Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Business et économie de la musique > Spotify : combien touche réellement un artiste ? Le site de streaming joue la transparence
Business et économie de la musique
mardi 03 décembre 2013 16:23
24

Spotify : combien touche réellement un artiste ? Le site de streaming joue la transparence

Face à la recrudescence des polémiques sur son système de rémunération des artistes, le service de streaming Spotify a décidé de jouer la carte de la transparence. Sur un nouveau site destiné aux musiciens, le géant suédois révèle offrir aux ayant-droits une compensation financière de 0,007 dollar en moyenne par titre écouté.
Crédits photo : Site officiel
Ce n'est un secret pour personne, le streaming musical a bouleversé le visage de l'industrie en proposant des offres d'écoute illimitée 100% légales. Moyennant une dizaine d'euros par mois, l'utilisateur peut ainsi accéder à des catalogues riches de millions de morceaux, disponibles d'un simple clic et sans limite d'écoute sur tous les supports numériques et mobiles. Présenté comme porte-étendard de la lutte contre le piratage, ce service connaît un essor spectaculaire dans le monde entier : le nombre d'abonnés payants à des services musicaux numériques a progressé de 44% en 2012 avec 20 millions d’utilisateurs, selon la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI). En France, ce phénomène est encore plus important qu'aux Etats-Unis ou chez nos voisins outre-Manche : le streaming représente 40% des parts de marché du numérique selon une étude de la SNEP.

Si les utilisateurs sont les grands gagnants de l'opération, il n'en est pas nécessairement de même pour les artistes. La rémunération réelle des ayant-droits présents sur ces plates-formes demeure très floue. Mi-juillet, Thom Yorke jetait un pavé dans la mare en dénonçant le faible soutien à la créativité. « Les nouveaux artistes sont payés une misère » s'était insurgé le leader de Radiohead dans une diatribe sur les réseaux sociaux. Des propos qui faisaient écho aux déclarations des Black Keys, de Grizzly Bear ou de l'ADAMI, qui publiait en janvier dernier un rapport inquiétant sur la rémunération des artistes en ligne.


Spotify joue la transparence


Régulièrement remis sur le tapis, ce débat va (enfin) pouvoir s'appuyer sur des chiffres concrets. Spotify, le numéro 1 du marché mondial du streaming, vient de lancer un nouveau site à destination des artistes, dans lequel il explique en détails le fonctionnement de son système de rémunération. Dans un souci de transparence et pour étouffer les polémiques à répétition, le géant suédois révèle verser entre 0,006 et 0,0084 dollar par clic aux ayant-droits, soit une moyenne de 0,007 dollar (0,005 euro) pour chaque titre écouté. Cette statistique se base à la fois sur la rémunération au clic de l'abonnement premium, estimée à 0,01 dollar, et du service gratuit financé par la publicité.

La société suédoise stipule également qu'elle ne récupère que 30% de ses revenus, laissant 70% de sa manne financière aux artistes et à leurs maisons de disques. En 2013, ce montant représente 500 millions de dollars, selon l'entreprise. Pour appuyer ses déclarations, Spotify prend l'exemple de plusieurs albums pour le mois juillet 2013, dont les noms ont été masqués mais qui ont été triés selon leur portée. Un disque ciblé "indépendant" a ainsi touché 3.300 dollars de rémunération, tandis que l'album le plus écouté du mois a touché 425.000 dollars de recettes. Reste que dans les faits, un titre écouté un million de fois ne rapporte donc qu'entre 6.000 et 8.400 dollars à son propriétaire - des scores très loin d'être approchés par des artistes débutants et bien loin des scores générés par la vente d'albums physiques ou dématérialisés sur des plateformes comme iTunes.
Yohann RUELLE
Ajoutez un commentaire
Haribo
le 03/12/2013, 16:29
Citer
Yep, le streaming est le futur. Un futur très très proche en particulier pour la France.
Invité
le 03/12/2013, 16:39
Citer
Donc avec Get Lucky écoutée plus de 141 millions de fois sur Spotify, cela fait presque 1 millions de dollars pour Daft Punk, rien qu'avec une seule chanson sur une seule plateforme, en même pas un an...
Invité
le 03/12/2013, 16:42
Citer
Encore une fois ce n'est pas le seul moyen de consommer la musique. Je suis abonné à Spotify et Qobuz et j'achète encore les cds que j'aime. Les sites de streaming m'ont surtout permis de ne plus acheter n'importe quoi. J'écoute en premier et si l'album en vaut la peine, j'achète soit sur iTunes soit en cd si la boîte est cool. En tant que fan, je suis outré par toutes les rééditions d'un album 3-4 mois après avec de nouvelles chansons. Faudrait repasser à la caisse juste parce qu'on est fan? Non mais allo quoi?!!!!

Spotify me permets de faire le tri et adieu les albums bâchés avec 2-3 titres pour les radios singles et le reste merdique. Comme ça je peux vraiment dépenser mon argent sur des cds de qualités avec 12 titres bien écrits et non du fourre-tout commercial.

Au fait dernier exemple en date. La réédition de Emmanuel Moire. Si tu veux écouter ou acheter Sois tranquille et sans dire un mot en acoustique, pas le choix. Tu dois acheter l'album complet une 2ème fois si tu as déjà l'édition deluxe du début d'année. Ces chansons là ne sont pas achetables à l'unité sur iTunes et inécoutable sur Spotify.

C'est à ce jeux-là que je ne veux plus jouer. Maisons de disque, c'est honteux. Arrêtez avec vos éditons deluxe, ré deluxe 3 mois après. Faites de vrais albums et faites les vivres plus de 3 singles (n'est-ce pas Mylene Farmer? (Qui doit avoir honte de son propre album pour l'avoir exploité si vite et si mal).

Bref merci Spotify me faire découvrir qu'ils n'y a pas qu'eux sur terre!!!

Commentaire envoyé via l'application iPhone Charts in France : téléchargez-là gratuitement !
Juune Ruffet
le 03/12/2013, 16:44
Citer
Moi même je ne vis que sur le streaming ! J'ai un abonnement chez Deezer depuis janvier et j'en suis satisfais, malgré qu'il y est beaucoup de Tributes inutiles et qu'il manque beaucoup de titres. Cependant, dès qu'un album me plait particulièrement, j'achète le CD à la Fnac !
Invité
le 03/12/2013, 16:45
Citer
1 million d'écoutes n'est pas 1 million de ventes sur iTunes. Quand tu achètes une musique sur iTunes, généralement tu l'écoutes de nombreuses fois.
Invité
le 03/12/2013, 16:47
Citer
Ce n'est pas ce qu'il dit.... Il parle du revenu vu que la chanson a eu 141 millions d'écoute x 0.005 = plus de 700'000 versé par Spotify à Daft Punk basé sur les écoutes ...

1 million d'écoutes n'est pas 1 million de ventes sur iTunes. Quand tu achètes une musique sur iTunes, généralement tu l'écoutes de nombreuses fois.
Invité
le 03/12/2013, 16:50
Citer
1 million d'écoutes n'est pas 1 million de ventes sur iTunes. Quand tu achètes une musique sur iTunes, généralement tu l'écoutes de nombreuses fois.


Alors toi t'as rien compris.
Invité
le 03/12/2013, 16:51
Citer
Le procédé peut rapporté vraiment pas mal à des artistes populaires mais pour ceux qui essayent de se faire connaitre c'est pas lourd ... m'enfin dans tout les cas même au sein d'une maison de disque à moins d'avoir un contrat en béton les artistes se font toujours avoir ...
Invité
le 03/12/2013, 16:57
Citer
ce qui est clair c'est que ce système économique est encore très bancal et qu'un artiste débutant a tout intérêt à avoir un vrai job en plus de son activité artistique s'il veut manger à sa faim. Résultat: on va avoir de moins en moins de création, le mouvement est lancé et va s'amplifier !
Invité
le 03/12/2013, 16:57
Citer
Dis toi que au moins ca leur rapporte un petit quelque chose !!! Car sans Spotify et consoeurs, il y a des tonnes d'artistes ou de cd que je n'aurais JAMAIS écouté ou acheté !

Donc même 1 écoute par ci par là, c'est mieux que le néant....

Et encore une fois Spotify n'est pas le seul moyen de diffuser la musique!

Le jour où ca sera le seul moyen de vendre sa musique , alors là oui, je dois okay, c'est peu payer pour un petit artiste ... mais pour l'instant ce n'est qu'un moyen comme un autre d'être connu et de toucher quelques sous qui n'existeraient pas si ce moyen n'existait pas...

Il y a encore les droits d'auteurs, les passages radios, les concerts (qui devraient être la source n.1 pour les artistes, certains déjà l'ont bien compris... coucou Madonna =) ) ...

Bref, ca m'énerve quand on veut tuer Spotify à cause d'exemples un peu léger ..

Encore une fois, sans Spotify , je n'aurais jamais écouter ces groupes .. le néant! !!
avec mes quelques écoutes qui certaines fois ont donné lieu à un vente de cd ou ticket concerts , finalement je leur ai rapporté plus que 0,008 !!!





Le procédé peut rapporté vraiment pas mal à des artistes populaires mais pour ceux qui essayent de se faire connaitre c'est pas lourd ... m'enfin dans tout les cas même au sein d'une maison de disque à moins d'avoir un contrat en béton les artistes se font toujours avoir ...
Invité
le 03/12/2013, 17:01
Citer
Heu encore une fois .. Spotify n'a pas le monopole !!! Les maisons de disques et les producteurs .. c'est leur job de faire vivre les artistes !!! Pareil pour les concerts !

Spotify est une fenêtre "découverte", à voir comme une promo qui coute pas cher et qui peut rapporter gros, moyen , ou du moins te faire connaitre !







ce qui est clair c'est que ce système économique est encore très bancal et qu'un artiste débutant a tout intérêt à avoir un vrai job en plus de son activité artistique s'il veut manger à sa faim. Résultat: on va avoir de moins en moins de création, le mouvement est lancé et va s'amplifier !
Invité
le 03/12/2013, 17:03
Citer
Moi, j'achèterais toujours les CD(s), j'aime bien avoir quelque chose de physique entre mes mains.
Invité
le 03/12/2013, 17:13
Citer
Moi, j'achèterais toujours les CD(s), j'aime bien avoir quelque chose de physique entre mes mains.


Il existe d'autres choses à avoir dans les mains et ailleurs ;-)
Invité
le 03/12/2013, 17:55
Citer
Franchement ils ont raison de jouer la transparence . C'est plutôt moins terrible que je l'aurais cru . Pour un très gros tube c'est énorme puisqu'il faut rajouter les revenus des ventes, des passages radios, des télés,de youtube . Il faut considérer ça comme un revenu de plus . Malgré tout , ne pas oublier non plus que cela intègre TOUS LES DROITS c'est à dire droits d'auteurs,droits d'éditeurs,droits des producteurs (maison de disque) . On aurait aimé avoir la ventilation car sur Youtube par ex les auteurs compositeurs sont très peu rémunérés et la majorité du revenu est pour le producteur .
Invité
le 03/12/2013, 17:58
Citer
>>> La société suédoise stipule également qu'elle ne récupère que 30% de ses revenus


Quoi ????
Ne récupère que 30 % ?
C'est énorme, il ne font que distribuer !
Ils n'ont pas de musicien, pas de directeur artistique, pas d'artiste à gérer, etc.

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?
  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP