Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Histoire d'un tube > Actualité de Michel Legrand > Histoire d'un tube : "Les moulins de mon coeur" de Michel Legrand (1968)
Histoire d'un tube
jeudi 31 janvier 2019 19:20

Histoire d'un tube : "Les moulins de mon coeur" de Michel Legrand (1968)

Michel Legrand nous a quittés il y a quelques jours, laissant derrière une flopée de bandes originales cultes. Mais ce compositeur de talent a aussi été chanteur et nous a notamment offert une superbe adaptation française de "The Windmills of Your Mind" devenue "Les moulins de mon coeur". Retour sur l'histoire de cette chanson phare.
Crédits photo : Bestimage
En 1968, Michel Legrand est déjà un compositeur de renom. Quatre ans plus tôt, sa composition pour les "Parapluies de Cherbourg" lui a valu la gloire, tandis que le film repartait de Cannes avec une Palme d'Or et même une nomination aux Oscars. Ce succès le fait donc s'installer à Los Angeles où il côtoie notamment Quincy Jones ou Henry Mancini ("La panthère rose", "Diamants sur canapé"). Mais tout ne se passe pas comme prévu et les demandes ne croulent pas comme prévu. Il faudra attendre 1968 et le nouveau projet de Norman Jewison, "L'affaire Thomas Crown". Célébré un an auparavant pour "Dans la chaleur de la nuit", le metteur en scène américain a entre ses mains un script en or et surtout, les deux stars les plus glamour et bankable de l'époque : Steve McQueen et Faye Dunaway.

Ecoutez la version originale de "The Windmills of your Mind" par Noel Harrison :


"C'est la musique qui va décider de tout ça"


« C'est fou j'étais inspiré par ce film » se souvient l'artiste disparu dans le documentaire "Michel Legrand - Sans demi-mesure". Le compositeur tombe des nues lorsque Norman Jewison lui montre un premier montage du film... qui dure cinq heures ! Trop long et impossible à couper ? « Le réalisateur et le premier monteur me disent "On ne sait pas comment le monter. On ne sait pas par quel bout le prendre" » continue-t-il avant de dévoiler sa solution : « C'est la musique qui va décider de tout ça ». A partir de là, Michel Legrand reprend le "montage" et donne au monteur "six semaines de repos" afin d'écrire la musique du film : « J'ai besoin de six semaines pour écrire toute la musique du film. Je ne veux pas revoir le film, je ne veux pas de minutage. Je veux laisser le crayon faire son travail et c'est lui qui va décider des longueurs de chaque scène ». Un dispositif inédit dans une industrie hollywoodienne où chaque musique de film est composée et ajoutée post-montage.

Et au milieu de cette écriture, on retrouve "The Windmills of Your Mind", chanson phare du film que l'on entend durant le célèbre générique du film. « J'étais un débutant à Hollywood, et ils m'ont laissé faire. J'ai écrit 1h30 de musique (...) On a passé deux mois tous les trois à monter les images sur la musique ». Et la méthode a été payante puisque Michel Legrand reçoit son premier Oscar pour la chanson "The Windmills of Your Mind". « Après l'Oscar, tous les films passaient par moi, c'était le paradis » confiait-il. Lui ouvrant les portes du succès américain au compositeur, cette récompense permet aussi à la chanson de devenir un succès intemporel. S'il compose la mélodie, Michel Legrand ne chante pas le titre dans un premier temps et laisse cet honneur à Noël Harrison.

Regardez Michel Legrand chanter "Les moulins de mon cœur" :



Il faudra attendre 1969 avant que Michel Legrand ne se lance dans une version française du titre. C'est cette fois-ci Eddy Marnay qui s'occupe des paroles, entrées dans la légende : « Comme une pierre que l'on jette / Dans l'eau vive d'un ruisseau / Et qui laisse derrière elle / Des milliers de ronds dans l'eau / Comme un manège de lune / Avec ses chevaux d'étoiles / Comme un anneau de Saturne / Un ballon de carnaval / Comme le chemin de ronde / Que font sans cesse les heures / Le voyage autour du monde / D'un tournesol dans sa fleur / Tu fais tourner de ton nom / Tous les moulins de mon coeur ».

Pour sa version anglaise, Sharleen Spiteri, Barbra Streisand, Sting, Tina Arena et même Eva Mendes se sont prêtés au jeu au fil des années tandis que du côté français, ce sont Sylvie Vartan, Grégory Lemarchal, Claude François, Dany Brillant ou Mireille Mathieu qui ont repris le morceau "Les moulins de mon cœur" à diverses occasions. Le titre est d'ailleurs remis au goût du jour en 2014, lorsque Xavier Dolan utilise la version de Kathleen Fortin en ouverture de son film "Tom à la ferme". La dernière version mémorable ? Juliette Armanet qui, lors de la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes 2018, interprète le titre face à un public sous le charme. Elle rendra hommage au compositeur en faisant de même sur le plateau de "Quotidien" quelques jours après sa mort.

Regardez Juliette Armanet reprendre "Les moulins de mon coeur" à Cannes :
Théau Berthelot

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?
  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP