Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Marc Toesca (Top 50) en interview : "Il y avait de la légèreté dans la musique des 80's"
Interview
mercredi 04 novembre 2015 12:25

Marc Toesca (Top 50) en interview : "Il y avait de la légèreté dans la musique des 80's"

Le Top 50 fête ses 31 ans ! A cette occasion, Marc Toesca nous a accordé une interview, juste avant de partir en tournée dans toute la France avec le spectacle "Partez en live", à partir du 25 février. Un voyage dans le temps qui retrace les grandes années du Top 50 avec ses artistes emblématiques Zouk Machine, Marian Gold d’Alphaville, Partenaire Particulier, Pow Wow, Native, Caroline Loeb, Sabine Paturel ou Stéfane Mellino des Négresses Vertes.
Crédits photo : Vente Privée
Propos recueillis par Matthieu Renard.

Le Top 50, c'était mieux avant ?
Mieux ou moins bien ? Je ne sais pas. La naissance du TOP 50 est liée à d’autres événements qui ont marqué la décennie : création d’une nouvelle chaîne Canal +, le clip devient indispensable et un art à lui tout seul. Sans omettre que ce classement des ventes, qui existe aux USA et au Royaume-Uni depuis les années 50, bouscule les institutions et ouvre de nouveaux espaces de diffusion à de tout jeunes artistes découverts sur les radios FM en pleine ébullition.

Il y a une forte influence des sonorités années 80 sur la musique d'aujourd'hui. Comment expliquer que cette époque ait autant marqué les gens ?
C’est la décennie des nouvelles machines… Synthés, boîtes à rythme, ordinateurs, tout ce matos devient accessible et les musiciens peuvent monter dans leur chambre un véritable studio d’enregistrement. Certains sons sont cultes et on peut facilement les reconnaître dans les productions d'aujourd’hui : une caisse claire, des cordes ou une basse issues d’une de ces machines vintages. Il y avait de la légèreté dans la musique de ces années là et le public passait sans état d’âme, du rock à l’italo disco ou à la variété. On dansait même le soir sur les titres diffusés en journée à la radio… Le paradoxe c’est qu’hier avec moins d’espace on diffusait plus d’artistes. Chaque semaine, le TOP 50 révélait entre cinq et huit nouveautés, aujourd’hui une "radio jeune" ne diffuse que quatre nouveautés… par mois.

Regardez le teaser de la tournée "Top 50 : Partez en live"


Dans le top 50 en 2015, on voit beaucoup d'artistes internationaux ou francophones mais qui sortent des titres en anglais (The Avener, Lost Frequencies, Marina Kaye...). C'est quelque chose de nouveau ?
Ce n’est pas vraiment nouveau mais aujourd’hui, avec Internet, nous sommes dans un Juke Box planétaire où la musique n’a plus aucune frontière… Pour la chanson, l’anglais est la langue universelle et sonne plus facilement, gardons le français pour la belle littérature et les jeux olympiques. Pour les jeunes artistes, quelque soit leur origine, chanter en anglais est inné et la plupart, hélas, ont une culture très limitée des grands auteurs et artistes de la chanson française et donc sans références.

A l'heure du streaming, faut-il repenser la notion de "Top 50" ?
Ce serait intéressant… A l’heure ou radios et télés ne révèlent plus rien et se contentent de programmer ce qui tourne déjà, on pourrait avoir des surprises et sans doute découvrir de jolies choses. Mais peut-on créer un classement fiable à 100% à partir du streaming, lorsqu’on sait qu’aujourd’hui des gens sont payés pour gonfler le nombre de vues sur tel ou tel artiste.

Après 31 ans de Top 50, quels sont les 5 titres qui vous ont le plus marqués ?
Que cinq ? Les groupes et les artistes présents sur la tournée TOP 50 sont déjà un élément de réponse. Et puis il y a des chansons qui me relient à cette époque : "Jodie" des Innocents, "With or Without You" de U2, "True Blue" de Madonna, "It’s my Life" de Talk Talk… Mais j’ai beaucoup, beaucoup de tendresse pour "Forever Young" d’Alphaville…

Vous allez présenter la tournée "Top 50 : partez en live" à partir de l'année prochaine : comment vous préparez-vous ?
Je suis prêt… ce rendez-vous avec les p’tits clous est dans la logique des choses, comme si nous l’avions déjà prévu 31 ans plus tôt et nous allons le vivre comme la plus belle des fêtes. J’ai hâte.



En tournée à partir du 25 février 2016 et au Zenith de Paris le 9 avril 2016. Plus d’infos et de dates sur DecibelsProd.
Matthieu RENARD
Pour en savoir plus, suivez la page Facebook du spectacle et le compte Twitter.

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?
  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP