Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Shy'm > Shy'm en interview : "Je suis enceinte, heureuse et apaisée"
Interview
vendredi 23 octobre 2020 12:00

Shy'm en interview : "Je suis enceinte, heureuse et apaisée"

Shy'm a le sourire. Rayonnante et en forme, la chanteuse nous a reçus il y a quelques jours dans un hôtel parisien pour parler de son retour à la musique avec le titre "Boy", son clip féministe où elle révèle être enceinte, mais aussi les coulisses de sa grossesse. Entretien avec une artiste, et surtout une femme, comblée.
Crédits photo : Capture YouTube
Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Grand nouvelle, tu es enceinte ! Comment tu accueilles tout ça ?
Wow ! C'est la première fois que j'en parle alors je vais peut-être chercher mes mots... Ce contexte assez étrange, curieux et surtout chaotique a fait qu'on a tous été en pause pendant plusieurs mois. C'est un état dans lequel j'ai du mal à me mettre quand je bossais car l'inactivité me fait peur et j'adore ce que je fais. J'ai tout le temps envie de faire de la musique ou de tourner. Etre en pause sans culpabiliser, ça m'a mis dans la même position que tout le monde. Le corps se met en pause, l'esprit se met en pause. On se concentre sur d'autres choses aussi, et c'est très utile pour que ça fonctionne, pour tomber enceinte. Je me suis apaisée à ce moment-là, ça m'a beaucoup aidée à réaliser ce rêve.

« Les planètes se sont alignées, au bon moment, avec la bonne personne »
Tu disais en interview l'an dernier que c'était "le rêve ultime" pour toi de donner la vie...
C'est un peu étrange aujourd'hui de penser ou de rêver ça à l'échelle d'une vie parce que ça débute forcément par la rencontre de quelqu'un. Evidemment que j'aurais pu essayer de tomber enceinte plus tôt mais surtout je n'avais pas le contexte qui m'en donnait envie. Aujourd'hui, il y a eu ça déjà, et après il a fallu que ça fonctionne. Ce n'est pas le cas tout le temps et pour tout le monde. Il y avait des questions en stand-by, je n'avais pas trop envie d'y penser et j'avais des priorités qui étaient plus importantes depuis plusieurs années. Là, les planètes se sont alignées, au bon moment, avec la bonne personne. J'accueille cette nouvelle avec beaucoup, beaucoup de bonheur.

Et en musique par la même occasion avec le titre "Boy" !
Le titre "Boy" est né de ces derniers mois, comme tout l'album qui arrive. Je ne projetais pas de revenir en studio tout de suite, je voulais me concentrer sur la comédie, les tournages de "Profilage", faire d'autres choses... Je me suis dit que pendant un an ou deux, j'allais me concentrer là-dessus. Et puis je suis revenue à mon premier amour instinctivement, avec Cyril [Kamar, dit K-Maro, ndlr] avec qui je bosse depuis les premiers albums. Il a été aussi inspiré que moi. On a rebossé quasiment exclusivement ensemble, ça faisait longtemps que ce n'était pas arrivé. C'était très naturel, on a enregistré beaucoup de titres très vite. C'est sans doute l'album qu'on a fait le plus vite mais c'est sans doute l'inspiration la plus puissante et la plus intense que j'ai eu de ma vie. J'avais besoin de lui laisser quelque chose qu'il écoutera dans plusieurs années. (Sourire)

« Je n'avais pas envie de m'exposer »
Cette chanson représente quoi pour toi ?
Cette chanson est hyper importante. "Boy", c'est plus particulièrement pour ce petit être qui grandit. Et puis c'est la première chanson que les gens vont écouter, et à travers cette chanson et ce clip on va découvrir que je suis enceinte. Je reste quelqu'un de très pudique et ça rentre dans un côté très intime de ma vie donc je n'avais pas envie de m'exposer, de poster une photo sur les réseaux sociaux. Le mettre en musique, c'était la meilleure façon pour moi de l'annoncer, notamment à mes fans. Quand ils vont l'apprendre, beaucoup vont être aussi heureux que moi. Ils savent que c'est un sujet qui m'a touchée depuis de nombreuses années. Je ne voulais pas que ce soit dit de façon vulgaire ou banale.

Tu voulais vraiment marquer le coup...
Oui car c'est un événement de ma vie, en tant que femme et en tant qu'artiste. J'avais envie de revenir femme avec une intensité, de la puissance. C'est ce que j'ai ressenti quand j'ai appris ma grossesse. C'est la chose la plus banale parce que beaucoup de femmes tombent enceinte, mais c'est la chose la plus extraordinaire, la plus remuante physiquement et psychologiquement aussi, quand ça arrive c'est complètement bouleversant. C'est aussi une chance parce que beaucoup n'arrivent pas à réaliser ce projet.

Regardez le clip "Boy" de Shy'm :



Révéler ta grossesse en musique, c'est aussi une façon pour toi de contrôler cette annonce, non ?
Oui, bien sûr ! C'est une très bonne question. (Sourire) Comment l'annoncer, c'est un sujet auquel j'ai beaucoup réfléchi. Je ne pouvais pas ne pas en parler, à un moment de toute façon ça allait se voir. Je ne voulais pas que ce soit une information qu'on me vole. Je voulais le dire, car j'en ai parlé dans mon dernier album, on m'en parle assez souvent dans les interviews ces dernières années, on sait que c'est un sujet qui me touche. Et surtout à mes fans, je me devais de leur dire que j'étais heureuse et que j'avais réussi, très simplement. Une fois que ce sera dit, je ne pourrais pas empêcher les vols de photos mais, en tout cas, j'ai décidé à quel moment le dire, à quelle période de ma grossesse et comment le dire, c'était déjà énorme pour moi.

« Je me suis sentie apaisée sur plein de choses »
Ça a été difficile de cacher ta grossesse aux médias, peut-être même à des proches ?
Ça été hyper difficile. Mes proches et mes potes, j'ai dû leur dire tout de suite, car quand ils m'ont vu prendre un verre d'eau au lieu du vin... (Rires) Voilà, ce n'est pas trop dans mes habitudes ! Et puis, plus de cigarettes, plus de charcuteries. Après, effectivement, pour pas que beaucoup de gens soient au courant, je suis moins sortie, il a fallu trouver des excuses comme "Je suis fatiguée" ou "J'ai pris une grosse cuite". Après, ça ne se voyait pas pendant longtemps, donc ça n'a pas été un problème. Au final, je me suis rendu compte que j'avais des proches fidèles et respectueux de mon intimité, ils ont tenu leurs promesses. J'ai gardé très longtemps l'information et ça a été un luxe, parce que j'adore avoir des choses que je ne vis que pour moi, et c'est difficile en étant exposée. C'est trop chouette ! Mais le dire maintenant, ça me fait plaisir aussi. Ne plus réfléchir à l'angle en publiant une photo sur les réseaux sociaux, c'est sympa !

Sur "Boy", tu chantes "La vie est en moi pour que la peur s'évade". Cette grossesse te permet d'apaiser des choses, de réparer des blessures ?
J'avais peur que ça ne se réalise pas, de ne pas trouver le contexte intime pour ça puisse se produire, la peur de ne pas pouvoir aussi... Toutes ces questions, je les avais en tête avant d'être enceinte. Et elles se sont résolues en un test. (Sourire) A partir de là, il y a quelque chose d'organique et d'animal, presque chimique, je me suis sentie apaisée sur plein de choses. Il y a eu une évidence qui a fait que je me suis tout de suite bien sentie. Alors que c'est une privation sur plein de choses que j'aime beaucoup. Malgré tout, je suis heureuse, je suis apaisée.

« Je n'ai pas eu de peur de me montrer enceinte »
On pouvait s'attendre à une ballade et finalement "Boy" est un titre électro avec des sonorités dancehall. Tu avais envie de prendre le contre-pied ?
Je crois que la grossesse peut être plein de choses à la fois : glamour, sexy, tendre, romantique, drôle ou compliquée. C'est surtout ce qu'on est. Ce n'est pas parce que je suis enceinte que je suis différente de ce que je suis dans la vie de tous les jours. Le choix de revenir avec ce titre, c'est vraiment le sentiment que j'ai eu la première fois en sortant dans la rue après l'avoir appris, alors que ça ne se voyait pas du tout. J'avais envie de dire : "Hey les gars, je l'ai fait ! Putain, je l'ai fait !" (Rires) Il y a un sentiment de puissance. La nature est folle ! C'est indescriptible. J'avais envie de ça sur ce premier single, et en même temps de rester femme, de rester belle, glamour, sexy. De retrouver Shy'm, de me retrouver. Même avec un gros bide, d'être femme !

Ce clip de "Boy" est super fort, avec toutes ces femmes, ces corps divers, ces couleurs de peaux différentes. Quelle est le message que tu voulais délivrer ?
Je voulais célébrer la féminité, la femme. Parce qu'elle est puissante, elle est courageuse, elle transmet. Elle est indispensable à l'humanité. Je voulais montrer ce côté fort qu'il y a chez une femme, et que le 34 et le ventre plat ne sont pas un critère de beauté. A la fin du clip, je suis le ventre dénudé, j'assume tout ça, avec le bonnet qui a quadruplé, le ventre qui a grossi, les kilos en plus. (Rires) Je n'ai pas eu peur de me montrer comme ça. Le seul truc, c'était la pudeur de le partager avec l'équipe et les gens maintenant, mais en premier lieu je ressentais de la fierté.

« Ma mission en étant bientôt maman, c'est l'éducation »
Tu as représenté le métissage dès ton premier single "Femme de couleur". En devenant bientôt maman, tu penses à son futur dans le contexte actuel, avec notamment le mouvement Black Lives Matter ?
Mettre un enfant au monde dans ce contexte actuel, que ce soit politique ou social, oui c'est sûr, il y a eu des périodes plus calmes. (Sourire) Aujourd'hui, on est au coeur de tous les débats. Il y a des feux qui prennent un peu partout, au sens propre et au sens figuré. On a l'impression d'être dans une génération où il faut se battre pour être une femme, noir ou gay. Ma mission en étant bientôt maman, c'est l'éducation. Tout se fait à la base, à la source, et la source c'est l'éducation. En étant enceinte, j'ai envie que mon enfant fasse partie de cette nouvelle génération de petits soldats qui vont se battre, malheureusement pour eux, pour toutes ces causes. Mieux on va planter les graines, mieux demain sera.

Julien GONCALVES
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Shy'm :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique
  • Clips : le nouveau créneau des grandes marques Clips : le nouveau créneau des grandes marques

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés