Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de MIKA > Mika a enchaîné les tubes lors de son concert au Casino de Paris
Nous y étions
mercredi 14 novembre 2012 11:46

Mika a enchaîné les tubes lors de son concert au Casino de Paris

Après une charmante première partie, assurée par Sophie Delila, le chanteur Mika s'est emparé du Casino de Paris hier soir, et y a interprété ses nombreux tubes délirants, dans l'énergie et la bonne humeur. Compte-rendu.
Crédits photo : Abaca
Hier soir, mardi 13 novembre, Mika emportait dans son univers enfantin la salle (pleine) du Casino de Paris pour le deuxième soir consécutif. Contre toute attente, le chanteur pop a débarqué sur scène avec le titre peu connu "Le soleil mal luné", disponible sur la version française de son album "The Origin of Love". Après cette introduction en douceur, le show a explosé grâce à l'enchaînement de ses deux plus grands tubes "Grace Kelly" et "Relax (Take It Easy)", qui ont littéralement enflammé la foule. Avec ses deux atouts en moins dans sa setlist, Mika a joué gros mais a prouvé que son répertoire contenait une mine de pépites pop.

Après s'être adressé à la foule, Mika a enchaîné avec les plus calmes "Lola", "Blue Eyes" et "Billy Brown", pour mieux revenir en force. "Popular Song" a apporté sa paisible touche pop-urbaine, tandis que le hit "Rain" s'est révélé être la meilleure performance de la soirée, grâce à son refrain explosif et l'incroyable punch du chanteur. Entouré de ses musiciens et d'une chorale, et évoluant dans un décor minimaliste, sorte de Paradis un peu scolaire, Mika sautille, joue du piano, monte dessus, et ne cesse de tendre le micro à son public, qui le lui rend bien. Il clôturera ce passage avec le célèbre "Big Girls (You Are Beautiful)".


De l'énergie, encore et toujours


Le calme est revenu quand "Stardust" a démarré dans un arrangement piano-voix. Le charme du titre aérien était toujours là, même si la version album aurait sans doute été préférable. Baignée de bleu grâce aux multiples projecteurs braqués sur elle, la salle s'est ensuite noyée dans l'atmosphère troublante de "Underwater", le nouveau single de Mika. L'artiste a dédicacé la pétillante piste "Karen" à celle qui lui a inspiré ce titre. Les entêtants "Love You When I'm Drunk" et "Elle Me Dit" ont ensuite fait bondir le Casino de Paris, dans une ambiance bon enfant, avec chorégraphie initiée par le public et quelques fans invités sur scène.

Après les moyens "Heroes", que Mika interprétait pour la première fois en live, et "Origin of Love", la bonne humeur communicative de "Celebrate" a emporté le public, qui avait apporté pour l'occasion des ballons en forme de cœur, avant que l'artiste ne sorte de scène, pour mieux revenir et balancer sa voix puissante sur les délirants "Lollipop" et "We Are Golden". En sueur, le sourire aux lèvres, et triomphant sur son piano, Mika a salué son public, son chapeau à paillettes en main, et s'est éclipsé sous les applaudissements. Seul regret : "Overrated", "Happy Ending" ou encore "Kick Ass (We Are Young)" manquaient à l'appel de ce show enlevé.

Quoiqu'il en soit, Mika a transformé le Casino de Paris en véritable dancefloor pop et a su prouver que son répertoire ne manquait pas de tubes. D'ailleurs, celui qui chante "We Are Golden" s'est ensuite fait remettre un disque de platine par sa maison de disques lors d'un aftershow privé.
Julien GONCALVES
Toute l'actualité de Mika est sur www.mikalife.fr et sur son Facebook officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez le nouvel album de Mika, sur Pure Charts.
Galerie photo :
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de MIKA :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique
  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP