Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Christine and the Queens > Christine and the Queens répond aux accusations de plagiat pour "Damn, dis-moi"
C'est dit !
lundi 30 juillet 2018 10:55

Christine and the Queens répond aux accusations de plagiat pour "Damn, dis-moi"

Accusée de plagiat pour avoir emprunté une boucle musicale disponible sur un logiciel de composition pour créer la mélodie de son tube "Damn, dis-moi", Christine and the Queens est sortie du silence dans une interview pour L'Obs. Et la chanteuse se défend d'avoir volé quoi que ce soit : "C'est une technique de création comme une autre".
Crédits photo : Suffo Moncloa
Christine and the Queens est devenue "Chris" pour la sortie de son deuxième album, attendu le 21 septembre. Déjà emmené par les singles "Damn, dis-moi" et "Doesn't Matter (Voleur de Soleil)", le disque est d'ores et déjà annoncé comme l'un des événements de la rentrée musicale. Alors qu'elle opère un virage funk pour ce retour, l'interprète de "Saint Claude" va devoir confirmer après l'énorme succès de son premier album "Chaleur humaine", qui s'est écoulé à plus d'un million d'exemplaires dans le monde, dont 850.000 en France.

"Ce que j'ai pris est libre de droit"


Sauf que depuis quelques semaines, Christine and the Queens doit faire face à des accusations de plagiat pour avoir emprunter une boucle musicale du logiciel Logic Pro pour créer la mélodie de "Damn, dis-moi". Une vidéo démontrant l'emprunt est devenue virale sur les réseaux sociaux, motivant les internautes à crier leur déception. Mais ceci est tout à fait légal. Jusqu'ici silencieuse, Chris a tenu à répondre à ses accusations dans une interview donnée à L'Obs. « Je n'ai pas plagié une chanson, ce que j'ai pris est libre de droit » clame aujourd'hui l'interprète de "Christine" pour se défendre, avant de citer d'autres exemples dans la culture populaire : « 95% des raps d'aujourd'hui empruntent des chansons connues. Au moins trois morceaux de Rihanna sont bâtis à base de boucles issues de ces logiciels ».

"Je suis libre de prendre ce que je veux"


Pour l'artiste, les critiques à son égard sont donc infondées. « Je n'ai pas plagié, j'ai samplé une boucle libre de droits, sur laquelle j'ai ajouté des paroles, la mélodie de chant, les arrangements. C'est une technique de création comme une autre. Démocratiquement, je suis libre de prendre ce que je veux dans Logic Pro » assène-t-elle, sans se laisser atteindre par la polémique. Avant de renchérir : « Quand Gainsbourg empruntait des mélodies à Chopin, est-ce que c'était du plagiat ? ». Au passage, Christine and the Queens assure ne pas être à l'origine du retrait de la fameuse vidéo montrant la technique de composition de la chanteuse : « Je n'ai pas demandé à ce qu'elle soit retirée, j'aurais pu la laisser sans souci. Je déplore qu'on en soit encore là en France. On se permet de douter que je puisse être auteur et producteur parce que je suis une femme ». Le message est passé !

Julien GONCALVES
Toute l'actu de Christine & the Queens sur son site officiel et sur sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez l'album "Chaleur humaine" de Christine and the Queens.
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?
  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP