Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Cinéma > "D'où l'on vient" : l'équipe du film musical raconte les secrets du tournage (VIDÉO)
Cinéma
dimanche 27 juin 2021 14 :48

"D'où l'on vient" : l'équipe du film musical raconte les secrets du tournage (VIDÉO)

Comédie musicale située au coeur de New York, "D'où l'on vient" va vous enchanter avec ses scènes de danse épiques et sa bande originale réunissant Lin-Manuel Miranda et Marc Anthony. Pour nos confrères de Purebreak, les acteurs du film reviennent sur sa genèse et son tournage intense. Interview vidéo !
Crédits photo : Affiche du film
Ne cherchez plus : la comédie musicale de l'été est là ! Alors que la fréquentation des salles de cinéma repart à la hausse avec le déconfinement progressif de la France, "D'où l'on vient" s'adresse à toutes les mélomanes férus de chant, de danse, d'histoire d'amour et d'ondes positives. Réalisé par Jon M. Chu ("Sexy Dance", "Crazy Rich Asians"), le film américain est l'adaptation du spectacle "In The Heights" écrit et créé en 2005 par Lin-Manuel Miranda, qui tient ici l'un des rôles principaux. Mis en chantier dès 2008 avec Kenny Ortega ("High School Musical") à la mise en scène, le projet n'a cessé d'être repoussé et de subir les aléas de la vie hollywoodienne. « Il y avait de nombreux challenges logistiques, comme par exemple tourner en extérieur et tourner ces chorégraphies (...) Mais il y avait aussi d'autres défis plus existentiels, le fait qu'il fallait prendre le risque de raconter ce genre d'histoires, que les studios osent mettre en avant des acteurs qui n'ont pas joué dans un film de super-héros ou une franchise. On a fait face à tous ces challenges » explique l'artiste américain, à qui l'on doit le succès de la comédie musicale "Hamilton", dans un format vidéo réalisé par nos confrères de Purebreak.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Il y a eu du sang et des larmes pendant ces répétitions"


Située en plein coeur de New York, l'histoire de "D'où l'on vient" raconte la vie des habitants du quartier de Washington Heights, centre de la communauté hispanique. Usnavi (Anthony Ramos) est propriétaire d’un petit café et rêve d'ouvrir son propre club en République dominicaine, son pays de naissance. Mais tout se complique quand il croise le regard de Vanessa (Melissa Barrera), une jeune femme qui se destine à une carrière de styliste. Leur rencontre, sur fond de danse et de musique, va ainsi chambouler leur vie de manière inattendue. Porté par une critique très élogieuse, le film de Jon M. Chu vaut le détour pour ses séquences spectaculaires, notamment celle qui se déroule à la piscine de Highbridge. Les acteurs se sont préparés durant de longs mois pour être fin prêts à briller devant la caméra sans commettre d'erreur. « C'était très long pour faire ce film ! On a eu beaucoup de répétitions de danse, beaucoup de répétitions de chant, beaucoup de textes à apprendre et on a travaillé sur les personnages. C'était drôle même si c'était éreintant. Il y a vraiment eu du sang, de la transpiration et des larmes pendant ces répétitions ! » atteste Corey Hawkins, qui campe Benny.

"C'était 14 heures de tournage chaque jour"


Melissa Barrera, elle, se souvient non sans douleur de la scène du club : « J'invite tout le monde à essayer de danser avec des talons. Ça fait très mal ! Pour les deux jours de tournage, je n'ai pas quitté mes talons de la journée. C'était 14 heures de tournage chaque jour. Je mettais mes pieds dans des sceaux remplis de glace parce que les danseurs m'ont dit que c'est ce qu'ils font et que ça aide, donc je l'ai fait. Mais je n'ai pas tenu très longtemps ». Au delà des chorégraphies millimétrées à respecter, le tournage de "D'où l'on vient" fut compliqué par le choix de tourner réellement dans les rues de New York, comme l'explique le scénariste Quiara Alegría Hudes : « L'une des scènes les plus importantes a été tournées dans une ancienne station de métro qui se trouve sous une autre station de métro en activité. On ne peut y tourner qu'une journée en théorie, même si on a eu droit à une exception avec deux jours de tournage mais sans répétitions ».

Au final, le jeu en valait la chandelle selon Lin-Manuel Miranda, qui ne tarit pas d'éloges sur la performance d'Anthony Ramos, qu'il avait dirigé dans "Hamilton" : « Il n'y a vraiment pas de limite à son talent. Il peut tout faire bien. C'était génial de lui donner un rôle qui lui permettait de montrer tous ses talents ».
Yohann RUELLE avec Aubéry MALLET

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés