Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Histoire d'un tube > Actualité de Michael Jackson > Histoire d'un tube : "Thriller" de Michael Jackson (1982)
Histoire d'un tube
jeudi 31 octobre 2019 13:24

Histoire d'un tube : "Thriller" de Michael Jackson (1982)

Pour Halloween, retour sur la conception de "Thriller", le tube de légende de Michael Jackson et son clip digne d'un film d'horreur resté dans les annales de l'histoire. Pure Charts vous raconte l'histoire de ce titre culte !
Crédits photo : DR
Mythique. C'est le mot qui qualifie le mieux l'impact culturel de "Thriller", monument de Michael Jackson qui a donné son nom à l'album culte du même nom, tout emporté sur son passage et bouleversé l'industrie télévisuelle et musicale au sens large. Quelle histoire se cache derrière ce titre de 1982 classé à l'époque numéro un du hit-parade en France et qui revient systématiquement dans les classements chaque année depuis la disparition du Roi de la pop ? Pour la découvrir, il faut remonter quatre décennies en arrière et se concentrer sur le destin d'un homme : Rod Temperton. Disparu en octobre 2016, ce compositeur britannique de génie s'est fait connaître dans le milieu en tant que claviériste et auteur du groupe funk Heatwave, à qui l'on doit le génial "Boogie Nights" (1977) ou "Always and Forever", deux grands succès au Royaume-Uni et aux Etats-Unis en pleine vague disco. Repéré par Quincy Jones, producteur qu'on ne présente plus, Rod Temperton est recruté pour dessiner les grandes lignes du premier album solo de Michael Jackson au sein de l'écurie Epic Records. Trois chansons atterriront sur la galette finale : la ballade "Rock With You", "Burn This Disco Out" et "Off The Wall", qui donnera son nom à cet énorme succès commercial de 1979 écoulé selon les estimations à plus de 20 millions d'exemplaires dans le monde.

Rod Temperton, l'homme de l'ombre


Cette première collaboration fructueuse donne évidemment à Michael Jackson et Quincy Jones l'envie de réitérer cette magie pour le prochain disque de la star. Rod Temperton a déjà une idée en tête lorsqu'il s'attelle à ce qui deviendra "Thriller"... « J'appris à connaître Michael. Il adore les films, alors il m'est venu en tête que je devrais écrire quelque chose de très théâtral. J'avais été très impressionné par la participation de Michael sur la session rythmique quand il enregistrait "Don't Stop 'Til You Get Enough" donc je voulais lui écrire quelque chose avec la même puissance, mais avec une structure mélodique vraiment dramatique » confiait-il en 2012 au magazine M. Au départ, la démo qui jaillit de l'esprit de Temperton s'intitule "Starlight". Mais ce nom ne fait guère l'unanimité : « Il était clair qu'un telle production se devait d'être la chanson titre. Mais il n'y avait pas de paroles et "Starlight" ne sonnait pas assez bien. Il fallait que ce soit mystérieux pour coller à l'évolution du personnage de Michael ». Alors, Rod Temperton se met à cogiter jour et nuit. « Je rentrais tous les soirs à l'hôtel et j'écrivais des noms au hasard. Un soir je trouve "Midnight Man". Quincy me dit que je suis dans la bonne direction mais que ce n'est pas encore tout à fait ça. Le lendemain matin me vient un mot, mais il est horrible à chanter : Thriller. Ça sonne terriblement mal ! » se remémorait-il. Fort heureusement, lors des tests, Michael Jackson s'en sort comme un chef : « Une fois qu'on avait le titre, les paroles ont été écrites en quelques heures ».

Rod Temperton imagine pour la fin de la chanson "Thriller" un dialogue mais ne sait pas quelle forme lui donner. Son souhait est d'invoquer le souvenir des films d'horreur d'antan avec une voix caverneuse. L'épouse de Quincy Jones, Peggy, lui souffle le nom de son ami Vincent Price, maître du cinéma d'épouvante vu dans de nombreux films hollywoodiens. Mais le temps manque et Rod Temperton finit par écrire le couplet dans le taxi le menant de son hôtel au studio d'enregistrement, quelques minutes à peine avant l'arrivée de la limousine de l'icône : « Je me suis précipité en vitesse vers la secrétaire pour photocopier ce que je venais d'écrire et je suis calmement revenu dans le studio pour tendre un exemplaire à Vincent, qui l'a mis en boîte en deux prises. Il était tout simplement fantastique ».

Crédits photo : Pochette de l'album

Le clip le plus cher de l'histoire


L'album "Thriller" donne naissance à une kyrielle de tubes indémodables qui secouent les charts américains comme "The Girl Is Mine" avec Paul McCartney, "Bille Jean", "Beat It", "Wanna Be Startin' Somethin'" ou "P. Y. T. (Pretty Young Thing)". Le morceau-titre, lui, ne sera exploité qu'au bout d'un an seulement. Et pour marquer les esprits, Michael Jackson voit les choses en grand. Fasciné par le film "Le Loup-garou de Londres" (1981), il commande au metteur en scène John Landis un véritable court-métrage digne des "Contes de la crypte". Au départ, CBS Records n'accorde qu'un budget de 100.000 dollars au réalisateur pour le tournage du clip. Mais John Landis a besoin d'un montant dix fois supérieur en raison des ambitieux maquillages, costumes et chorégraphies qu'il imagine pour narrer la transformation du Roi de la pop en zombie assoiffé de sang. Il s'agit, à l'époque, du clip le plus cher de toute l'histoire ! Pour financer "Thriller", Michael Jackson met 150.000 dollars de sa poche sur la table mais le compte n'y est pas. Malin, John Landis suggère alors de vendre les droits de diffusion du making-of de "Thriller", un documentaire de 45 minutes revenant sur les coulisses de ce tournage hors-normes, à MTV.

Le 2 décembre 1983, la jeune chaîne américaine dévoile en exclusivité le film de 13 minutes. Un soir qui restera gravé dans les annales car avec "Thriller", Michael Jackson ne signe pas seulement le clip le plus iconique de tous les temps : il révolutionne tout un pan de l'industrie de la musique en faisant de l'objet vidéo une part essentielle de la carrière d'un artiste. La VHS comprenant le clip de "Thriller", le making-of et les anciens clips de l'artiste, s'arrache à 9,5 millions d'exemplaires. "Thriller" sera le premier clip musical à être intronisé au panthéon de la National Film Registry. En 1984, Michael Jackson rafle un total de huit Grammy Awards, un record de prix qui subsiste encore aujourd'hui. Et depuis sa mise en ligne il y a tout juste 10 ans sur la chaîne officielle de Michael Jackson, le clip de "Thriller" cumule 625 millions de vues sur YouTube. Comme le dit l'adage, les légendes ne meurent jamais !

Souvenez-vous du clip "Thriller" de Michael Jackson :
Yohann RUELLE
Plus d'informations sur Michael Jackson sur son site officiel et sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Michael Jackson sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Michael Jackson - Abc
Michael Jackson
Clip Michael Jackson - Tabloid Junkie
Michael Jackson
Clip Michael Jackson - Much Too Soon
Michael Jackson
Clip Michael Jackson - Breaking News
Michael Jackson
Clip Michael Jackson - Got The Hots
Michael Jackson

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque
  • Quels sont les pires titres français des 80's ? Quels sont les pires titres français des 80's ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP