Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Céline Dion > Série de l'été : la carrière de Céline Dion
News musique
dimanche 12 septembre 2010 11:00

Série de l'été : la carrière de Céline Dion

Tout l'été et jusqu'à la fin du mois, Charts in France vous propose de retracer la carrière d’un artiste, français ou international, dont le succès mérite cette attention. Loin d’y apporter des jugements de valeur sur l’œuvre en elle-même, nous proposons une rétrospective factuelle qui se veut être la plus proche possible de la réalité. Ce week-end, nous nous replongeons dans la carrière de Céline Dion.
Avec plus de 175 millions d’albums vendus, Céline Dion est aujourd’hui encore l’une des artistes internationales qui vend le plus de disques dans le monde. En presque trente ans de carrière et plus d’une cinquantaine de récompenses diverses, Céline Dion est sans conteste l'une des chanteuses les plus populaires depuis les années 90.

Tout commence pour la chanteuse québécoise en 1980 avec le titre "Ce n’était qu’un rêve", composé en famille. Alors qu’elle n’est âgée que de seulement 12 ans, le producteur René Angélil, son futur époux, reçoit de la part de l’un des frères de l’artiste le titre enregistré. Croyant au potentiel de la jeune fille, René Angélil hypothèque sa maison afin de pouvoir produire un premier disque intitulé "La Voix du bon Dieu", suivi de "Céline chante Noël" la même année (1981). C’est en 1982 que paraît le premier 45 tours en France : "Ce n'était qu'un rêve", extrait de son troisième album "Tellement j'ai d'amour". On est encore loin des millions de disques vendus dans le monde, même si en 1983 elle reçoit son premier disque d’or pour le titre "D’amour ou d’amitié", extrait de l’album "Du soleil au cœur".

Regardez Céline Dion chanter son titre "D’amour ou d’amitié" en 1983 :


En 1984, elle poursuit ces débuts plutôt difficiles où les productions s’enchaînent sans que le succès ne suive vraiment. On voit apparaître dans les bacs les opus "Mélanie" et "Les oiseaux du bonheur". Difficile également de citer tous les albums de l’artiste tant ils sont nombreux, existant dans des versions multiples, reprenant mutuellement des titres de l’un ou des autres… Retenons qu’en 1985, elle joue sa première tournée au Québec, donnant lieu à un premier album live. L’année suivante, paraît le titre "Billy" (1986), étant en quelque sorte le dernier morceau d’une aire révolue puisque Céline Dion souhaite s’engager dans une carrière internationale. Pour cette entreprise, elle subit quelques opérations de chirurgie esthétique et améliore son look qui, il faut bien l’avouer, n’était pas des plus vendeurs.

En 1988, paraît l’album "Incognito" qui comporte la chanson "Ne partez pas sans moi", et permet à Céline Dion de remporter le prix de l’Eurovision en représentant la Suisse. C’est le coup de projecteur qui manquait à l’artiste pour détonner dans les charts. D’ailleurs, en 1990, son premier album anglais "Unison" paraît aux Etats-Unis, porté par le titre "Where Does My Heart Beat Now" qui intègre le Billboard Hot 100 en se classant 4ème. Tout juste deux ans plus tard, son deuxième opus anglais qui porte simplement son nom parait en bacs, alors que parallèlement l’opus "Des mots qui sonnent" est publié en France. Fort célèbre, ce disque reprend les tubes de la comédie musicales "Starmania" signée Luc Plamandon, ainsi que quelques inédits du même auteur. C'est son interprétation de "Ziggy" qui lui ouvre les portes du Top 10 puisque l’artiste parvient à se hisser à la 2ème place du Top tandis que "L’amour existe encore" écope de la 31ème position, demeurant néanmoins populaire. Le succès international tant convoité arrive enfin en 1993 avec la publication de l’opus "The Colour Of My Love", dont le titre "The Power Of Love" se classe numéro 1 dans plusieurs pays, et 3ème dans le notre. Quant à l’album, estimé à près de 20 millions de ventes à travers le monde (dont 300 000 en France), il se classe lui aussi numéro 1 dans plusieurs pays.

Visionnez le clip "The Power Of Love" de Céline Dion (1993) :


Au cours d’une première vraie tournée mondiale qui passe par l’Olympia, paraît un album live enregistré lors de ce spectacle en 1994. La consécration de l’artiste en France se produit en 1995 lorsque Céline se fend d’un album intégralement composé par Jean-Jacques Goldman. Celui qui transforme tout ce qu’il touche en or offre un disque de diamant à la chanteuse avec l’album "D’eux". Destiné au public français, il n’en est pas moins un succès planétaire. Il s’écoule rien qu’en France à plus de 2 millions de copies (7 millions dans le monde), et squatte la première place du Top Albums pendant de nombreuses semaines (44). Sont entre autres extraits les singles "Pour que tu m’aimes encore" et "Je sais pas", tous deux 1er au Top Singles. Menant toujours sa carrière sur deux fronts, paraît en 1996 "Falling Into You", vendu à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde (Top Albums 11 en France), enjolivé par la critique et notamment connu pour la reprise du titre "All By Myself" (Top Singles 5) et "It's All Coming Back To Me Now". Elle produit la même année une tournée mondiale et une série de concerts français donnant lieu à un nouveau disque live.

L’évènement marquant de 1996 est sa participation à la cérémonie d’ouverture des J.O d’Atlanta, lui conférant une aura mondiale. Celle-ci est d’ailleurs confirmée en 1997 par la chanson "My Heart Will Go On", la célèbre Bande Originale du film "Titanic" de James Cameron. C’est à ce jour son plus grand succès puisqu’elle en vend en tout et pour tout 30 millions d’exemplaires. Il figure sur le cinquième album anglais de Céline Dion, "Let’s Talk About Love", dont les ventes ont dépassé les 20 millions de copies. On y retrouve aussi son célèbre duo avec Barbra Streisand "Tell Him".

Regardez le clip de "Tell Him" (1997) :


En 1998, Céline Dion et Jean-Jacques Goldmann remettent le couvert avec "S’il suffisait d’aimer". C’est d’ailleurs le titre éponyme qui permet à l’album de s’installer confortablement en tête du Top Albums pour plusieurs semaines et de dépasser le million d’exemplaires vendu en France. Parallèlement, "There Are Special Times", reprenant quelques chants de Noël, apparaît dans les bacs. C’est l’année suivante qu’elle se lance dans une tournée mondiale qui a réuni plus d’un million de spectateurs. Par ailleurs, elle remplit à cette occasion le Stade De France pour deux soirs en juin 1999. Outre l’album "Au cœur du Stade", enregistré lors de cette performance, "All The Way", reprenant ses titres anglais phares et quelques inédits investit les charts mondiaux. Le 31 décembre, Céline Dion annonce qu’elle fait une pause pour plusieurs années.

C’est en 2002 et en anglais que l’artiste revient après un premier single français intitulé "Sous le vent" (Top Singles 1) en duo avec Garou un an auparavant. L’album "A New Day Has Come", soutenu par la chanson éponyme, se vend plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde, devenant numéro 1 dans 25 pays. On y retrouve également le single "I’m Alive" (Top Singles 7), ainsi que la reprise de la chanson "Tomber" de Gérald de Palmas, rebaptisée "Ten Days". Céline Dion et René Angélil se lancent alors dans le défi (réussi par ailleurs) de remplir le "Caesar Palace" (une salle de spectacle à Las Vegas construite pour l’occasion) pendant deux ans. Aucun repos pour Céline qui fait paraître en 2003 "One Heart" et "1 fille et 4 types" (disque de diamant), toujours en collaboration avec Jean-Jacques Goldman.

Visionnez le clip de la chanson "Tout l’or des hommes", extrait de "1 fille et 4 types" :


En 2004, toujours avec ce même rythme effréné, paraît une compilation "Miracle" qui dévoile plusieurs chants de berceuses. C’est aussi l’occasion pour la chanteuse de publier un best-of en France intitulé "On ne change pas", qui reprend ses innombrables tubes ainsi que quelques inédits comme "Je ne vous oublie pas" (Top Singles 2). Que dire de celle dont le succès ne s’estompe pas alors que les médias commencent à tourner en ridicule l’artiste. Peut-être oublient-ils que Céline a construit sa carrière avec son mari (qu’elle épouse en 1994) avec très peu de moyens…

En 2007, l’album français "D’elles", qui n’est pas conçu par Goldmann, remporte un succès mitigé : s’il est numéro 1, il ne s’en vend que 300 000 copies, et aucun titre n’est véritablement un tube malgré la parution de "Et s’il n’en restait qu’une" et "Immensité". Ceci ne l’empêche pas de repartir en tournée pour chanter ces nouveaux titres ainsi que ceux issus de l’album "Taking Chances", paru en 2008. Beaucoup plus pop/rock qu’à l’accoutumé, il surprend et déroute, particulièrement en France. Il s’en vend tout juste 3 millions d’exemplaires dans le monde. Depuis, Céline Dion multiplie les compilations, comme "My Love", et les supports live de sa tournée mondiale de 2008, mais aussi de son show à Las Vegas.

Visionnez le clip de la chanson "Taking Chances" (2008) :


C’est donc une carrière bien remplie et impressionnante qui force au respect, même si les critiques ne sont pas forcément toujours bien tendres avec son œuvre qui, comme toute autre création, est critiquable sous certains angles.
Jonathan HAMARD
Retrouvez toute l'actualité de Céline Dion sur son site internet officie.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique
  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP