Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Business et économie de la musique > Streaming : Soundcloud va changer son mode de rémunération des artistes
Business et économie de la musique
mercredi 03 mars 2021 15:18

Streaming : Soundcloud va changer son mode de rémunération des artistes

C'est une première ! La plateforme de streaming Soundcloud opte pour un système de rémunération désormais basé sur le nombre d'écoutes de chaque artiste. Un mode plus "juste" et "équitable" auquel vont bénéficier plus de 100.000 musiciens indépendants.
Crédits photo : Logo de Soundcloud
C'est une révolution dans le monde du streaming. Alors que de nombreux artistes se plaignent des faibles revenus tirés des écoutes en ligne, Soundcloud prend les devants. La plateforme de streaming basée à Berlin est la première au monde à modifier sa politique financière pour les artistes au profit d'un système plus égalitaire. Ainsi, Soundcloud vient d'annoncer que dès le mois d'avril 2021, elle mettre en place un nouveau mode de rémunération, basé sur la durée et le nombre d'écoutes de chaque artiste, et non plus sur la part d'écoutes totales. « C'est une demande qui revient depuis des années dans l'industrie. Nous sommes heureux d'être les premiers à apporter cette innovation pour soutenir les artistes » s'est félicité Michael Weissman, le directeur général de Soundcloud, auprès de l'AFP. Un système plus « juste » et « équitable » qui va toucher « près de 100.000 artistes indépendants » dans le monde, sur les 30 millions présents sur Soundcloud.

Soundcloud opte pour un choix égalitaire


En étant la première plateforme à miser sur le mode "user centric", Soundcloud compte bien révolutionner le genre et pousser les autres sites de streaming à aller dans ce sens. Jusqu'ici, Spotify ou Apple Music optent pour le "market centric", à savoir une rémunération basée sur le prorata des écoutes totales : les 10 euros mensuels d'un abonné vont, en majorité, aux artistes les plus populaires et les plus streamés. C'est-à-dire que les grosses stars telles que The Weeknd, Justin Bieber ou Ariana Grande en profitent, au détriment des plus petits artistes. De nombreux musiciens, ainsi que la plateforme Deezer, luttent pour imposer ce fameux système plus égalitaire, dit "user centric" : les 10 euros payés par un utilisateur vont directement aux artistes qu'il écoute, ce qui permet de rémunérer plus équitablement les créateurs et interprètes.


Disponible dès le 1er avril, ce nouveau système de rémunération sera accessible via les services Soundcloud Premier, Repost by Soundcloud ou Repost Select. Il devrait bénéficier notamment aux artistes français, qui verraient le montant total qui leur est versé augmenter collectivement de 25%. Bien qu'il soit plus égalitaire, ce nouveau mode de rémunération ne satisfera pas tout le monde. Pour rappel, en janvier dernier, une étude réalisée par le cabinet Deloitte pour le Centre national de la musique (CNM), estimait qu'un changement de répartition sur les plateformes de streaming n'impacterait que très peu la rétribution des musiciens. En passant au "user centric", les artistes les plus streamés seraient certes négativement impactés de 17,2% mais ceux « en milieu de classement » seraient stabilisés et les musiciens moins écoutés profiteraient d'une augmentation d'environ 5% de leurs redevances.

Vianney dénonce la faible rémunération des artistes en streaming :


Si cette solution ne semble pas parfaite à 100%, la décision prise par Soundcloud est accueillie avec satisfaction, notamment chez Deezer. « C'est une nécessité si on veut préserver la diversité musicale » explique Louis-Alexis de Gemini, directeur général de la plateforme française, qui lutte elle aussi pour imposer le système "user centric" : « C'est un dossier toujours d'actualité pour nous et on a le soutien de tous les labels indépendants. Mais il y a encore des points de blocage avec Universal, Warner et Sony qui ne veulent pas de modifications ». De son côté, Cirspin Hunt, le président de l'Académie britannique des auteurs-compositeurs, est lui aussi pour la démocratisation de ce mode de rémunération plus juste : « Quand vous passez à un système "market centric", la rémunération des artistes qui ont un public augmente de manière significative. Le principe de base de chaque marché c'est que plus vous attirez de nouveaux clients, plus vos revenus augmentent. La rémunération des artistes en fonction de la durée d'écoute est justement basée sur cette idée ».
Théau BERTHELOT

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : une carrière en 12 chiffres Madonna : une carrière en 12 chiffres
  • Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos) Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos)

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés