Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clip > Actualité de Agnes > Clip "24 Hours" : Agnes se mue en reine du disco et brille de mille feux
Clip
jeudi 08 juillet 2021 09:30

Clip "24 Hours" : Agnes se mue en reine du disco et brille de mille feux

Dix ans après le tube "Release Me", la chanteuse suédoise Agnes n'a pas dit son dernier mot. Alignant les singles impeccables depuis deux ans, la popstar ramène la fièvre sur le dancefloor avec son nouveau tube, "24 Hours". Regardez le clip !
Crédits photo : YouTube
Grande gagnante de la saison 2 de l'émission "Sweden's Idol" en 2005, la chanteuse Agnes a explosé dans le monde entier à l'été 2009 avec l'hymne dance "Release Me". Classé numéro un des charts en Bulgarie, 3ème au Royaume-Uni et 5ème en Allemagne, le premier extrait de l'album "Dance Love Pop" avait connu un succès retentissant dans toute l'Europe et notamment en France où la chanson avait tourné en boucle à la radio et sur les chaînes de télévision, motivant même Agnes à en enregistrer une version franco-anglaise renommée "Réalise". Des débuts sur les chapeaux de roue qui ont offert à la chanteuse l'opportunité de conquérir les Etats-Unis. Si le single avait fait un tabac dans les clubs, il n'avait pas réussi à se frayer une place dans le classement Billboard. Une aventure qu'elle dit ne pas regretter car riche en leçons. « C'était un véritable choc culturel pour moi, d'être mise là-bas, dans une position où je devais soudainement parler. C'était très nouveau pour moi mais c'était une super expérience qui m'a fait grandir. En même temps, c'est important d'être bien dans sa tête. Quand tu vas aux Etats-Unis, il y a tellement de gens qui te disent quoi faire pour réussir. Il y a du bruit partout. En Suède, les gens sont très respectueux de ta bulle créative. Ils ne s'y aventurent pas, ils respectent ton espace » explique-t-elle à Muumuse.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"J'ai ressenti le besoin de prendre une pause"


Pour Agnes, qui pose un regard plein de lucidité sur son parcours, il est nécessaire dans cette industrie de ne pas se perdre. « Il faut savoir qui tu es, d'où tu viens, ce que tu veux dire et ce que tu veux faire » estime celle qui explique que la barrière de la langue pouvait être « très frustrante parfois ». Après la sortie de son album "Veritas" en 2012, l'artiste s'est peu à peu mise en retrait. « J'ai ressenti le besoin de prendre une pause pour réellement comprendre qui j'étais et pour grandir en tant que personne, mais aussi artiste et auteure (...). J'ai commencé quand j'avais 16 ans et je crois que je me suis mise dans une boîte. Ce n'était plus moi. Je voulais aller à l'autre bout du monde par moi-même. Je voulais couper mes cheveux. J'avais cette impression bizarre que mes cheveux devaient être longs pour me sentir bien. C'est la première chose que j'ai faite : couper mes cheveux » atteste l'interprète de "Tough Love" avec Avicii, désireuse de donner un nouveau souffle à sa vie.

"Le disco, c'est le son de la liberté"


Depuis deux ans, Agnes est donc de retour selon ses propres termes et conditions. Et la chanteuse de 33 ans a opéré un virage disco-dance libérateur avec l'EP "Nothing Can Compare" (2019), emmené par les excellents "I Trance" et "Limelight", cristallisant sa mue artistique avec les morceaux "Goodlife" et "Fingers Crossed" l'année suivante. Inspirée par Giorgio Moroder, Donna Summer, Moby mais aussi Sébastien Tellier (oui, oui), elle dégaine à temps pour la saison estivale le ravageur "24 Hours", son meilleur single à ce jour : « Je reviens toujours au disco, sans doute parce que j'adore la philosophie qui va avec. Le disco, pour moi, c'est le son de la liberté. Même si ça parle de choses tristes, de choses sombres, il y a toujours cette vibe entraînante et revigorante, la lumière au bout du tunnel, comme si tu te trouvais au sommet d'une montagne et que tu pouvais sentir le vent dans tes cheveux ».

Avec sa production, signée Vargas & Lagola, parfaite pour la réouverture des discothèques, "24 Hours" va pouvoir squatter les playlists des clubbers. Et bonne nouvelle, le morceau se dote enfin d'un clip digne de ce nom ! Avec une coupe jaune en triangle que n'aurait pas renié Grace Jones, Agnes se métamorphose en reine du disco au milieu des strass et des paillettes, reprenant avec panache le pouvoir après une rupture qui l'a laissée le coeur en miettes : « Twenty-four hours nevеr seemed so far away / Feels like a lifetimе ago / Twenty-four hours, so little did I know / Twenty-four hours ago ». Ne cherchez plus, le bop de l'été est là !
Yohann RUELLE
Pour en savoir plus, visitez agnescarlsson.se et la page Facebook d'Agnes.
Écoutez et/ou téléchargez le dernier album d'Agnes, "Dance Love Pop".

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ? Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ?
  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés