Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Red One > RedOne parle de Lady Gaga : leur rencontre, leurs tubes, le prochain album...
Interview
samedi 04 juin 2016 11:10

RedOne parle de Lady Gaga : leur rencontre, leurs tubes, le prochain album...

De passage à Paris pour la promotion de son titre "Don't You Need Somebody", RedOne est revenu pour Pure Charts sur sa collaboration avec Lady Gaga. Leur alchimie "unique", leurs tubes, leurs retrouvailles en studio, la pression... Le producteur dit tout. Interview !
Crédits photo : Montage Pure Charts
A l'occasion de la sortie de single "Don't You Need Somebody" avec Enrique Iglesias, R. City, Serayah et Shaggy, PureCharts a rencontré RedOne le temps d'une longue interview, dont voici le premier extrait. Le producteur, installé confortablement dans le café de l'Hôtel de Sers à Paris, prend son petit-déjeuner et m'invite à le rejoindre. Durant 30 minutes, RedOne, souriant, chaleureux et en toute simplicité, a notamment évoqué sa collaboration avec Lady Gaga, l'explosion de la popstar, mais aussi leurs retrouvailles en studio pour son quatrième album très attendu.

Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Je ne peux pas rencontrer RedOne sans lui parler de Lady Gaga ! Qu'est-ce que ça fait de se dire qu'on a lancé la carrière mondiale d'une telle popstar ?
Je suis honoré... et heureux que ce soit arrivé ! (Rires) Je suis vraiment reconnaissant, parce que personne ne sait jamais vraiment comment ça va se passer. Même si toi tu sens qu'il y a quelque chose de spécial. Il faut juste donner le meilleur de soi-même, faire ce que tu aimes, avec tout ce que ça demande d'implications, de concessions. Tu ne peux pas prédire ! Le reste c'est au bon vouloir du monde, de Dieu...

« Je voulais trouver la prochaine Madonna »
Tu rêvais de cette explosion à l'international ?
Bien sûr ! C'était mon rêve et mon but ! Je me disais toujours que je voulais trouver la prochaine Madonna. Je te jure ! C'était mon rêve. Et il s'est réalisé !

Mais, en studio, quand tu étais avec Lady Gaga à cette époque, tu sentais que vous étiez en train de créer des tubes planétaires...
Ok ! Tu vois, dans un sens oui, car tu crois vraiment que ça peut être énorme. Mais en même temps, tu as l'habitude que des choses ne se concrétisent pas toujours comme tu le souhaites. Donc tu te dis "Bon, allez, on croise les doigts !". Mais bien sûr quand les gens venaient au studio écouter les titres, ils étaient là "Oh mon Dieu, c'est énorme !". C'est ce que nous ressentions aussi car on y croyait vraiment fort.

« Avec Gaga, c'était vraiment unique »
J'ai l'impression que ce qu'il s'est passé entre Lady Gaga et toi, cette alchimie musicale et créative, ça n'arrive qu'une fois dans une vie. Tu es d'accord ?
Ce que je peux dire que ça n'arrive pas si souvent ! (Sourire) Ce n'est pas quelque chose qui arrive tout le temps. J'ai eu beaucoup de numéros un avec d'autres artistes, mais ce qu'il s'est passé avec Gaga, c'était vraiment unique. Je pense que ça pourrait m'arriver encore. Peut-être... J'y crois. Mais tu ne peux pas savoir... Je travaille sur quelques projets avec des artistes où je me dis que ça pourrait se reproduire. Mais ça ne tient pas qu'à la musique en fait. Il y a d'autres facteurs à prendre en compte. Les étoiles doivent être alignées.

Souvenez-vous du clip de "Bad Romance" :



Tu as travaillé avec elle sur "The Fame" et "The Fame Monster", qui sont les disques préférés des fans...
Et les plus énormes ! J'en suis très fier.

Elle a cette carrière très intéressante maintenant...
Oui, c'est vrai...

Tout le monde sait que tu travailles à nouveau avec elle sur son prochain album...
On a fait huit chansons ensemble pour son album. Mais je ne sais pas si c'est la direction dans laquelle elle veut aller. Tu sais, les artistes grandissent, les choses arrivent dans leur vie alors ils ne veulent plus faire ci ou ça...

« Je lui souhaite le meilleur »
En termes de sons, c'est proche de "The Fame" ?
En fait, avec ces chansons, ce que j'ai essayé de faire c'est de garder ce que les fans attendent mais aussi ce qu'elle a envie de faire maintenant. C'est un mélange. Donc attendons de voir... De toute façon, je pense qu'elle va frapper fort, que ce soit avec moi ou avec d'autres. Je lui souhaite le meilleur, peu importe ce qu'elle fera.

@redone

Une photo publiée par Lady Gaga (@ladygaga) le




Et donc tu ne sais toujours pas si une des huit chansons sera sur l'album, ou les huit d'ailleurs ? J'ai vu qu'elle travaillait avec tellement de monde...
Non, du tout. Personne ne sait. Je pense qu'elle-même ne sait pas encore... Oui, elle travaille avec pas mal de gens. Elle essaie de trouver le bon truc. On verra ce que ça donne !

Est-ce qu'on a la pression quand on se retrouve en studio après avoir fait ces énormes hits comme "Poker Face" ou "Just Dance" ?
Je ne peux pas vraiment dire qu'on avait la pression quand on a fait ces huit titres. Bien sûr, il y en a un petit peu dans un cas comme celui-là... Mais le truc c'est que tu dois oublier tout le reste...

« La pression est là »
On ne se dit pas : "On a fait des titres tellement dingues que je ne peux pas faire mieux" ?
C'est marrant, je me souviens que j'avais cette même sensation à l'époque. "Poker Face" était devenu tellement énorme. On avait fait "LoveGame", "Just Dance", qui ont été numéros un. Et quand il a été question de faire la réédition "The Fame Monster", beaucoup de mes amis m'ont dit "Tu ne pourras jamais refaire un truc aussi énorme que "Poker Face" !". (Rires) Je leur ai dit "Je crois que je peux en fait !". Et on a fait "Bad Romance", et BOOM ! Ça a été encore plus fort.

Donc tout est possible...
Donc, la pression est là, mais ça n'affecte pas le travail. Quand tu es dedans, tu es dedans. Il y a deux jours, j'étais dans l'avion pour Madrid avec Cristiano Ronaldo et toute l'équipe. J'étais assis à côté de lui car on est vraiment amis. Et on parlait de plein de choses, et je lui ai dit "Mais comment tu te sens quand tu dois marquer ton dernier penalty, et soit tu gagnes et c'est génial, mais si tu perds, tu perds le match et la Coupe et ce sera ta faute ?". (Rires) Il m'a dit "Tu sais quoi ? Quand je suis à un moment pareil, je ne pense absolument à rien. Je veux juste marquer". Quand j'y pense, je me dis que ça ressemble à l'enfer ce genre de situation ! (Rires) Mais finalement, c'est un peu la même chose pour moi. Les labels appellent "Oh la la, il faut que ce soit énorme ! Blablabla". Je dis "Oui oui très bien". Mais quand je suis en studio, je suis un gosse. Je m'amuse, je crée. Bien sûr, je vérifie le "contrôle qualité", je sais si tel titre est bien ou pas, mais il faut s'amuser avant tout.

Dans la suite de l'interview, RedOne évoquera son album solo, ses prochaines collaborations avec des artistes internationaux... et français, reviendra sur sa rencontre avec Mylène Farmer, parlera de l'album avorté avec Florent Pagny, révèlera le nom de l'artiste avec qui il rêve de travailler, et se confiera aussi sur ses échecs.
Julien GONCALVES
Red One en interview
14/08/2016 - Pour la sortie de son single "Don't You Need Somebody", Pure Charts a rencontré le producteur RedOne. L'occasion pour lui d'évoquer son nouvel album, son envie de retravailler avec Mylène Farmer, le nouveau disque de Lady Gaga, ainsi que ses prochaines collaborations avec Jennifer Lopez, Enrique Iglesias ou ...
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Red One :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP