octobre 2017 11:40

Histoire d'un tube : "I Will Always Love You" de Whitney Houston (1992)

En 1992, Whitney Houston se hisse au sommet de sa gloire avec "I Will Always Love You", l'inoubliable chanson d'amour du film "Bodyguard" dans lequel elle donne la réplique à Kevin Costner. Pourtant, il s'agit... d'une reprise ! Découvrez l'histoire qui se cache derrière ce tube.
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
« If I should stay I would only be in your way »... C'est une chanson reconnaissable entre mille, dès les premières secondes. Car cette voix-là est inoubliable. En novembre 1992, Whitney Houston fait chavirer le monde entier avec ces mots simples : "I Will Always Love You". La chanson-phare de la bande originale du film "Bodyguard", dans lequel elle incarne une vedette tombant amoureuse d'un garde du corps joué par Kevin Costner, a tout raflé sur son passage à sortie, passant 14 semaines d'affilée en tête des charts américains - un record à l'époque - et s'arrachant à plus de 10 millions d'exemplaires dans le monde. Soit l'un des singles les plus vendus de tous les temps ! Tout le monde ne le sait pas mais Whitney Houston n'est pas l'interprète originale de la chanson... qui est en réalité une reprise d'un titre country de 1973.

Une reprise d'une star de la country


Douceur, détresse, puissance, amour et adieux déchirants : l'essence même de la chanson "I Will Always Love You" aurait pu expliquer son destin. Pourtant, lorsqu'elle paraît en 1974, la chanson naît sous un jour très différent et ne rencontre pas un succès immédiat. C'est déjà une ballade, mais qui sent les champs de blés de l'Amérique profonde. Logique : elle a été écrite à Nashville, le berceau de la musique country, par Dolly Parton et porte le sceau du producteur Bob Ferguson (Chet Atkins, Ferlin Husky). Les arrangements à la guitare et la jolie voix mélodieuse de la chanteuse instaurent une ambiance pittoresque, mais on est alors loin de la version vertigineuse de Whitney Houston. Dolly Parton l'avait à l'époque dédiée à son mentor et partenaire musical Porter Wagoner, au moment où elle a pris son envol et débuté sa carrière solo. "I Will Always Love You" n'est donc pas à proprement parler une chanson d'amour, même si la rumeur d'une relation entre les deux artistes a toujours couru...

Inclus sur l'album "Jolene", le titre sera exploité en single en avril 1974 et se classera numéro un au Billboard Country Singles, sans toutefois pénétrer le célèbre Hot 100. Il faudra attendre une deuxième version sur la BO du film "La Cage aux poules" en 1982 pour que Dolly Parton accorde une seconde chance et une meilleure carrière au morceau, alors classé 53ème aux Etats-Unis. Mais ce n'est que dix ans plus tard qu'il traversera les frontières.

Regardez Dolly Parton chanter "I Will Always Love You" :



Merci Kevin Costner !


Quel héritage aurait porté "Bodyguard" sans sa chanson emblématique ? C'est "I Will Always Love You", et plus largement sa très bonne BO ("Run to You", "I Have Nothing"), qui transformera cette comédie romantique en oeuvre culte. Pourtant, Whitney Houston a pourtant bien failli ne jamais l'enregistrer ! Aux prémices du projet, il était prévu que l'artiste américaine enregistre sa propre version de "What Becomes of the Brokenhearted", une ballade soul de Jimmy Ruffin parue en 1966. Hélas, le hasard est venu perdurer le plan initial... Le scénariste et producteur de "Bodyguard" Lawrence Kasdan ("Star Wars V et VI") découvre que la chanson va être utilisée pour le long-métrage "Beignets de tomates vertes" (1991) de Jon Avnet. Whitney Houston refuse alors de la chanter et se met en quête d'un autre titre.

C'est son partenaire à l'écran, Kevin Costner, qui lui suggère "I Will Always Love You" et lui fait découvrir la version au piano de Linda Ronstadt, datant de 1975. La diva en tombe amoureuse et avec l'aide du producteur David Foster, la transforme en ballade R&B. Une version adoubée par Dolly Parton en personne ! « La façon dont elle s'est appropriée cette petite chanson pour la rendre si puissante, c'est comme si c'était devenue la sienne. Certains auteurs disent : "Oh, je déteste ce qu'ils ont fait de mon titre, ce n'est pas ce que j'avais en tête". Moi je pense que c'est extraordinaire qu'une personne arrive à prendre une chanson et à l'interpréter de manière si différente. J'étais époustouflée » confiait-elle au magazine britannique Q.

Devenu un tube mondial et le gros succès de la carrière de Whitney Houston, "I Will Always Love You" permettra à la bande originale de "Bodyguard" de devenir la plus vendue de tous les temps, avec plus de 45 millions d'exemplaires écoulés depuis 25 ans. La star américaine remportera dans la foulée deux Grammy Awards lors de la cérémonie en 1993 (Enregistrement de l'année et Meilleure Performance pop féminine)... mais pas d'Oscar. Le règlement de l'Académie stipule en effet que seules des chansons originales, et donc écrite spécifiquement pour un film, peuvent concourir. Ce qui ne l'empêchera pas d'entrer au panthéon des chansons les plus cultes du cinéma !

Souvenez-vous du tube "I Will Always Love You" de Whitney Houston :
Yohann RUELLE
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Whitney Houston - Have Yourself A Merry Little Christmas
Whitney Houston
Clip Whitney Houston - The First Nöel
Whitney Houston
Clip Whitney Houston - For The Love Of You
Whitney Houston
Clip Whitney Houston - Nothin' But Love
Whitney Houston
Clip Whitney Houston - Call You Tonight
Whitney Houston

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les plus célèbres chansons de l'univers Disney Les plus célèbres chansons de l'univers Disney
  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP