Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Cheb Mami > Cheb Mami condamné pour plagiat : il traduisait des titres arabes en français !
News musique
mercredi 15 juillet 2015 11:00

Cheb Mami condamné pour plagiat : il traduisait des titres arabes en français !

Eloigné des médias et des classements à cause de ses ennuis judiciaires, Cheb Mami vient d'être condamné pour plagiat. Le tribunal de grande instance de Paris a statué que le chanteur de raï a simplement traduit en français des titres en arabe de Cheb Rabah pour concocter plusieurs de ses chansons, dont "Desert Rose" avec Sting.
Crédits photo : DR
Les déboires judiciaires s'accumulent pour Cheb Mami. Pourtant populaire auprès du grand public dès la fin des années 90, le chanteur a disparu des classements depuis bientôt dix ans. A l'époque du succès, Cheb Mami, décoré de la Légion d'honneur par Jacques Chirac en 2003, avait enchaîné les duos et parfois les tubes, chantant avec Tonton David sur "Fugitif" ou Diam's sur "Non c'sera non (omri omri)". Mais ce sont surtout les morceaux "Parisien du nord" avec K-Mel (Top 5 en 1999) et "Desert Rose", enregistré avec Sting et sixième des meilleures ventes en 2000, qui lui ont valu de rayonner dans les charts français et internationaux. Son dernier album "Layali" est paru en 2006, et Cheb Mami a été emprisonné de 2009 à 2011 pour une tenta­tive d'avor­te­ment forcé sur son ancienne compagne.

200.000 euros d'amende


Mais l'artiste de 48 ans a ensuite été poursuivi en justice par Cheb Rabah, un artiste algérien l'accusant d'avoir plagié ses textes en arabe pour les traduire en français. Le tribunal de grande instance de Paris, qui a rendu son verdict vendredi dernier, a condamné Cheb Mami et la société d'édition EMI à verser 200.000 euros (100.000 de préju­dice moral et 100.000 pour atteintes au droit d’au­teur) à Rabah Zerradine, le vrai nom de Cheb Rabah. Ce dernier « a perdu une chance de gagner une noto­riété impor­tante du fait du succès des chan­sons qu’il avait en réalité écrites ».

La justice a statué « une grande similarité » entre quatre chansons des deux artistes. Selon l'expertise, « quatre des cinq couplets » du titre "Madanite" de Cheb Mami sont empruntés à "Omri" de Cheb Rabah, tout comme "Ma vie deux fois" piochant dans "Anti dorki anti doua". Le tribunal a précisé que Cheb Rabah était donc officiellement « le seul auteur » de "Le raï c'est chic", "Madanite", "Ma vie deux fois" et "Gualbi Gualbi", et le co-auteur de "Desert rose".

Souvenez-vous de "Desert Rose" de Sting et Cheb Mami :
Julien GONCALVES

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés