Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Michel Polnareff > Michel Polnareff en concert : un show élégant, populaire et truffé de tubes
Nous y étions
lundi 09 mai 2016 15:00

Michel Polnareff en concert : un show élégant, populaire et truffé de tubes

Devant un public fidèle, plus hétérogène qu'on ne pourrait le croire, Michel Polnareff a donné le coup d'envoi de ses quatre concerts à l'AccorHotels Arena ce week-end. Un show généreux et remarquablement orchestré, porté par un artiste malicieux, transformé en bête de scène. Live report !
Crédits photo : Abaca
A 71 ans, Michel Polnareff a-t-il toujours le feu sacré ? Pour le savoir, le chanteur a donné le coup d'envoi de sa nouvelle tournée à Epernay le 30 avril dernier avant de monter sur la scène de l'AccorHotels Arena samedi soir. Le premier concert d'une série de quatre shows événements, neuf ans après son précédent spectacle. Mais sans nouvel album comme soutien, et après un premier single, "L'homme en rouge", qui n'a pas marqué les esprits, l'artiste peut-il encore surprendre ? Le public a pu être sceptique après un début de concert un peu sage et sans temps fort, malgré des titres populaires comme "Je suis un homme", "La poupée qui fait non" ou "L'amour avec toi".

"Il y a des détracteurs ?"


Apparu derrière un écran géant, cheveux bouclés et lunettes blanches sur le nez, l'artiste a donné le ton : « Il y a des moussaillons dans la salle ? Il y a des détracteurs ? Non, ils sont derrière leurs écrans ». Accompagné de quatre choristes et d'une poignée de musiciens remarquables, Michel Polnareff a appelé son public à se réveiller, en musclant son jeu dès l'énergique "Tam-tam", la scène enveloppée par des jeux de lumières éblouissants et des projections en temps réel sur une quarantaine de cubes lumineux tout autour de l'écran géant central. Et c'est bien cette scénographie moderne et soignée qui a permis au show de prendre tout ton relief, accompagnant avec brio une présence scénique indéniable de Polnareff, dont la voix a impressionné du début à la fin.

Malgré tout, c'est au piano que le chanteur s'est montré le plus brillant. Devant un écran géant sur lequel étaient projetées les images d'un arbre au fil des saisons ou des larmes se brisant sur le sol, Michel Polnareff a donné des frissons aux 18.000 spectateurs en reprenant les chansons les plus vibrantes de son répertoire, de "L'homme qui pleurait des larmes de verre" à "Qui a tué Grand'Maman" et "Lettre à France" en passant par "Love Me, Please Love Me", l'un des plus beaux instants du concert quand la salle s'est retrouvée baignée par les lumières des smartphones.

"Il faut aimer les artistes de leur vivant"


Au-delà de ses imparables tubes, l'artiste, bien souvent décrit comme mégalo, a aligné les bons mots ("Il y avait tellement de fleurs dans ma loge ce soir que j'ai cru que j'étais mort !" ou "Avant ça s'appelait Bercy, maintenant je sais pourquoi ça s'appelle AccorHotels Arena, c'est parce que tout le monde est couché...") et les marques d'affection à son public fidèle ("Vous ne m'aimerez jamais autant que je vous aime"), a même rendu un hommage touchant à Prince ("C'est pour ça qu'il faut aimer les artistes de leur vivant") avant de très souvent se mettre dans l'ombre pour mieux mettre en valeur ses musiciens et choristes.

Multipliant les ambiances et appelant ses fans à s’agglutiner près de la scène, Michel Polnareff n'a pas oublié d'offrir en live "Le bal des Laze", "Holidays" et le clownesque "Y'a qu'un cheveu", pour un moment de délire total, avant un premier au revoir sur "Goodbye Marylou". On regrettera que le chanteur ne se risque pas à atteindre les plus hautes notes de sa chanson. Malgré quelques imperfections niveau setlist, Michel Polnareff, 50 ans après la sortie de son premier album, a rappelé à tous ses talents de mélodiste et d'interprète, à la tête d'un répertoire intemporel. Polnareff, un artiste assumant son catalogue populaire comme l'a prouvé le final bon enfant sur "On ira tous au paradis", sous forme de karaoké géant et agrémenté d'une pluie de confettis. Admirable amiral !


Setlist de Michel Polnareff


Je suis un homme
La poupée qui fait non
L'amour avec toi
Sous quelle étoile suis-je né ?
Ophélie flagrant des lits
Tam-tam
L'homme en rouge
L'homme qui pleurait des larmes de verre
Qui a tué Grand'Maman
Lettre à France
Love Me, Please Love Me
Rosy
Le Bal des Laze
La mouche
Holidays
Où est la Tosca ?
Je t'aime / Purple Rain
Dans la rue
Y'a qu'un cheveu
Goodbye Marylou
Kâma-Sutrâ
Coucou me revoilou
Tout, tout pour ma chérie
On ira tous au paradis
Julien GONCALVES
Toute l'actu de Michel Polnareff sur son site internet et sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Michel Polnareff sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ? Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ?
  • Madonna : ses 12 looks les plus marquants Madonna : ses 12 looks les plus marquants

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP