Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Album du week-end > Actualité de Stereophonics > "Graffiti on the Train" des Stereophonics est l'album du week-end
Album du week-end
dimanche 17 mars 2013 16:44

"Graffiti on the Train" des Stereophonics est l'album du week-end

Quatre ans après "Keep Calm and Carry On", les Stereophonics sont de retour avec leur huitième opus, "Graffiti on the Train", savant mélange de ce qu'ils savent faire de mieux avec l'apport de nouveaux instruments bienvenus pour insuffler un vent de modernité à leur musique. "Graffiti on the Train", un disque sur lequel on ne fait pas l'impasse pour bien entamer le printemps.
Crédits photo : DR.
Le rock est une musique faite pour être jouée sur scène. Celle de Stereophonics l'est tout particulièrement, et plus encore celle de son nouvel album "Graffiti on the Train", dans les bacs depuis quelques jours. Successeur de "Keep Calm and Carry On", un septième opus décevant qui avait divisé le public habituellement acquis à la cause de Kelly Jones et de sa bande, "Graffiti on the Train", rassure. Non, le groupe gallois n'a pas fait le tour de la question, même au bout de quinze ans de carrière. Les chansons "Violins and Tamourines" et "In a Moment", dévoilées préalablement par le biais de clips réalisés par le frontman lui-même, annonçaient la tonalité de ce nouvel effort et témoignaient d'une volonté de renouvellement qui passe par le son, mais aussi pas les textes, avec des thèmes plus profonds et à la fois aussi légers que d'accoutumée.

« J’aime le cinéma et la musique depuis que je suis gamin. Quand j’ai commencé à écrire des chansons, j’ai réalisé qu’elles pouvaient peindre des tableaux. J’ai voulu combiner les deux » confiait Kelly Jones dans un communiqué de son label PIAS. Effectivement, plusieurs pistes de cet album pourraient figurer sur la bande originale d'un film, à l'instar de "Roll the Dice", midtempo sur lequel cuivres et cordes sont associés sur un refrain tambourinant. Même remarque pour "Take Me", un duo enregistré avec Jakki Healy, incandescent, et qui résume à lui tout seul la démarche des Stereophonics qui ont tenu à relever un « défi » pour créer la « surprise ».

Ecoutez notre chronique audio de l'album "Graffiti on the Train" de Stereophonics :


La surprise, elle vient avant tout de l'apport de nouveaux sons, acoustiques et électroniques. La trame rock reste bien évidemment dominante sur les dix nouvelles pistes de cet album un peu court. Les cordes, notamment, tour à tour discrètes et puissantes sur "Indian Summer" et "Violins and Tambourines", qui en font des titres percutants dont la partie instrumentale sont les meilleurs moments de ce disque. Une association réussie avec la voix légèrement altérée de Kelly Jones sur les deux dernières minutes de "Violins and Tambourines". Autre temps fort de ce nouvel album, le morceau "In a Moment", sur lequel quelques touches de musique électronique ont été ajoutées. Là encore, le mélange fait des étincelles. On ne jette rien sur "Graffiti on the Train", même si l'ensemble manque parfois d'un peu de pêche.
Frédéric MANGARD & Jonathan HAMARD
Pour en savoir plus, visitez stereophonics.com.
Écoutez et/ou téléchargez le nouvel album de Stereophonics sur Pure Charts.

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu
  • Elles ont chanté Serge Gainsbourg Elles ont chanté Serge Gainsbourg

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés