Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Spécial Eurovision > Actualité de Eurovision > Eurovision 2017 : l'Ukraine pourrait ne pas organiser le concours malgré sa victoire
Spécial Eurovision
samedi 03 décembre 2016 16:50

Eurovision 2017 : l'Ukraine pourrait ne pas organiser le concours malgré sa victoire

Après le sacre surprise de Jamala, l'Ukraine doit organiser la prochaine édition de l'Eurovision en mai 2017. Mais à cause des conflits politiques qui secouent le pays et de problèmes budgétaires, le grand concours européen pourrait ne pas se dérouler comme prévu à Kiev.
Crédits photo : Abaca
Souvenez-vous : le 14 mai dernier, devant 204 millions de téléspectateurs, c'est Jamala qui remportait à la surprise générale le 61ème Concours Eurovision de la Chanson, à Stockholm en Suède, grâce à sa chanson "1944". Malgré les polémiques sur son texte à fort connotation politique, la chanteuse ukrainienne était parvenue à offrir à son pays la victoire au nez et à la barbe du participant russe Sergueï Lazarev, pourtant considéré comme le grand favori de la compétition. Si bien que la Russie a fait savoir qu'elle boycotterait le concours de chant ! Mais peu importe : comme le veut la tradition, c'est au pays vainqueur qu'il revient d'organiser l'édition suivante.

Au terme d'un processus de sélection rigoureux, l'Ukraine a finalement retenu la candidature de la ville de Kiev. Du 9 au 13 mai, c'est donc dans la capitale ukrainienne, dans l'antre de l'International Exhibition Centre, que s'affronteront 43 délégations européennes. Du moins, si tout se déroule comme prévu. Car selon la presse locale, l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER), qui supervise chaque année l'organisation de l'Eurovision, envisagerait très sérieusement de retirer à l'Ukraine le droit d'accueillir l'événement sur son sol. En cause ? Des problèmes budgétaires et une situation géopolitique instable, qui pourrait remettre en cause la sécurité de tous les participants. Depuis plusieurs années, l'Ukraine est en conflit avec des séparatistes pro-russes et ses relations avec Moscou sont toujours tendues depuis l'annexion de la Crimée en 2014.

"Le temps presse"


Mi-novembre, Jon Ola Sand, le superviseur exécutif du concours, avait ainsi pointé du doigt des dysfonctionnements mettant en péril l'organisation de l'édition 2017. « Il y a toujours beaucoup à faire. Les autorités doivent lever les obstacles afin que ce projet puisse avancer rapidement. Nous sommes confiants (...) mais certains problèmes nous préoccupent fortement, alors que le temps presse. Les organisateurs doivent accélérer la cadence et le gouvernement doit pleinement les soutenir » avait-il assuré.

Depuis cet avertissement, l'Ukraine a mis les bouchées doubles pour rattraper son retard mais les moyens financiers débloqués ne sont pour l'heure pas encore suffisants. « Dans le cas où un diffuseur serait en difficulté, des solutions de secours existent » a fait savoir l'UER à Télé Loisirs", en affirmant son soutien aux organisateurs. Le compte à rebours est donc lancé : une décision sur le sujet devrait être rendue le 8 décembre prochain, même si Edoardo Grassi, le chef de la délégation française, a indiqué que l'Eurovision se déroulerait bien en Ukraine.


Yohann RUELLE
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP