Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Business et économie de la musique > Zaz, Yannick Noah... Combien touchent les artistes pour des concerts privés ?
Business et économie de la musique
mercredi 31 décembre 2014 13:33
33

Zaz, Yannick Noah... Combien touchent les artistes pour des concerts privés ?

Pour continuer à gagner leur vie, malgré la crise du disque, les artistes acceptent régulièrement de faire des "ménages". Des concerts privés pour des sociétés qui n'hésitent pas à mettre le prix pour faire rêver leurs employés ou clients. "Capital" révèle les cachets touchés par Yannick Noah, Zaz, Christophe Maé ou Carla Bruni.
Crédits photo : Montage Pure Charts
On le sait, il est de moins en moins évident pour un artiste de vivre de sa musique, au sens premier du terme. A cause de la crise continuelle du marché du disque ou de la pauvre rémunération du streaming, les chanteurs sont contraints d'élargir leurs horizons pour tenter de gagner leur vie. Evidemment, ce sont les concerts qui leur permettent de compenser ce manque à gagner, ainsi que des contrats publicitaires ou des places de jurés dans les télé-crochets. Et les concerts privés dans tout ça ? Le magazine Capital s'est penché sur le sujet, après une « enquête auprès des managers et agences spécialisées ». Les résultats sont clairs : la nouvelle génération, les artistes internationaux, les plus populaires et les grands chanteurs français disent "oui" à ce qu'on appelle des "ménages".

100.000 euros pour Christophe Maé, 40.000 pour Zaz


Julien Doré pour Mercedes, Justin Timberlake pour Crédit mutuel, Michel Fugain pour IDLP (un spécialiste de l'injection Diesel)... « Il ne faut pas être naïf, les artistes sont aussi un produit. Comme à la Bourse, leur cote évolue en fonction de leur succès » analyse Michael Illouz, de l'agence Conceptory. Captial a notamment révélé que les Rolling Stones avaient touché 3,45 millions d'euros pour un concert privé pour le groupe Carmignac au théâtre Mogador en octobre 2012. Une somme astronomique pour une heure et quart de show devant « un millier de clients, distributeurs financiers et amis ». Du côté des artistes français, Christophé Maé s'en sort très bien avec 100.000 euros empochés de la part de Bouygues Télécom. L'artiste est monté sur scène à l'Espace Wagram devant 500 salariés, clients et fans pour le lancement du réseau 4G de l'opérateur. Pour ce tarif ? Concert et rencontres avec les fans.

"L'intérêt de ces concerts est purement économique"


Il n'est évidemment pas le seul puisque Carla Bruni Sarkozy aurait touché 50.000 euros en septembre dernier pour un concert privé commandé par le groupe Allianz, au Carreau du Temple, à Paris. Il s'est également payé les services de Patricia Kaas et de Zaz. Cette dernière, pourtant perçue comme une artiste engagée et anticapitaliste, a accepté de pousser la chansonnette « dans une salle privatisée de la Porte de Versailles avec vue sur la tour Eiffel » pour 40.000 euros. Un beau montant pour trente minutes de concert devant 600 salariés de l'assureur allemand. Bob Vincent, le manager de Zaz, confirme qu'il s'agit du seul ménage de la chanteuse depuis cinq ans. De son côté, Yannick Noah a accepté de chanter pour Thermomix. Montant : 30.000 euros.

Le 5 septembre dernier, « devant des centaines de vendeuses », Yannick Noah a interprété quelques titres de son répertoire lors d'une convention annuelle à Disneyland Paris. Et le chanteur, le seul à avoir répondu au magazine, assume : « L'intérêt de ces concerts est purement économique. Ils me permettent de travailler hors des tournées et se déroulent en général dans une bonne ambiance ». Capital précise par ailleurs que les avantages peuvent également se faire en nature : « Il arrive qu’un constructeur mette une voiture à disposition du chanteur pour une tournée, en échange d’un concert ».
Julien GONCALVES
Ajoutez un commentaire
Invité
le 31/12/2014, 14:59
Citer
100 000e pour mae c est une grosse honte !
Invité
le 31/12/2014, 14:39
Citer
La zaz qui se la joue limite besancenot qui va brailler ses bouses pour allienz, c'est ça quand on goute au pognon, on en veut toujours plus, et on ne parlera pas de l'exilé fiscal de noah, ces 2 braillards critiquent la droite et les patrons mais sont bien content d'accepter leurs pognons pour aller faire le pitre devant eux pendant une heure,

les artistes peuvent faire ce genre de chose, ce n'est pas interdit, mais qu'ils gardent pour eux leurs leçons de morales
Invité
le 31/12/2014, 13:41
Citer
zaz l'hyprocrite
Invité
le 31/12/2014, 13:44
Citer
C'est ironique comme article ?
Invité
le 31/12/2014, 13:52
Citer
Il y a combien de "t" dans combien ?
Erreur MySQL: Table 'chartsinfrance-forum4.ibf_members' doesn't exist