Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Spécial Eurovision > Actualité de Netta > Eurovision : "Toy", la chanson gagnante de Netta, accusée de plagiat
Spécial Eurovision
jeudi 05 juillet 2018 11:25

Eurovision : "Toy", la chanson gagnante de Netta, accusée de plagiat

La chanson "Toy" de Netta a fait danser l'Europe et permis à Israël de décrocher une quatrième victoire à l'Eurovision. Sauf que les auteurs et compositeurs sont aujourd'hui accusés de plagiat et de s'être inspirés de "Seven Nation Army" des White Stripes.
Crédits photo : Capture YouTube
Dès sa mise en ligne en mars dernier, la chanson "Toy" de Netta, choisie pour représenter Israël à l'Eurovision 2018, a fait sensation auprès de la communauté de fans du concours. Avec ses caquètements, la personnalité haute en couleurs de son interprète et une production particulièrement ravageuse, le titre a fait office de grand favori, jusqu'à remporter l'Eurovision avec 529 points. Une quatrième victoire pour Israël, qui organisera l'événement en mai 2019. Alors que le clip "Toy" de Netta cumule près de 81 millions de vues sur YouTube et que la carrière de la chanteuse est lancée à l'international, un gros grain de sable vient enrayer la machine. Selon les médias israéliens, le titre fait aujourd'hui l'objet d'une plainte pour plagiat.

Netta disqualifiée ?


En effet, d'après Keshet TV, les deux auteurs et compositeurs de "Toy", Doron Medalie et Stav Beger, auraient reçu une lettre de la part d'Universal Music Group il y a deux semaines stipulant une violation du droit d'auteur. La chanson gagnante de l'Eurovision présenterait de trop nombreuses similitudes avec le titre culte "Seven Nation Army" des White Stripes, sorti en 2003. En cause ? Les harmonies et le rythme. Un internaute s'était d'ailleurs amusé à superposer les deux morceaux dans un mash-up particulièrement troublant le 1er mai, soit une dizaine de jours avant la grande finale. « Nous avons été surpris de recevoir une telle lettre et nous la traitons, et je crois que dans les deux prochaines semaines la question sera résolue au mieux pour satisfaire les deux parties » a confié Doron Medalie à Y Net. Il aurait depuis été convoqué au siège d'Universal Music Group à Los Angeles pour trouver un accord.

Au journal Haaretz, le manager de de Netta, Ofer Menahem, assure qu'aucune action judiciaire n'est en cours : « Aucune plainte légale n'a été reçue, seulement une lettre de clarification préliminaire sur la question ». Le règlement de l'Eurovision est clair : les chansons en lice doivent être des oeuvres originales, tant dans le texte que dans la composition. Si le plagiat était avéré, certains assurent que Netta pourrait être disqualifiée et que le concours ne se tiendrait plus en Israël l'an prochain. Cependant, des sources proches de l'European Broadcasting Union, qui organise le concours, auraient affirmé le contraire selon Y Net.

Ecoutez le mash-up "Seven Nation Toy" de Netta et The White Stripes :
Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ? Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ?
  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP