Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de The Chemical Brothers > The Chemical Brothers : un concert délirant et hypnotique à l'AccorHotels Arena
Nous y étions
jeudi 04 octobre 2018 18:40

The Chemical Brothers : un concert délirant et hypnotique à l'AccorHotels Arena

Pour leur premier passage dans la salle, les Chemical Brothers ont offert un show son et lumières dantesque à l'AccorHotels Arena. Armé d'une pléiade de tubes et de visuels travaillés, le duo de Manchester a fait trembler les murs de la salle pendant deux heures. Nous y étions !
Crédits photo : Bestimage
Les Chemical Brothers à Bercy ? L'idée en a surpris plus d'un. Voir le célèbre duo de Manchester s'attaquer à l'une des plus grandes salles de l'Hexagone était un défi risqué, pourtant relevé haut la main. Malgré une jauge réduite, plus de 10.000 personnes ont fait le déplacement pour danser sur les tubes des "Chems" dans une sorte de grande rétrospective de 25 ans de carrière. La dernière (et seule) fois qu'on avait croisé leur route, c'était à Rock en Seine 2015 pour une clôture quelque peu décevante et répétitive. Depuis, pas grand-chose n'a changé puisque le duo n'a pas donné de successeur à "Born in the Echoes" (2015), malgré la publication de quelques titres entre temps. Mais l'événement est une aubaine pour les fans qui n'ont pas pu voir leur groupe favori en salle depuis sept ans !

Volume (et plaisir) maximum


Ainsi, la soirée sera placée sous le signe de l'electro... non-stop ! Après une première partie officiée par 2manydjs, c'est James Holroyd qui se charge de la mi-temps. Puis au son d'une relecture planante du "Tomorrow Never Knows" des Beatles, Tom Rowlands et Ed Simons démarrent à pleins tubes avec le génial "Go". De mémoire, jamais nous n'avions entendu un son aussi fort, même si jouer à plein volume est un peu la marque de fabrique de ces Anglais. Derrière eux, un immense écran LED s'illumine et enchaîne les projections d'une qualité haute définition inégalée. Toujours aussi travaillés (et quelque peu similaires d'une année à l'autre, il faut bien l'avouer), les visuels arty du groupe se situent à mi-chemin entre l'imagerie des fantômes asiatiques, le travail du vidéaste Bill Viola et l'arcade futuriste de jeu vidéo. Tout un programme !

Ecoutez "Free Yourself" des Chemical Brothers :


Derrière les platines, les Chemical enchaînent les "gros sons" et nous mettent K.O. avec le récent "Free Yourself", véritable furie visuelle et auditive qui défoule la fosse comme jamais. Et, entre deux nouveaux, le duo enchaîne les (nombreux) hits qui ont fait son succès ("Do It Again", "Hey Boy Hey Girl", "Galvanize"), en deux blocs distincts en tout début et fin de show. Au milieu, Ed et Tom multiplient les moments de danse et de contemplation, calibrant le show comme un véritable trip avec montées et descentes. Confettis et ballons géants s'invitent également à la fête, la rendant plus belle tandis que la jeune Aurora fait son apparition sur les écrans au beau milieu d'un medley acid house, comme à la belle époque.

Le clou du spectacle (même s'il est connu des fans) ? L'apparition de deux robots géants sur scène crachant fumée et laser durant "Under the Influence". On notera un petit bémol sur le rappel peu utile (contenant notamment un remix étrange du "Sympathy for the Devil" des Rolling Stone) qui a fait retomber l'ambiance, surtout après un premier final dantesque au son de l'intemporel "Block Rockin' Beats". Mais au vu des gros applaudissements en fin de show, le duo anglais a raflé la mise. Du "gros son" et des visuels percutants : les Chemical Brothers ont réussi leur pari et ont su nous éblouir pendant deux heures, effaçant le mauvais souvenir festivalier qu'on en gardait. A quand la prochaine ?




Setlist des Chemical Brothers à l'AccorHotels Arena :


Tomorrow Never Knows (reprise des Beatles)
Go
Do It Again / Get Yourself High
Free Yourself
Mad as Hell
Believe
EML Ritual
Chemical Beats
Swoon
Star Guitar / Temptation
Got To Keep On
Hey Boy Hey Girl
Saturate
Elektrobank
Piku Playground / Music:Response
Escape Velocity / The Golden Path
Electronic Battle Weapon 7 / Eve of Destruction / Under the Influence / The Test / It Doesn't matter
Snow / Surface to Air
Galvanize
C-H-E-M-I-C-A-L / Leave Home / Song to the Siren
Block Rockin' Beats

Got Glint?
Wide Open
The Private Psychedelic Reel






Théau Berthelot
Pour en savoir plus, visitez thechemicalbrothers.com, ou leur page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez l'album "Further" sur Pure Charts !

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : ses 12 looks les plus marquants Madonna : ses 12 looks les plus marquants
  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP