Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Spécial Eurovision > Actualité de Eurovision > Eurovision : l'Ukraine s'attire les foudres de la Russie avec une chanson sur la Crimée
Spécial Eurovision
mercredi 24 février 2016 16:00

Eurovision : l'Ukraine s'attire les foudres de la Russie avec une chanson sur la Crimée

La candidate choisie pour représenter l'Ukraine à l'Eurovision fait grincer des dents en Russie. Jamala, originaire de la région annexée de la Crimée, évoque à travers sa chanson "1944" la déportation du peuple tatar par Joseph Staline. Un message politique qui pourrait conduire à son éviction.
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
Un vent de polémique souffle sur la prochaine édition de l'Eurovision. A trois mois des phases finales du grand concours de chant, les délégations s'activent pour maximiser leurs chances et trouver leur digne représentant. Alors que le nom du candidat français sera dévoilé le 12 mars prochain dans la nouvelle émission de Véronic DiCaire, "Le DiCaire Show", l'Ukraine a choisi son heureuse élue le week-end dernier. Mais la participation de Jamala au divertissement le plus suivi de la planète (220 millions de téléspectateurs) provoque la colère de Moscou. La raison ? L'ex-cantatrice et chanteuse de jazz évoque la déportation du peuple tatar par Joseph Staline durant la Seconde Guerre mondiale, à travers sa chanson "1944".


La Crimée, un sujet sensible


Le premier couplet annonce le ton. « Quand des étrangers arrivent / Qu'ils entrent chez vous / Ils vous tuent tous et disent / Nous ne sommes pas coupables, pas coupables » chante en anglais Jamala, inspirée par les souvenirs de son arrière-grand-mère. Cette dernière et ses cinq enfants, originaires de Crimée, ont été déportés en 1944 avec 240.000 autres Tatars accusés par l'URSS de soutenir le Troisième Reich. L'élection de Jamala, plébiscitée par le jury et 380.000 téléspectateurs, a donc provoqué la fureur de la classe politique russe. « C'est une volonté d'offenser la Russie » peste le député nationaliste Vadim Denguine, qui dénonce un « choix politique ».

Selon les voix qui s'élèvent au Kremlin, le choix de l'Ukraine ferait partie d'une campagne de dénigrement contre la Russie suite à l'annexion de la Crimée. Ancien territoire russe, la péninsule a été offerte en 1954 par Kroutchev à l'Ukraine avant d'être "récupérée" par le régime de Vladimir Poutine en mars 2014. Un acte qui a déclenché une crise géopolitique internationale.

Disqualification en vue ?


Mais l'incendie pourrait être étouffé par la disqualification de la chanson de Jamala. Devant l'ampleur de la controverse, le porte-parole du comité d'organisation a rappelé que chaque candidature est « examinée » pour vérifier si elle est conforme aux normes. « Une fois toutes les chansons reçues, elles sont évaluées et les décisions prises après réunion du groupe de référence. Celui-ci s'appuie sur le règlement de l'UER (Union européenne de radio-télévision), qui proscrit les messages politiques », a fait savoir Paul Jordan à l'AFP. En 2009, l'Eurovision avait ainsi refusé la candidature de la Géorgie avec le titre "We Don't Wanna Put In", dont le nom était un jeu de mots pas très subtil contre l'actuel président russe. Le pays avait ensuite décidé de ne pas participer au concours.

Découvrez "1944" de Jamala :
Yohann RUELLE
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Mariah Carey

    Mariah Carey

    Des places de concert à gagner !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP