Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Patrick Fiori en interview
Interview
dimanche 08 novembre 2009 00:00
20

Patrick Fiori en interview

Patrick Fiori rend hommage au septième art dans son album "Les Choses de la Vie". Ces adaptations, ces orchestrations et ces textes retrouvent une nouvelle vie, portée par la voix du chanteur. De la préparation et la réalisation de ce disque en passant par son amour de la scène jusqu'à ses projets, Patrick Fiori nous répond en toute franchise. Interview.
Bonjour Patrick, Comment avez-vous eu l’envie d’adapter et de mettre en paroles des musiques de films sur cet album "Les Choses de la Vie" (Nikolas Lenoir, rédacteur) ?
Patrick Fiori : C’est tout simplement une envie de faire une parenthèse dans ma carrière en proposant quelque chose de complètement différent. Je suis passionné de cinéma et j’ai ainsi voulu rendre hommage au septième art, aux grands films et aux grands musiciens qui ont composé pour ces œuvres.

Est-ce une façon d’affirmer votre liberté artistique que d’avoir choisi "Liberta" en premier extrait du disque ?
« J'ai toujours eu ma liberté artistique. »
J’ai toujours eu ma liberté artistique. Je l’avais certainement moins au début de ma carrière car je ne savais pas comment me comporter. Le temps d’adaptation n’a pas été très long car j’ai rapidement compris que je pouvais faire ce que je voulais. J’ai toujours voulu proposer de la qualité au public donc je n’ai jamais été emprisonné par d’autres personnes. En qui concerne le choix de "Liberta", j’ai pensé qu’il était intéressant de proposer quelque chose d’assez dynamique en premier single. L’album reste assez tendre et doux dans les compositions car ce sont de grandes musiques de films.

Visionnez le clip de Patrick Fiori, "Liberta" :


Est-ce que le fait que l’album ait rapidement été certifié or vous a rassuré sur la pertinence du concept ?
Il a d’ailleurs été certifié platine depuis mais à vrai dire, je m’en moque un peu des disques d’or, des disques de platine…Je ne pense surtout pas à ça quand je fais de la musique. J’ai conscience que cela est une valeur ajoutée que ce soit en France ou à l’étranger mais je n’y attache pas vraiment d’importance. Je préfère me concentrer sur la création, la musique et surtout sur le respect qu’a le public d’écouter ces chansons. Si on me parle de chiffres, je préfère d’ailleurs que l’on me dise que plus de 500 000 personnes sont venues me voir en concert plutôt que de parler de disques et de trophées.

On retrouve des auteurs très différents sur cet opus. Comment les avez-vous choisis ?
C’est au fur et à mesure des choses. Il m’arrive d’écrire des textes mais il m’arrive aussi de planter sur une musique et de ne pas y arriver. Je ne veux pas me stresser quand je fais un album donc je sollicite d’autres auteurs, compositeurs. Je leur parle du projet et on avance ensemble. C’est ainsi que l’on retrouve notamment Jean-Jacques Goldman ainsi qu’une jeune femme qui s’appelle Ariane Quatrefages qui est absolument magnifique et qui écrit sublimement bien. Je propose, je leur demande leurs avis et j’ai été très heureux que Jean-Jacques Goldman et Ariane Quatrefages soient aussitôt partants pour cette aventure. Pour cet album "Les Choses de la Vie", la plupart des chansons existaient déjà. J’ai voulu délicatement faire ce disque entre ces grandes musiques et les compositions de Jean-Jacques, l’écriture d’Ariane et mon travail.

Vous avez adapté "La Chanson d’Hélène" interprétée initialement par Romy Schneider et Michel Piccoli. Comment avez-vous relevé ce défi audacieux ?
Le plus dur a déjà été d’approcher Micheline Presle et d’adapter les paroles car les répliques sont inversées. Il a fallu convaincre l’auteur Jean-Loup Dabadie et lui demander de changer les paroles. Il a rapidement accepté et cela m’a beaucoup touché. La rencontre avec Micheline Presle a été aidée par le hasard. J’étais invité au Festival du Film Francophone d’Angoulême et elle était présente dans le jury. Je voulais interpréter "La Chanson d’Hélène" le soir même car il y avait un orchestre symphonique. Je suis allé comme un jeune premier lui proposer de chanter avec moi sur scène. Elle a accepté et je me suis dit qu’elle pourrait également venir la chanter avec moi sur l’album. Je lui ai demandé et elle m’a dit "Oui" de ses magnifiques yeux bleus.

Découvrez P. Fiori et M. Presle sur "La Chanson d'Hélène" :


Qu’est-ce qui vous a incité à chanter dans plusieurs langues sur ce disque ?
J’avais surtout envie de me faire plaisir et j’ai ainsi chanté en français, en italien, en espagnol et en anglais. C’est aussi une façon de prouver que l’on peut rester le même en chantant dans d’autres langues. J’ai ma langue maternelle mais je trouve que c’est un exercice intéressant de se frotter à d’autres langues. Cela n’enlève absolument rien à ce que l’on est vraiment.

Était-ce aussi une façon de toucher plus de monde ?
« Ce disque m'a ouvert des horizons auxquels je ne m'attendais pas. »
C’est plutôt une façon de faire plaisir à plus de monde. J’ai malheureusement peu pratiqué l’anglais à l’école et c’est Tina Arena qui m’a vraiment donné envie de chanter dans cette langue. Il y a parfois des gens sur nos routes qui réussissent à nous faire dépasser ce que l’on osait pas faire avant. L’italien est une langue que je connais assez bien et l’espagnol est une langue que je trouvais tellement belle que j’avais envie de la chanter. Cet album m’a permis de le faire et j’espérais que cela fasse plaisir aux gens. Je ne me suis pas trompé car j’ai des retours d’Italiens qui ne parlent que l’italien, d’Espagnols, d’Anglais et c’est une très belle surprise. Je n’ai pas la prétention de me lancer dans une carrière internationale, je suis très bien dans ce que je fais mais ce disque m’a ouvert des horizons auxquels je ne m’attendais pas.

On parle des textes mais on découvre également un très beau travail du côté des musiques et des orchestrations, notamment avec les cordes. Vous avez d’ailleurs collaboré avec l’Orchestre Symphonique de Budapest. Comment avez-vous travaillé l’instrumentation de cet album ?
De Jean-Claude Petit à Carolin Petit en passant par Michel Legrand entre autres, tous ces artistes avaient pratiquement tout dit quand ils ont écrit les cordes et quand ils ont mis ces musiques sur des images. Je ne dis pas du tout que cela a vieilli mais j’ai eu envie de donner un coup de frais. Il a fallu reprendre toutes les partitions, tout réécrire et cela a vraiment été un travail de titan. C’est comme un puzzle que l’on défait et que l’on refait mais dans lequel on rajoute un peu plus de soleil, de fraîcheur. Cela a été long mais je trouve que le résultat est vraiment bien.

Visionnez le teaser de l'album "Les Choses de la Vie" :


En écoutant votre disque, on a l’impression que vous êtes nostalgique d’un certain cinéma. Est-ce que cela vous a suivi pendant la préparation de ce projet ?
« Je parle d'un cinéma que l'on ne retrouvera probablement jamais. »
J’ai en effet la nostalgie du noir et blanc et je pense que beaucoup de personnes la partagent. Je parle d’un cinéma que l’on ne retrouvera probablement jamais. Quand je vois le cinéma italien des années 30 entre autres, je suis bouleversé. Je me raccroche à cette époque car j’ai grandi à l’époque de "Grease", d’"Alien" et j’ai compris que le cinéma n’était pas que ça. Je remercie d’ailleurs mes parents pour m’avoir éduqué à regarder d’autres films. J’ai beaucoup plus été touché par "Jeux interdits", par "Les Choses de la Vie" et le cinéma italien que j’évoquais par exemple. Je peux dire que j’en ai vu du cinéma italien avec mère et c’est tant mieux.

On peut d’ailleurs penser aux films de Fellini en écoutant notamment certaines orchestrations. Aviez-vous cette envie de recréer une telle ambiance ?
Absolument. Je crois que beaucoup de personnes partagent la nostalgie du cinéma auquel je rends hommage. Je m’adresse également à eux en leur proposant cet univers. Nous sommes dans une société qui avance, il y a de nouveaux réalisateurs, de nouvelles idées, de nouvelles technologies et heureusement mais on ne pourra jamais enlever l’histoire d’un film et la façon dont les acteurs jouent. Je suis contre les artifices en fait. Même s’il y a des lumières sur scène, j’essaie vraiment d’aller au cœur des choses et pour moi, ce cinéma s’y concentrait. J’essaie dans ma vie de ressembler à cela car je trouve que les chemins détournés nous perdent plus que le reste. Quand les choses sont claires et que le chemin est droit, c’est beaucoup plus efficace.

Est-ce que cet hommage au cinéma vous a donné envie d’être acteur ?
Je reconnais que l’on m’a proposé des choses. Je ne suis pas un garçon pressé et je vais attendre un rôle qui me correspond surtout. Si cela n’arrive jamais, j’aurais juste chanté le cinéma et cela restera un vrai bonheur.

Vous chantez "Les Montagnes d’Arménie" sur ce disque et cela fait penser à la chanson "Marseille" présente sur votre album éponyme. D’où vient cette envie de chanter vos origines ?
« Je suis attaché à mes racines et à ma famille. »
Je suis attaché à mes racines et à ma famille. Il y a quelques années, je pouvais paraître démodé aux yeux de certaines personnes. Quand on a ce respect de la famille, de l’amour, on peut se montrer des marques d’affection. J’ai eu l’impression que cela gênait les gens, pas les miens, mais les gens autour de moi. Je suis un garçon qui ne déroge pas à la règle, je tiens ma ligne de conduite et je ne changerai jamais. Je m’aperçois aujourd’hui que quand j’interprète ces chansons "Marseille" ou "Les Montagnes d’Arménie" qui sont à la base des histoires personnelles, il y a une forme de prise de conscience. Est-ce qu’il faut vraiment que les Ch’tis aient du succès pour que les gens soient fiers de dire d'où ils viennent ? Ils doivent pouvoir le faire et en être fiers. Je constate que les gens se rattachent de plus en plus à la famille, aux valeurs, aux endroits où ils ont grandi, vécu… Je suis heureux de ne pas m’être trompé. Je suis fier de mes racines, fier de ce que je suis et fier également d’avoir une jolie famille qui grandit jour après jour.

On retrouve un inédit sur ce disque. À qui dédiez-vous cette chanson intitulée "Merci" ?
Elle est adressée à toutes celles et tous ceux qui ont fait et qui font le cinéma, les acteurs, les comédiens, les réalisateurs… J’aurais également pu remercier les gens de mon métier et je le fais en musique. Je remercie donc les gens qui font que la musique donne un supplément d’âme à l’image. Je pense aussi à tous ces gens que l’on ne voit pas et qui sont nettement plus nombreux que ceux que l’on voit à l’écran.

Visionnez le clip de Patrick Fiori, "Merci" :


Quel est le prochain single ?
Ce sera "Parlami d’Amore Mariu".

Vous êtes actuellement en tournée. Que proposez-vous sur scène ?
« Cet album laisse vraiment de la place à la musique et à la voix. »
Tout est lié mais le spectacle se passe en deux parties. La première est très élégante, très épurée, il y a un piano, un quatuor de cordes et je me présente simplement avec mon micro. Cet album laisse vraiment de la place à la musique et à la voix. Il n’y a pas vraiment d’excitation, les gens ne se lèvent pas à ce moment là et l’émotion l’emporte. Pendant neuf chansons, je retrace cet album Les Choses de la Vie de Liberta en passant par "Les Parapluies de Cherbourg", "La Chanson d’Hélène", "Les Montagnes d’Arménie"… Cette chanson m’a d’ailleurs été inspiré par l’autobiographie d’Henri Verneuil. La deuxième partie du concert est beaucoup plus électrique, elle parle probablement plus à mon public car on va sur "Que tu reviennes", "Toutes les peines", "Je sais où aller", "Sans bruit", "Il paraît"…

Visionnez le clip de Patrick Fiori, "Sans Bruit" :


Visionnez le clip de Patrick Fiori, "Toutes Les Peines" :


Pour vous avoir déjà vu sur scène, vous êtes sincèrement impressionnant par l’énergie que vous dégagez. D’où vient cette force ?
« Je suis un vrai passionné. »
Je ne sais pas mais je pense surtout que j’aime mon métier, j’aime faire de la musique, j’aime la faire partager et j’aime que les gens viennent écouter. J’ai beaucoup de respect pour celles et ceux qui respectent mon émotion et ce que je fais. L’énergie que j’ai sur scène est franchement naturelle. Je ne prends aucune substance, je ne bois que de l’eau, je fais un peu de sport, je fais attention à ma gorge et à ma voix mais je ne tombe pas dans des excès qui veulent rien dire. Je suis amoureux de mon métier, je suis un vrai passionné.

Quel regard portez-vous sur votre parcours des "Habits du Dimanche", de l’Eurovision jusqu’à cet album "Les Choses de la Vie" ?
Je porte un regard plutôt bon. Je reconnais être content de ce parcours.

Ferez-vous partie de Notre Dame-de-Paris, dont le retour est annoncé pour 2010 avec la troupe originale ?
Je ne suis franchement pas au courant. Si on commence à écouter tout ce que ce dit, on n’aurait vraiment pas fini. Je ne démens pas car il y a peut-être des choses qui se préparent mais n’ayant aucune information à ce sujet, je ne peux rien confirmer.

Vous avez collaboré aux albums de nombreux artistes dont Patricia Kaas, Grégory Lemarchal, Tina Arena et Pierrick Lilliu entre autres. Envisagez-vous d’autres collaborations ?
Oui et elles seront certainement sur mon prochain album.

Pouvez-vous nous parler de ce disque ?
J’ai commencé à y travailler. Il n’y aura normalement que des chansons inédites. S’il y a une reprise, il n’y en aura qu’une seule.

Quel message aimeriez-vous adresser au public et aux internautes ?
Aux internautes sérieux, je leur passe le bonjour et qu’ils ne mangent pas trop d’hamburgers. (Rires) Aux internautes pas sérieux, j’aimerais qu’ils fassent attention à la façon dont ils utilisent cet outil magnifique. Le message plus général est un grand merci au public et de rappeler que les spectacles vivants existent. C’est vraiment génial de passer un moment ensemble et de partager la musique pendant un concert. Il faut aller voir les artistes en concerts, écouter les chansons sur scène car on ne les connaîtra jamais mieux qu’en vrai.

Merci pour cette interview et votre gentillesse.
Merci.
la Redaction
Pour en savoir plus, visitez son site officiel et le site dédié à cet album "Les Choses de la Vie".
Pour écouter et/ou télécharger l'album de Patrick Fiori, "Les Choses de la Vie", cliquez sur ce lien.
Pour retrouver les dates de la tournée de Patrick Fiori, cliquez sur ce lien.
Pour réserver vos places de concert, cliquez sur ce lien.
Ajoutez un commentaire
Invité
le 09/11/2009, 10:27
Citer
J'avais énormément de mal avec ce chanteur que je n'arrivais pas à écouter tellement je le trouvais guelard, je le redécouvre depuis quelques temps avec des titres plus doux et bien composés comme "4 mots sur un piano" ou encore "merci" sa collaboration avec goldman sublime sa voix et lui permet de mieux utiliser sa voix, un peu comme avec céline dion et goldman lors de leurs première collaboration.
Bravo à lui, je confirme c'est une bête de scène, il sait carrément mettre le feu sur scène avec ses chansons et son public...
Un artiste qui gagne de plus en plus sa place dans les chanteurs incontournables de la chanson Française.
Triste parcours pour son ex femme julie zenatti partie se galvauder dans une émission qui n'aura au final sur elle, que de discréditer sa carrière de chanteuse déjà bien en panne.
Bravo pour ces belles chansons et pourvu que goldman continue ses collaborations avec lui.
Invité
le 09/11/2009, 11:56
Citer
il a une belle voix et je le trouve authentique, sympathique et vrai.
Invité
le 09/11/2009, 17:52
Citer
Je suis allée le voir deux fois en concert et à chaque fois j en ressort remplie d'énegie positive!Il faut voir l'ambiance qu il met ds ces salles discrètes!J'ai hâte de découvrir son prochain album.Certes "les choses de la vie" nous font redécouvrir des chansons dont on ignorait l'existence ms les albums de reprise sont un peu trop nombreux sur le marché et discréditent les artistes.
Bravo Patrick!Continuez à nous donner la pêche et des frissons
Invité
le 09/11/2009, 19:45
Citer
julie zenatti n'etait, pas sa femme, il n'était pas mariés!!!c 'est vrai qu elle se rammasse bien en ce moment alors que fiori acquiere une maturité artistique incontournable!!!
la "ariane quatrefages"dont il vente le talent n'est autre que sa femme !!!( ils se sont mariés l'année derniere)et elle a une jolie plume!

j'espere que patrick fiori continuera dans cette lancé car j aime tout ce qu il fait depuis quelques temps, et les collaborations avec jjg, c'est du béton armée!!

vivement le prochain album
Invité
le 10/11/2009, 15:42
Citer
patrick fiori c est mon idole!j adore sa voix et ça depuis fort,fort ,fort longtemps!!!!le talent de ce mec ENORME!!!!
Invité
le 10/11/2009, 15:43
Citer
Je suis allée le voir deux fois en concert et à chaque fois j en ressort remplie d'énegie positive!Il faut voir l'ambiance qu il met ds ces salles discrètes!J'ai hâte de découvrir son prochain album.Certes "les choses de la vie" nous font redécouvrir des chansons dont on ignorait l'existence ms les albums de reprise sont un peu trop nombreux sur le marché et discréditent les artistes.
Bravo Patrick!Continuez à nous donner la pêche et des frissons
je le trouve magnifique et talenteux!!!!
Invité
le 10/11/2009, 18:28
Citer

j'espere que patrick fiori continuera dans cette lancé car j aime tout ce qu il fait depuis quelques temps, et les collaborations avec jjg, c'est du béton armée!!

Exactement pareil ... J'espère qu'il continuera sur la route qu'il a prise

J'ai eu beaucoup de mal avec lui. Je lui ai toujours trouvé une belle voix mais je trouvais que c'était trop, tout trop et puis j'ai découvert "sans bruit", "Marseille" 'albums antérieurs. Ensuite "il parait", "4 mots pour un piano" et j'ai vraiment commencé à changer d'avis et a apprécié l'artiste. L''homme, en plus, me semble tout à fait sincère et authentique. Son album avec "Liberta" ou "la chanson d'Hélène" est un vrai délice pour moi. Il me reste maintenant à le découvrir sur scène, ce que je n'ai pas encore eu l'occasion de faire, il ne passe pas vraiment dans mon coin !

En tout état de cause, c'est un artiste que je vais suivre maintenant. J'ai mis du temps à le découvrir mais vu que c'est fait ... je ne vais pas le lâcher !

le 10/11/2009, 19:20
Citer
Il prefère peut-être que 500 000 pers aillent le voir en conceret mais ca n'arrivera jamais !
alba67
le 10/11/2009, 20:51
Citer
j'aime beaucoup sa voix
Invité
le 10/11/2009, 23:58
Citer
Il prefère peut-être que 500 000 pers aillent le voir en conceret mais ca n'arrivera jamais !


Sauf qu'il a déjà atteint ce chiffre donc autant se renseigner avant de dire des ignominies.
Invité
le 11/11/2009, 00:31
Citer
Il prefère peut-être que 500 000 pers aillent le voir en conceret mais ca n'arrivera jamais !

Tu critiques et tu n'es même pas capable d'écrire concert sans faire de fautes ?
On t'a pas appris à te relire étant jeune ?
Invité
le 11/11/2009, 11:36
Citer
bof
Invité
le 11/11/2009, 19:31
Citer
vous êtes tous jaloux jusqu'aux couilles !!! ça me dégoute !!!!!
bande de salots !!!
Invité
le 11/11/2009, 19:56
Citer
moi je l adore il a une voix magnifique ses concerts ne sont que du bonheur une ambiance folle je ne regrette qu une chose c est de ne pas pouvoir faire plus de concerts car trop loin pour moi je suis fan a fond et vivement le prochain album
Invité
le 12/11/2009, 12:53
Citer
Je confirme pour l ambiance concert, il met le feu à la scène et on en ressort epoustoufflé....
chaque album me comble et je languis le prochain
de plus, il est magnifique à regarder ce qui ne gache rien ;)
Pour moi, "la voix" française incontournable

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Sam Smith

    Sam Smith

    Des albums à gagner

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP