Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Histoire d'un tube > Actualité de Gloria Gaynor > Histoire d'un tube : "I Will Survive" de Gloria Gaynor, l'hymne des Bleus en 1998
Histoire d'un tube
mardi 10 juillet 2018 14:46

Histoire d'un tube : "I Will Survive" de Gloria Gaynor, l'hymne des Bleus en 1998

Il y a 20 ans, l'équipe de France remportait la Coupe du monde de football et "I Will Survive" de Gloria Gaynor devenait l'hymne des champions. Au micro de Konbini, la star américaine revient sur cette épopée et raconte l'histoire de son tube mythique.
Crédits photo : Konbini / Pochette du single
Durant l'été 1998, alors que les Bleus écrivent l'Histoire en remportant un à un ses matchs de la Coupe du monde de football jusqu'à devenir champions, une voix puissante se met à résonner dans les stades : celle de Gloria Gaynor, dont le tube mythique "I Will Survive" devient l'hymne des Bleus et se transforme en phénomène. 20 ans après, impossible de ne pas lier les souvenirs de cette grande émotion collective à celle de la reine du disco. A l'occasion d'un concert à Paris le 29 juin dernier, le site Konbini publie une vidéo dans laquelle la diva américaine raconte l'histoire de sa plus célèbre chanson. Et ses origines, à la fin des années 70, n'ont rien de rose... « J'ai eu un accident sur scène. Je suis tombée, je me suis relevée et je suis retombée. Je me suis encore relevée et j'ai terminé le show mais le lendemain matin, je me suis réveillée paralysée de la taille jusqu'aux pieds. On m'a transportée à l'hôpital et pendant que j'étais là-bas, ma maison de disques m'a appelée pour me dire qu'ils n'allaient pas renouvelé mon contrat et qu'ils allaient le laisser se terminer. Donc quand j'ai quitté l'hôpital, j'étais très triste, je ne savais pas où j'allais aller, je n'avais plus de travail, plus d'argent, je n'avais pas d'endroit où vivre » se remémore Gloria Gaynor.

"J'ai lu le texte et j'ai pensé : ça c'est un tube !"


Mais la chance va de nouveau lui sourire. « Le label m'a appelée et ils m'ont dit qu'ils avaient un nouveau directeur qui venait d'Angleterre et qu'il voulait que j'enregistre une chanson qui avait était un hit au Royaume-Uni et dont il voulait reproduire le succès aux Etats-Unis. Cette chanson s'appelait "Substitute". Alors j'ai demandé aux producteurs quel titre allait être sur la face B. Ils m'ont dit : "On pense que tu es la personne qu'on attendait pour enregistrer cette chanson que nous avons écrite il y a deux ans". Ils m'ont transmis les paroles et le titre était "I Will Survive" » raconte-t-elle. Immédiatement, Gloria Gaynor a su qu'elle détenait un hit entre les mains : « J'ai lu le texte et j'ai pensé "Non, ça c'est un tube, ça ne devrait pas être la face B, ça devrait être le single" (...) J'ai compris que tout le monde, peu importe sa situation, pouvait se reconnaître dans cette chanson ». Sauf que sa maison de disques n'était pas du même avis... « J'en ai parlé au label et ils n'ont pas voulu m'écouter. Du coup, je l'ai amenée au Studio 54 à New York et j'ai demandé au DJ de passer la chanson. Il l'a jouée, le public a tout de suite aimé donc les stations de radio ont voulu la passer (...) Et c'est comme ça que c'est devenu un hit » se souvient-elle.


"Ils sont convaincus que cela les a fait gagner"


Mais comment "I Will Survive" est-il devenu l'hymne de l'équipe de France, deux décennies plus tard ? Là encore, c'est un coup de fil qui a tout changé. « J'étais chez moi quand j'ai reçu un appel d'une maison de disques française. On m'a expliqué que les Bleus avaient perdu un match pendant la Coupe du monde et un des joueurs français a dit que l'autre équipe était en train de gagner parce qu'elle avait un hymne. Il a dit aux autres joueurs : "On n'a pas d'hymne". Et les autres lui ont répondu : "Si on a un hymne, c'est I Will Survive". C'est ainsi qu'ils ont commencé à la chanter, et depuis ils sont convaincus que cela les a fait gagner » assure la chanteuse qui, devant les exploits des Bleus, fut invitée à assurer son rôle son rôle de porte-bonheur : « Quand je suis arrivée à Paris, j'ai donné le coup d'envoi d'un match. Et mon producteur dans les tribunes a crié : "Je lui ai appris à taper dans un ballon !" ».

Aujourd'hui âgée de 68 ans, Gloria Gyanor ne garde que des bons souvenirs de cette épopée footballistique. « J'ai rencontré les joueurs de l'Equipe de France et ils étaient vraiment gentils. On a pris des photos ensemble, c'était un vrai plaisir. J'étais tellement honorée qu'on me surnomme "la marraine des Bleus" ! Je ne sais pas si pour eux c'est toujours le cas mais à cette époque-là, oui » conclut-elle.

Regardez Gloria Gaynor raconter l'histoire de "I Will Survive" :
Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ophélie Winter ? Que devient... Ophélie Winter ?
  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP