Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clin d'oeil > Actualité de Marie Laforêt > Mylène Farmer et Marie Laforêt : une admiration réciproque
Clin d'oeil
vendredi 17 juin 2011 11:22

Mylène Farmer et Marie Laforêt : une admiration réciproque

Mylène Farmer n'a jamais caché son admiration pour la chanteuse et comédienne Marie Laforêt. Si les points communs entre les deux chanteuses ne sont pas évidents à première vue, ils peuvent le devenir en s'approchant un peu plus de la partie la plus personnelle de l’œuvre de Marie Laforêt. On peut trouver par exemple des réminiscences de "Prière pour aller au paradis" en 1972 signée paroles et musique Marie Laforêt (qui empruntait à cette époque le pseudonyme de Françoise They pour signer ses chansons) dans "Jardin de Vienne" (1988) de Mylène Farmer. Deux titres qui ne furent pas des tubes mais qui font souvent partie du panthéon des admirateurs de ces deux artistes.
Crédits photo : Photo by Frederic Nebinger/ABACAPRESS.COM.
Il y eut ensuite cette émission de télévision du 14 janvier 1987 dans laquelle Mylène Farmer interpréta avec Guy Béart la chanson "Frantz" qui avait été un immense succès par Laforêt et Béart en 1965. Ce duo est l'occasion de d'entrevoir un peu de légèreté et d'humour dans l'univers de l'interprète de "Libertine" qui n'en serait pas dénuée par ailleurs à la ville dit-on, tout comme ne l'est pas la fantasque interprète de "Viens, viens"… Mais la rencontre “physique” entre les deux femmes aura lieu quelques mois plus tard sur le plateau d'une émission de décembre 1987 (voir en fin d'article).

Visionnez Mylène Farmer et Guy Beart dans "Frantz" (1987) :


Un an plus tard, en 1988, Marie Laforêt qui n'avait pas sorti de disque depuis 1983 préférant se consacrer à sa famille, au cinéma ou à son autre métier de commissaire priseur et de galeriste, sortira enfin un 45 tours : "L'aviva". Si ce titre ne fut pas un succès, on ne peut pas ne pas remarquer le clin d’œil musical à la Farmer des années 80, surtout dans le refrain ponctué de pointes aigües et syncopées. Marie Laforêt aima ce titre au point de le réécrire en partie, de le réorchestrer et de le ré-enregistrer pour son album "Reconnaissances" qui sortira en 1993 et sera disque d'or. La chanson "L'aviva" rebaptisée "Ma viva" sortira en deuxième extrait de l'album, après le single "Richard Toll" .

Visionnez Marie Laforêt, "L'aviva" (1988) :


Mais le point culminant de cette filiation sera bien évidemment la reprise par la rousse de la chanson créée en 1966 par la brune : "Je voudrais tant que tu comprennes" en final de son tour 1989, qui réunira plus de 300 000 spectateurs.

Visionnez Mylène Farmer live, "Je voudrais tant que tu comprennes" (1989) :


« Elle se rejetait d'elle-même. Je n'ai pas d'explication et je le regrette »
Souhaitant lui rendre hommage à son tour, Marie Laforêt essaiera d'inclure à l'occasion de son retour triomphal aux Bouffes Parisiens en 2005 la chanson "Ainsi soit je" de Farmer, mais n'y parviendra pas. Elle s'en expliquera au magazine "Platine". « C'est annoncé, mais je ne le ferai pas. Je voulais lui rendre hommage comme elle l'a fait en reprenant "Je voudrais tant que tu comprennes". J'ai essayé et finalement, j'adore l'objet que constitue cette belle chanson, mais elle ne rentre pas dans mon tour de chant. On a pourtant tout essayé : de la chanter en haut, en bas, de la ralentir, de l'accélérer, de la faire en bossa nova... Rien n'y a fait : elle se rejetait d'elle-même. Je n'ai pas d'explication et je le regrette. Oui, il y a une évidence, même si cela n'a pas grand sens. On appartient à une même famille artistique, mais chacune a son identité ».

Visionnez Marie Laforêt, "Je voudrais tant que tu comprennes" :


Si elles appartiennent toutes deux à une même famille artistique, il y a un domaine dans lequel Marie Laforêt fut une, sinon la pionnière en France, c'est la world music. Suivront un récital au Théâtre de la Ville en 1969, l'Olympia, une tournée mondiale (dont de nombreux concerts en Amérique Latine) et un enregistrement public de ces titres. Mais cela ne plaira pas à CBS, sa nouvelle maison de disques. Ils attendaient des tubes et des chansons légères, Marie Laforêt, elle, avait envie de berceuses yougoslaves, de chansons argentines et d'écrire ce qu'elle interprétait…

Visionnez Marie Laforêt, "Le tango rabia al silencio" de l'argentin Atahualpa Yupanqui :


Elle cessera de chanter sur scène entre 1972 et 2005, mais enregistrera beaucoup de titres écrits par d'autres qui seront de grands succès mais pas toujours ses plus belles chansons: "Cadeau", "Il a neigé sur yesterday", "Viens, viens" (reprise en 2008 par Najoua Belyzel), "Maine-Montparnasse", "L'amour comme à 16 ans" etc. En parlant d'elle, elle déclarera avec humour afin de se situer dans le paysage musical de cette époque : « Je suis la fille légitime de Sheila et Barbara ». Elle vendra du disque mais ne s'épanouira plus autant que pendant sa période scénique et éclectique de 1969 à 1972.

Visionnez un medley de Marie Laforêt (1993) :


En 1993, elle reviendra avec l'album "Reconnaissances" dont elle signera tous les textes et une partie des musiques. Album sur lequel on trouve une de ses plus belles chansons en hommage à sa ville d'adoption : "Genève…ou bien".

Visionnez Marie Laforêt, "Genève… ou bien" (1993) :


Pour infos, le livre d'Alain Wodrascka "Marie Laforêt, portrait d'une star libre" est toujours disponible.
Mathieu ROSAZ
Ecoutez et/ou téléchargez les différents albums de Marie Laforêt.
Visionnez Mylène Farmer "Tristana" et sa rencontre avec Marie Laforêt (1987) :


Prenez une leçon de maquillage avec Marie Laforêt (1965) :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : le nouveau créneau des grandes marques Clips : le nouveau créneau des grandes marques
  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP