Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Britney Spears > Britney Spears en concert à Paris : des tubes oui, mais le reste ?
Nous y étions
mercredi 29 août 2018 12:39

Britney Spears en concert à Paris : des tubes oui, mais le reste ?

Hier soir, Britney Spears donnait le premier de ses deux concerts à Paris pour présenter son spectacle "Piece Of Me". Un show adapté de sa résidence à Las Vegas qui n'a pas vraiment été à la hauteur des attentes. Pure Charts y était, on vous raconte !
Crédits photo : Bestimage
Vous connaissez déjà la réponse à la sempiternelle question. Éludons-là tout de suite : non, Britney Spears ne chante pas en live sur sa nouvelle tournée. En présentant sur les scènes du monde entier sa résidence à Las Vegas, le spectacle "Piece of Me", la popstar n'a pas changé ses vieilles habitudes et Paris n'a évidemment pas fait exception hier soir. On le savait d'avance, on était paré mais par ricochet, nos attentes étaient ailleurs : puisque Britney Spears s'enlève une contrainte de poids en coupant son micro pour remplacer sa voix par une bande-son, on espérait en prendre plein les yeux. Du grand show à l'américaine, comme la ville du vice sait si bien le faire ! A la hauteur de la légende de l'ex-princesse de la pop, qui révolutionnait la musique au début du millénaire. Pari réussi ? Pas tout à fait.

Oops, she did it again


21h30, tout commence sur les chapeaux de roue. Après une première partie rythmée par Pitbull, les danseurs de Britney Spears (une quinzaine) débarquent telle une armée sur scène dans un brouhaha de cris et hurlements. Les fans de la première heure sont venus en masse et les premières notes de "Work Bitch", d'une redoutable efficacité, déclenchent l'hystérie. Juchée sur une plateforme surélevée devant ses musiciens, Britney Spears apparaît en pleine lumière vêtue d'une tenue échancrée et scintillante sous un long manteau pourpre, cuissardes sur ses jambes fuselées et chapeau sur la tête. En l'espace de quelques secondes, elle descend les escaliers, le jette au public, fait virevolter sa chevelure blonde et enchaîne les mouvements avec sa troupe. Une entrée en matière électrique !

Regardez l'entrée de Britney Spears sur "Work Bitch" :



Mais très vite, on déchante. Sur "Womanizer" ou "Me Against the Music", Britney Spears se démène, semble tout donner mais fatigue assez vite. Les gestes sont mécaniques, souvent approximatifs. La chanteuse court après le rythme et pour donner le change, joue beaucoup avec ses cheveux, multiple les aller-retours vers l'arrière de la scène et bougeotte ses mains en l'air. Très concentrée, parfois perdue, elle songe au moindre de ses pas, au moindre déplacement... si bien qu'elle en oublie de communiquer avec son public. Après un « Hello Paris ! » de rigueur, Britney Spears ne prendra la parole qu'à deux autres occasions : pour lancer une battle entre les versants gauches et droites de la salle, et pour inviter quelqu'un du public à la rejoindre : « Qui veut danser avec moi ce soir ? ». Mais même lorsqu'elle veut jouer la carte de la proximité, il y a comme un goût de factice. Le jeune homme en question, un dénommé Adrien, connaissait la chorégraphie sur le bout des doigts et s'élança même dans quelques pirouettes acrobatiques. Difficile de croire qu'il s'agissait d'un fan très chanceux choisi au hasard. (ndlr : après vérification, il s'agissait d'Adrien Galo, l'un de ses anciens danseurs vu notamment dans le clip "I Wanna Go". Pourquoi ne pas l'avoir annoncé, du coup ?). Bien sûr, Britney jouit d'un beau capital de sympathie et semble prendre du plaisir à être sur scène, mais est-ce suffisant ?

De la nostalgie et de la paresse


C'est surtout la narration générale du show qui suscite l'interrogation. De curieux choix ont été opérés par la production, comme de diluer le côté régressif du culte "...Baby One More Time", véritable madeleine de Proust, dans des arrangements rock douteux ou d'inclure au beau milieu du show un interlude avec les hits de... Missy Elliott, dont on a entendu "Work It" ou "Get Ur Freak On". On comprend que des espaces ont été aménagés pour que Britney Spears puisse avoir le temps de se changer mais pourquoi l'envoyer en coulisses sur "Scream and Shout", l'un de ses derniers gros tubes ? « It's Britney bitch »... sans Britney bitch. De plus, les bonnes idées de mise en scène se font rare. Hymne à la débauche par excellence, "Gimme More" se voit privé d'une chorégraphie sexuelle et bestiale qui aurait parfaitement collé à ses effusions de luxure. Le décor, lui, est quasi inexistant, remplacé par d'immenses écrans installés sur la structure. Ça donne parfois de très beaux effets, comme sur le tableau "Circus", mais l'ensemble paraît un peu vide. Où sont la folie, l'ambition ?

Tout n'est pas à jeter, bien sûr. Pleinement investis, les danseurs assurent le show et distillent une énergie de groupe fort appréciable, particulièrement réussie sous la lumière violette et les néons de "Boys" ou sur "Do Somethin'", où Britney Spears fait tourner toutes les têtes dans un ingénieux jeu de chaises avec ses prétendants. Autre moment fort ? L'ambiance cabaret glamour de "I'm a Slave 4 U". Sexy en diable en lingerie fine, Britney sait user de son sex-appeal pour faire grimper le mercure autour d'une barre de pole dance. Mais le clou du spectacle intervient juste avant le rappel. Dans une jungle mystérieuse et verdoyante, telle une Poison Ivy, Britney Spears offre une version très charnelle de son tube "Toxic" à la manière d'une berceuse... avant d'envoyer tout valser pour reprendre les notes mythiques de son puissant hymne pop. L'enchaînement avec "Stronger" puis "(You Drive Me) Crazy" est un divin plaisir coupable, une pure bulle de nostalgie et c'est exactement ce qu'on aurait aimé ressentir tout au long du concert. Car au final, sans le show, sans la générosité, restera le bon souvenir d'avoir pu entendre et chanter les tubes de notre enfance à tue-tête.


Yohann RUELLE
Retrouvez Britney Spears sur son site internet officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez l'album "Glory" de Britney Spears.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Britney Spears - Big Fat Bass
Britney Spears
Clip Britney Spears - Don't Keep Me Waiting
Britney Spears
Clip Britney Spears - He About To Lose Me
Britney Spears
Clip Britney Spears - Trouble For Me
Britney Spears
Clip Britney Spears - Inside Out
Britney Spears

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !
  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP