Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Que devient... ? > Actualité de Houcine > Que devient... Houcine ("Star Academy" 2) ?
Que devient... ?
samedi 27 décembre 2014 13:30

Que devient... Houcine ("Star Academy" 2) ?

Finaliste malheureux de la saison 2 de "Star Academy", Houcine n'a jamais perdu son sourire. Au contraire. L'artiste a accepté de répondre aux questions de Pure Charts sur son parcours, son amitié avec Phil Collins, les propositions farfelues qu'il a reçues, son refus de faire "The Voice" ou encore son projet d'EP. Que devient Houcine ? Réponse !
Crédits photo : DR
Les téléspectateurs n'ont pas oublié son visage, sa voix et sa bonne humeur. Houcine, aujourd'hui âgé de 34 ans, a été l'un des candidats emblématiques de la saison 2 de "Star Academy", avec Georges Alain, Jérémy Chatelain et évidemment Nolwenn Leroy, qu'il a affrontée en finale. « Ca a été une très très belle aventure. Ca fait partie des plus beaux moments de ma vie » a-t-il confié à Pure Charts. « C'est une belle expérience de vie, quoi que l'on puisse en dire, quoi que les gens puissent dire de cette émission de télé-réalité. On avait quand même la chance de travailler avec des professionnels. Certes, on est projeté rapidement devant des millions de téléspectateurs... » a renchéri l'artiste, positif et loin d'être dans la rancoeur.

« Je ne cracherai jamais dans la soupe ! »
D'ailleurs, il assure ne jamais avoir souffert de l'étiquette "Star Academy" : « C'est toujours flatteur d'être reconnu dans la rue. Alors oui, mon vrai nom est Camara et aujourd'hui ça reste "Houcine de la Star Ac" pour les gens. J'ai hérité de ce nom de royauté ! (Rires) ». Houcine préfère faire confiance au public : « Petit à petit, les gens m’appelleront Houcine et non "Houcine de la Star Ac". C'est le public qui va décider de me considérer comme un artiste ou pas. Mais je n'ai aucun souci avec ça. Sans ça, je serais encore en train de vendre des jeans ! (Rires) Mais je n'ai jamais souffert de l'étiquette "Star Ac". On ne m'a jamais dit "Non, tu ne feras pas ça parce que tu as fait la "Star Ac" !". Au contraire, j'ai pu montrer un extrait de mes talents dans l'émission. Je ne cracherai jamais dans la soupe ! Si c'était à refaire, je le referai sans aucun problème ».

« Je n'ai pas de nouvelles de Nolwenn »
Houcine, qui s'est souvenu du succès fou de "Paris Latino", est d'ailleurs resté en contact avec ses anciens camarades... : « Avec tout le monde ! Et avec d'autres d'autres saisons. J'ai eu l'idée de monter un spectacle qui réunit d'anciens de "Star Ac" de manière à leur permettre d'exister encore sur scène et de gagner leur vie, pour être honnête. Avec Georges Alain, on s'appelle au moins dix fois dans la semaine, et on se voit beaucoup. Je suis encore en contact avec Jérémy Châtelain, Aurélie Konaté, Alexandre, Michal et j'ai fait une tournée avec Anne-Laure pendant trois ans ». Tout le monde ? Pas vraiment car il n'a jamais eu de nouvelles de la gagnante Nolwenn Leroy. « Malheureusement, non. Elle a mon numéro, j'ai le sien... Je crois qu'elle a choisi sa route. (Rires) Je ne lui en veux pas, elle a le droit » a-t-il lâché, confiant être fan de l'album "Histoires naturelles" de son ancienne rivale.

Souvenez-vous de "Paris Latino" :



« M Pokora est le parfait minet »
Mais pour lui, la victoire de Nolwenn était courue d'avance et il a sa petite explication : « Soyons honnêtes ! Commercialement, une fille passe mieux qu'un garçon. (Rires) ». Relancé sur la carrière de M Pokora par exemple, Houcine a renchéri : « Matt Pokora et Nolwenn ne visent pas le même public... M Pokora est le parfait minet, il plait à une certaine tranche d'âge. Nolwenn est beaucoup plus charismatique, elle a beaucoup plus de présence vocale. Son univers musical transporte, plus qu'un M Pokora. Il est très bon dans ce qu'il fait, mais ce n'est pas le même public ». Il n'a d'ailleurs jamais proposé d'album, pour laisser le champ libre à Nolwenn Leroy : « J'ai envie de vous dire : "Place au gagnant !". Assez souvent, si vous regardez bien toutes les saisons de "Star Ac", la réussite n'a pas été pour le finaliste. Dans mon année, les choses étaient déjà faites et pliées pour Nolwenn. Elle est sortie, Pascal Obispo avait déjà écrit l'album, tout était prêt ».

« Je n'avais pas envie d'être le black de service »
En plus de son amitié sincère avec Georges Alain, Houcine a tout de même fait une rencontre déterminante lors de la "Star Academy" avec... Phil Collins. « C'est l'artiste qui a tenu sa parole et qui m'a écrit des chansons à la sortie de "Star Ac" que je n'ai pas encore sorties puisque ce n'était pas tout de suite du goût de ma maison de disques à ce moment-là. Je me suis retrouvé chez lui, à bouffer des pâtes dans sa cuisine, à faire de la musique » a révélé Houcine, considérant Phil Collins comme un ami. A l'heure actuelle, le finaliste de "Star Academy" n'a jamais pu sortir d'album : « Pourtant, j'ai le tiroir plein de titres, mais tout ce que j'ai proposé m'a été refusé. Et ce qu'on m'a proposé ne correspondait pas à ce que je suis ». Que lui a-t-on proposé ? « Pour tout vous dire, on m'a envoyé en Suède avec l'équipe qui a travaillé avec Billy Crawford et qui avait fait Ace of Base dans les années 90. Je n'avais pas envie d'être le petit black, beau minet, qui sait danser, qui performe à l'américaine. Alors qu'en France, on ne veut pas de ça ! ».

Souvenez-vous du live "Easy Lover" de Houcine et Phil Collins :



« On m'a proposé un titre où je devais prendre l'accent antillais et me déguiser en "Big Mamma" »
Le problème, selon Houcine, c'est qu'en France, les artistes sont mis dans des cases. « Oui, je m'autoproclame artiste complet, je sais faire la comédie, danser, chanter, je sais tenir un public en haleine. Ce qu'on appelle des entertainers. Mais en France, quand vous êtes chanteur, vous êtes chanteur. Mais vous ne pouvez pas faire tout ça à la fois. J'ai pris du recul et je me suis fait à l'idée. J'ai dû me faire à ce qu'on m'a laissé entendre ».

Surtout que ses origines sénégalaises lui ont valu de recevoir des propositions douteuses : « On m'a proposé de faire un titre qui s’appelait "Au régime", où je devais prendre l'accent antillais et me déguiser en "Big Mamma". Ça ne m'a pas trop plu. Tout ça parce que j'étais le bout en train du château... Malheureusement, il y a eu longtemps ce cliché : "Ah tu es black, fais-nous rire !". C'est comme quand on m'a proposé de faire de la musique africaine... Disney m'a demandé de faire "Etre un homme comme vous" (Top 6 en 2003), la B.O. du "Livre de la jungle", c'était une superbe expérience, mais après on a voulu que je reste dans ce style-là. Je n'ai pas fait le Conservatoire à six ans pour faire le black de service ! ».

« On a très bien gagné notre vie avec "Star Ac" »
Impossible pour Houcine de se trahir et de ne pas mettre sa voix en avant. Il est formel : « Je peux aussi bien chanter qu'un Florent Pagny ! ». Alors, l'artiste a monté des spectacles en hommage à Michael Jackson ou la funk, notamment à New York ou aux Antilles. « Moins en France » reconnait-il. Financièrement, Houcine a su faire les bons choix : « On a très bien gagné notre vie avec "Star Ac", c'est une réalité. J'ai été intelligent. On ne vit pas la grande vie. Certains de la saison 1 nous ont dit qu'on allait gagner beaucoup d'argent, mais certains se sont retrouvés le bec dans l'eau. Et puis on a tous connu l'expérience des boys band... Il faut être bien entouré et avoir la tête sur les épaules. Et j'avais déjà un fils ! Maintenant j'en ai trois. Ca fait se poser les bonnes questions ». Il a tout de même su se faire plaisir sans « tomber dans tous les vices de la notoriété ». Houcine a su garder la tête froide sur le système : « J'avais conscience que l'année d'après une nouvelle saison allait arriver et qu'on serait déjà mort ».

« "The Voice" ? Je refuserais, j'ai une fierté ! »
Houcine a pris son temps et attendu la rencontre clé ! « Je me suis dit que je reviendrais en France avec quelque chose de bien, de formaté comme il se doit pour passer en radio aujourd'hui. Je voulais quelque chose qui me ressemble » a-t-il confié à Pure Charts, à propos de son single "Je m'accroche", produit par Renaud Rebillaud (Maître Gims, Vitaa, Kendji, Sexion D'Assaut...). « Je suis avec la bonne personne » a-t-il déclaré, annonçant travailler actuellement sur un EP 5 titres, attendu en 2015.

Ses autres projets ? Sûrement pas de tenter sa chance dans "The Voice" : « On m'avait titillé mais sans me le demander officiellement. (Rires) Si on me l'avait demandé vraiment, j'aurais refusé. J'ai une fierté... Si personne ne se retourne, je pense que je prendrais un coup au moral ! ». Et "Les Anges de la télé-réalité" ? « On m'a proposé, mais non. Financièrement, c'était fort intéressant et alléchant. Ce n'est pas moi ! ». Par contre, il rêverait de décrocher un rôle dans une comédie musicale : « C'est une vraie performance, l'artiste rencontre le public. C'est ça le coeur de notre métier. C'est ma vie. On ne me l'a jamais proposé ! Je lance un appel à Bruno Berbérès (ndlr : directeur de casting de "Mozart l'Opéra Rock", "Flashdance"...) que j'adore ! (Rires) ».
Julien GONCALVES
Toute l'actualité de Houcine Camara sur sa page Facebook officielle.

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?
  • Quels sont les pires titres français des 80's ? Quels sont les pires titres français des 80's ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP