Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Que devient... ? > Actualité de Tonton David > Que devient Tonton David, 22 ans après le tube "Chacun sa route" ?
Que devient... ?
dimanche 05 février 2017 11:33

Que devient Tonton David, 22 ans après le tube "Chacun sa route" ?

Le grand public connaît bien Tonton David pour ses tubes "Sûr et certain" ou "Chacun sa route", enregistré pour la bande originale de "Un indien dans la ville". Mais 22 ans après la gloire, que devient le chanteur reggae ? Réponse !
Crédits photo : Abaca
Qui se souvient de Tonton David ? Né à la Réunion en octobre 1967, le chanteur reggae, de son vrai nom David Grammont, commence à faire ses premiers pas dans la musique à la fin des années 80 avant de signer son premier titre "Peuples du monde", dont le refrain tourne en boucle. « Issus d'un peuple qui a beaucoup souffert / Nous sommes issus d'un peuple qui ne veut plus souffrir ». L'artiste s'engage d'emblée et publie son premier album "Le blues des racailles" en 1991, mais c'est trois ans plus tard que le titre "Sûr et certain" lui ouvre la porte du succès à grande échelle. La chanson se classe neuvième des meilleures ventes de singles en France, et "Chacun sa route", interprétée par le groupe KOD & Katché & Oryema et enregistrée pour le film "Un indien dans la ville", explose dans les classements.

Un nouvel album après la présidentielle


« Dites-leur que chacun sa route / Chacun son chemin / Chacun son rêve, chacun son destin ». Ce refrain permet au morceau de devenir un tube, se classant troisième en France, et le film avec Thierry Lhermitte et Patrick Timsit séduit 8 millions de spectateurs. La carrière de Tonton David, qui intègre même la troupe des Enfoirés, se poursuit avec l'album "Allez leur dire", emmené par les titres "Ma number one" ou "Il marche seul", qui peinent à trouver leur public. L'artiste collabore ensuite avec Cheb Mami sur "Fugitif" ou Doc Gyneco sur l'album "Liaisons dangereuses", sort le disque "Faut qu'ça s'arrête" avant l'arrivée d'un best-of et de son ultime projet "Récidiviste" en 2003.

"Mon planning est plein"


Aujourd'hui disparu de l'actualité musicale, Tonton David, âgé de 49 ans, s'est installé en Lorraine avec sa femme et ses quatre enfants. Et s'il a décidé de prendre ses distances et quitté la région parisienne il y a dix ans maintenant, l'artiste continue d'être passionné de musique et planche même sur un nouvel album qui sortira « après la présidentielle ». Pourquoi ? « Car je ferai des trucs assez politiques » a-t-il confié au Parisien. En attendant, c'est le football qui fait vibrer le chanteur qui a connu la gloire dans les années 90 et notamment l'équipe Sarreguemines F.C. « Tout est venu de mes soirées PMU tous les jeudis dans le bar Les Trois Rois de Longeville-lès-Saint-Avold. Grâce à un pote, j'ai rencontré Christophe Marie, le président du club. Et je suis allé les voir jouer plusieurs fois » a expliqué celui qui est aussi devenu propriétaire de deux chevaux.

Pour autant, la musique le rattrape parfois, prenant le pas sur sa nouvelle passion. « J'ai raté le 32e contre Reims à cause d'un rendez-vous à Paris pour la préparation d'une nouvelle chanson » a-t-il lancé avec fougue et humour. Et si l'une de ses dernières apparitions publiques date de 2014 dans l'émission "Les années bonheur" de Patrick Sébastien, Tonton David a assuré être très occupé : « Maintenant, mon planning est plein : la musique, les chevaux, le PMU, le foot à Sarreguemines et ma femme qui me fait la gueule. Mais elle ne m'empêchera pas d'aller au stade ! (Rires) ».

Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables
  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP