Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Shakira > Shakira à Paris : un concert endiablé, festif mais bancal
Nous y étions
vendredi 15 juin 2018 16:30

Shakira à Paris : un concert endiablé, festif mais bancal

Shakira était en concert à Paris cette semaine pour deux dates à l'AccorHotels Arena, dans le cadre de son "El Dorado Tour". Aidée de tubes festifs, la chanteuse a donné de sa personne pour hypnotiser le public avec ses déhanchés, masquant parfois de nombreuses imperfections. Pure Charts y était !
Crédits photo : Bestimage
Sept ans après l'éclatant "The Sun Comes Out World Tour", Shakira était de retour cette semaine à Paris pour deux concerts à l'AccorHotels Arena. Victime d'une hémorragie aux cordes vocales, aggravée en lésion vasculaire, la chanteuse avait dû annuler ses shows prévus à l'automne dernier. Elle a failli ne plus pouvoir chanter. C'est donc avec un large sourire que la bombe colombienne a retrouvé son public français. « Ça fait longtemps ! Je suis très heureuse d'être ici de nouveau avec vous » a-t-elle lancé dans notre langue, aidée par un prompteur mais sincère, après avoir débarqué sur scène - vêtue d'un pantalon scintillant très moulant et débardeur rock - en revisitant deux anciens tubes "Estoy Aquí" - le tout premier single de sa carrière - et "¿Dónde Estás Corazón?", remixés sur un medley festif. Étrange idée que de faire son entrée - dans une effusion de confettis - avec ces morceaux peu connus, datant de 1995, bien avant son explosion à l'international. Et c'est justement le point faible de la nouvelle tournée de Shakira : le fossé incroyable entre ses anciennes chansons et les nouvelles. Car forcément, tout ne s'enchaîne pas avec fluidité.

L'aura de Shakira porte un show imparfait


Shakira enchaîne ensuite avec "She Wolf", dans la pénombre et les bras enchaînés. Se libérant avec fracas, l'artiste se tort dans tous les sens sur scène, sans s'économiser. Impressionnant ! A tel point que la performance est en playback. La foule reprend allègrement les "ahouuu" et l'ambiance est bel et bien au rendez-vous. Sauf que Shakira fait retomber la fièvre en interprétant le (très bon) tube pop-folk "Si Te Vas", sorti en 1998. L'enchaînement est bancal, brutal. Après la ballade "Nada", issue de son dernier album "El Dorado", Shakira fait grimper à nouveau la température en chantant le langoureux "Perro Fiel" avec Nicky Jam sur écran, et en multipliant les mouvements de bassin hypnotiques. C'est d'ailleurs le vrai point fort du show : la sensualité à toute épreuve de Shakira tente d'éclipser de nombreuses déceptions : absence de décor à part trois écrans géants, des visuels globalement moyens, aucune danseuse, une prestation vocale inégale, une setlist perfectible (pas de duo avec Black M, ni "Objection (Tango)" ou "Beautiful Liar" et "Las de la Intuición")... Si le spectacle paraît parfois un peu léger, l'aura de Shakira emporte tout sur son passage.

Une avalanche de tubes festifs


Et ses nombreux tubes finissent évidemment de nous convaincre malgré ces imperfections. Le régressif "Me Enamoré", pourtant pas aidé par une mise en scène karaoké girly, "Underneath Your Clothes", revisité avec brio dans une version aux allures R&B, le torride "Chantaje" (Maluma quasiment absent sur les écrans), l'ardent "La Tortura", toujours aussi efficace baigné de lasers et de jeux de lumière éblouissants, "Can't Remember to Forget You" dans une lecture reggae plus lente (bien pensée mais un peu frustrante), l'infernal "Hips Don't Lie", propulsé par l'incroyable générosité scénique de Shakira...

Le concert a donc été jalonné d'instants de fête populaire, le public connaissant les paroles par coeur. Ce fut aussi le cas lors de l'enchaînement (un peu rapide) des tubes "Loca" et "Rabiosa", le ravageur "Waka Waka (This Time for Africa)" - sans aucun doute l'un des meilleurs tableaux du show, aidé par les spectateurs en délire reproduisant la chorégraphie, l'incroyable "Whenever Wherever" avec un numéro de danse oriental des plus endiablés de Shakira, l'instant douceur avec "Je l'aime à mourir" au milieu de la fosse ou le final sous une ultime pluie de confettis au son du hit "La Bicicleta". Pendant 1h50, Shakira, sur lequel le temps ne semble pas avoir d'emprise, a porté à bras le corps un spectacle inabouti certes, mais terriblement fiévreux. Ahouuuu !


Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez shakira.com et la page Facebook de Shakira.
Écoutez et/ou téléchargez l'album "El Dorado" de Shakira.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Shakira :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Quels sont les pires titres français des 80's ? Quels sont les pires titres français des 80's ?
  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP