Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Star Academy > "Star Academy" : la victoire de Grégory Lemarchal scénarisée ? Une ex-prof balance
C'est dit !
mercredi 23 septembre 2020 11:08

"Star Academy" : la victoire de Grégory Lemarchal scénarisée ? Une ex-prof balance

Professeure de chant durant la "Star Academy" 4, Isabelle Charles dénonce les rouages de l'émission dans une interview où elle affirme que la victoire de Grégory Lemarchal a été "scénarisée" : "Il n'y a rien de réel".
Crédits photo : TF1
13 ans après sa disparition, Grégory Lemarchal est au coeur de l'actualité. Entre l'album hommage des anciens de la "Star Academy" 4, le joli succès du best-of "Pourquoi je vis" et la diffusion sur TF1 du biopic consacré à son parcours, qui a occasionné un record d'audiences, la nostalgie est de mise et les souvenirs affluent. Professeure de chant durant la saison qui a vu triompher l'interprète de "Ecris l'histoire", Isabelle Charles se confie sur son expérience au sein du château de Dammarie-Les-Lys dans les pages de La Montagne. Si la musicienne dit avoir trouvé le film « assez bien fait » et l'acteur Mickaël Lumière « épatant », elle se dit « choquée » de ne pas avoir été mise au courant de la mise en chantier de cette fiction. « C'est un journaliste radio qui m'a informée du projet car il voulait mon témoignage. Cela dit ça ne m'étonne pas tellement, ce milieu de la télé est très bizarre vous savez. On se sert des êtres humains pour faire de l'argent et puis ça passe » déplore-t-elle aujourd'hui.

"Il est facile de scénariser les choses"


Plus de 15 ans après sa participation à la "Star Academy", Isabelle Charles porte un regard très tranché sur le télé-crochet phénomène. « Je ne crache pas dans la soupe. C'était sans doute la saison la plus intéressante hormis la toute première. Car c'est celle qui reste dans les esprits et pas seulement par rapport à Grégory. Nous formions un jury de vrais professionnels avec des élèves qui tenaient plutôt la route. Ça faisait moins bric à brac que d'autres saisons » affirme-t-elle, avant de sous-entendre que l'émission était truquée : « Je peux vous dire aujourd'hui qu'il n'y a rien de réel. Ce que je subodorais. Il est facile de scénariser les choses en choisissant de montrer les personnes sous un angle plutôt qu'un autre. Cela m'effrayait mais j'ai été épargnée car il était difficile de dénaturer mon côté franc et authentique ».

Pour l'enseignante, toute cette quatrième saison a été pensée autour de Grégory Lemarchal. « C'était assez évident. En faisant son casting de départ, la production pouvait tout à fait choisir quel serait son quatuor final. Vous engagez Grégory et ensuite ceux qui vont aller en face de lui. Au lieu de recruter une Céline Dion anonyme, cela existe, ils ont pris une Lucie ou un Mathieu qui avaient du talent mais pas autant que Grégory » analyse-t-elle avec franchir, avant de faire part d'une anecdote troublante attestant de l'implication de la production sur le déroulé de la compétition : « Quand un mois avant la fin nous avons voulu nominer Lucie parce qu'elle n'avait pas fait une bonne évaluation, la prod s'y est opposée. Ils la voulaient face à Grégory à la fin et c'est ce qui s'est produit. Cela dit c'est la seule fois qu'ils sont intervenus ainsi ».

"Notre regard était forcément faussé"


Se remémorant les moments passés auprès du jeune chanteur atteint de la mucoviscidose, Isabelle Charles explique que l'atmosphère était parfois pesante vis-à-vis de sa condition particulière. « C'était un côté gênant de l'émission : tout le monde y pensait mais ça restait implicite. Or notre regard était forcément faussé en le sachant » se souvient la professeure de la "Star Academy". D'après elle, Grégory n'évoquait jamais sa maladie et voulait simplement vivre une aventure formidable : « Lui ne voulait pas que ça se voit et même nous étions tenus à l'écart des soins qu'il recevait tous les matins. Dans ces conditions, on comprend qu'il n'était pas spécialement porté sur les cours. Pourquoi s'enquiquiner quand on se sait condamné ? Autant profiter au maximum. Grand bien lui a fait ».

"Il avait trouvé son axe de vie"


Si elle estime que son sacre était joué d'avance, Isabelle Charles reconnaît toutefois que Grégory Lemarchal avait « un don ». « Je pense que la maladie transcendait ses prestations. Du style : "chante comme si c'était la dernière fois". C'est comme ça que j'explique sa force impressionnante, sa façon d'avoir toujours la niaque et de tout faire au maximum. Sur les primes, il nous donnait systématiquement de grands et beaux moments » se rappelle l'enseignante. Pour elle, le chanteur avait « trouvé son axe de vie » et « comment s'exprimer et se faire du bien dans le temps imparti » à travers la musique. « C'est en ça que son histoire est belle et importante pour les malades. Il était épuisé mais s'était donné les moyens de vivre ce truc démesuré. De réussir son passage sur terre » conclut-elle.
Yohann RUELLE
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ? Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ?
  • Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ? Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés