Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > Actualité de Mariah Carey > Mariah Carey : l'album "Me. I Am Mariah", titre par titre
Chronique d'album
lundi 26 mai 2014 13:32

Mariah Carey : l'album "Me. I Am Mariah", titre par titre

Plus de quatre ans après son dernier album, Mariah Carey est enfin de retour avec "Me. I Am Mariah - The Elusive Chanteuse". Les premiers extraits du disque n'ont pas convaincu, alors ce nouveau projet est-il à la hauteur ? Réponse, titre par titre.
Crédits photo : Pochette de l'album Me. I Am Mariah

1. Cry


L'entrée en matière de "Me. I Am Mariah" est surprenante. A pas feutrés, la diva joue la sobriété avec une ballade soul larmoyante où sa voix est véritablement mise en valeur. Si de l'énergie aurait été bienvenue pour démarrer ce disque, le piano et les choeurs accompagnent ce titre tout en classe, porté par de nombreuses répétitions. La fameuse high note, signature de la chanteuse, est évidemment présente. Au final, on ne sait pas trop quoi penser, car la production et la performance de Mariah Carey sont impeccables, le texte touchant, mais cette chanson pré-rupture est loin de marquer les esprits. 2,5/5

2. Faded


Mike WiLL Made It est aux commandes de ce titre, et ça ressent d'emblée. Le producteur à la mode (Miley Cyrus, Rihanna, Lil Wayne...) est parvenu ici à s'adapter à l'univers de la chanteuse, quitte à ressusciter la Mariah Carey de "The Emancipation of Mimi" au passage. Beat urbain scintillant et délicat, flow romantico-agressif, atmosphère langoureuse... « You come, you go, you're just an echo » regrette Mariah Carey, qui s'égosille parfois un peu mais propose ici l'un des meilleurs morceaux du disque. Elle prouve qu'elle est encore capable de proposer de bons titres. 4/5

3. Dedicated


L'univers urbain se prolonge un peu plus ici, d'autant que Nas accompagne Mariah Carey. « The summer 88 is the best. That's my most nostalgic moment of hip hop music ever » lance le rappeur dans l'intro, moment capturé en studio. C'est une plongée nostalgique dans les années 80 et 90 que nous proposent les deux artistes qui samplent avec habilité le titre "Da Mystery of Chessboxin'", extrait du premier album du Wu-Tang Clan. « I'll just sit right here and sing that good old school shit to you » nous prévient MiMi dès ses premiers mots, et ce n'est pas pour nous déplaire. Un titre enraciné et soigné, peuplé de références, témoin d'une époque révolue où la musique urbaine était à son apogée. 4/5

4. #beautiful


On ne présente plus ce tube, seul succès commercial de Mariah Carey depuis "Obsessed" en 2009. Pas si éloigné de l'esprit de "Bleeding Love" de Leona Lewis, le titre R&B et soul joue sur la simplicité de l'orchestration et l'harmonie entre les deux voix de Miguel et Mariah Carey. Chacun se partage le morceau, sans jamais prendre l'ascendant sur l'autre, soulignant l'équilibre et la belle énergie qui se dégage du titre. Plutôt en retrait, la diva mise encore sur la sobriété et ne se présente pas en force, même si la démonstration vocale est toujours de mise, mais nuancée. Un joli moment. 3,5/5

5. Thirsty


Dès la première seconde, le champagne coule à flot sur "Thirsty", titre sous forme de règlement de compte à l'encontre d'un ex assoiffé par les paillettes. Il se reconnaîtra ! Quoi qu'il en soit, le constat est clair : les radios urbaines sont dans la ligne de mire de Mariah Carey. Les couplets se dévoilent sur un beat hip hop, signé Hit-Boy, souligné par des pré-refrains dans la même veine, tandis que le refrain permet au timbre de la chanteuse de se faire plus suave. On regrette tout de même la version en duo avec Rich Homie Quan, puisqu'il répond en ping-pong à Mariah et apporte un peu de piquant. 4/5

Ecoutez "Thirsty" :



6. Make It Look Good


Sur "Make It Look Good", Mariah Carey retrouve Jermaine Dupri, qui a déjà officié sur "Rainbow", "The Emancipation Of Mimi" ou "E=MC²". Pour apporter un peu de relief à cette production classique mais classieuse, très soul encore une fois et empruntée à "Let Me Make Love to You" des O'Jays, les producteurs ont misé sur l'harmonica, véritable fil rouge. Un rire éclate après que l'instrument résonne en intro, et finalement l'idée se révèle astucieuse. D'autant que c'est Stevie Wonder qui en joue ici ! Un invité de prestige sur une piste agréable, bien ficelée, aidée par les choeurs masculins de Jermaine Dupri et Bryan-Michael Cox. Un aspect chorale savoureux. 3,5/5

7. You're Mine (Eternal)


Claquements de doigts, chant de sirènes, piano sensuel... La voix de Mariah Carey s'invite comme un murmure sur les couplets de "You're Mine (Eternal)", mirage musical qui pêche par un manque de punch. Elle a beau renforcer son interprétation sur le refrain et nous décrocher une high note impressionnante, la piste ne décolle jamais vraiment, même si l'ambiance est envoûtante. Comme sur "Thirsty", le remix avec Trey Songz injectait une atmosphère R&B, permettant de l'étoffer un peu plus, malgré l'abus de vocoder. 2,5/5

8. You Don't Know What to Do


On s'attend à une énième ballade en piano voix lorsque résonne "You Don't Know What to Do". Mais il n'en est rien ! Le rappeur Wale se fait une place de choix sur ce morceau à l'ambiance funky, avant que Mariah Carey se lâche. Sans être en décalage avec le reste du disque, la piste donne envie de taper dans les mains et d'effectuer quelques pas sur le dancefloor. Logique puisqu'elle emprunte sa mélodie - et ses fameux violons - à Inner Lover et son "I'm Caught Up In A One Night Love", datant de 1979. Véritable tube en puissance, radiophonique tout en respectant le genre, on image déjà Mariah reprendre le pouvoir dans les charts, sous la lumière des boules à facettes. Vite, en single ! 4,5/5

Ecoutez "You Don't Know What to Do" :



9. Supernatural


Comme toutes les chanteuses devenues maman, Mariah Carey ne nous évite pas le sempiternel morceau à propos de sa vie épanouissante et merveilleuse d'épouse et de mère. « Our love is supernatural / Hey baby actually / I'm for sure, they'll forever talk about our love » lance la diva à son mari Nick Cannon, tandis que l'on entend les gazouillis, premiers mots et rires de ses jumeaux Monroe et Moroccan. Certes le rendu est mignon, mais le titre reste globalement passable, plat et attendu. Il doit évidemment tenir à coeur à l'artiste, moins à celles et ceux qui l'écouteront. A oublier. 2/5

10. Meteorite


L'intro se veut futuriste pour "Meteorite", puis c'est un tempo disco-dance des plus rétros qui s'invite. On attend l'explosion, l'étincelle qui nous donnerait envie de danser, mais l'encéphalogramme ne s'emballe pas. Mariah Carey se débat comme elle peut sur cette production peu inspirée et qui n'est pas exploitée à sa juste valeur, alors qu'un vrai potentiel se ressent pourtant. La voix traîne, la fureur qui tente d'émerger et les répétitions "Meteorite-ite-ite" ne sauvent pas le tout, assez paresseux. On attend les remixes ! 2/5

11. Camouflage


Un peu de douceur... Enfin presque. Ambiance de piano-bar pour "Camouflage", ballade romantico-triste sur laquelle Mariah Carey prend sa voix de velours pour nous décrire à quelle point elle est perdue dans une histoire d'amour instable. « I camouflage my tears, and you wear your disguise » confie-t-elle, tandis que l'élégance prime ici. Rapidement, l'auditeur est emporté dans un tourbillon de choeurs, dont une chorale gospel, tandis que les aigus de MiMi ne cessent de s'envoler. « Didn't we swear we'd give each other everything? Didn't I give you all of me? » se demande la chanteuse sur ce morceau mélodieux et dépouillé musicalement, mais un peu trop chargé en choeurs. 3/5

12. Money ($ _ _ ...)


Les trompettes résonnent, Fabolous assène ses premières punchlines, et déjà "Money" se profile comme l'un des coups de coeur de "Me. I Am Mariah". Si ce morceau R&B se démarque des précédentes pistes, c'est surtout grâce à son refrain 90's, sur lequel la voix de Mariah glisse littéralement. La mélodie radiophonique, entêtante et immédiate nous rappelle l'ambiance du savoureux "I Know What You Want" feat. Busta Rhymes (2003). Ici Mariah Carey assure privilégier l'amour à l'argent, qui ne fait pas le bonheur. Facile à dire Mariah, non ? 4,5/5

13. One More Try


Mariah Carey a eu envie de rendre un petit hommage à George Michael, en reprenant "One More Try", extrait de l'album "Faith" (1987). Une ballade des plus classiques de six minutes, que l'on jurerait tout droit sortie des 90's, accompagnée par un orgue et des cordes. Plutôt fidèle à l'originale, cette version apporte cependant une lecture différente, et le texte prend un autre sens grâce à l'interprétation convaincante et maîtrisée de la diva, entre aigus et graves. Pour une fois très sobre, Mariah se met au service de la chanson, comme le souligne le final a capella. 3,5/5

14. Heavenly (No Ways Tired / Can't Give Up Now)


Mariah Carey refait appel à une chorale gospel sur ce titre, annonçant la fin de l'album. En hommage au révérend et musicien James Cleveland, disparu en 1991, la chanteuse s'inspire de son sermon "God’s Promise" ainsi que de son titre "Can’t Give Up Now", et sample le "Good Ole Music" de Funkadelic. La deuxième partie de la chanson, simplement soutenue par les choeurs, des percussions et un gimmick entêtant, laisse ensuite place à Mariah Carey, la chorale et des scratchs. Un mélange surprenant mais réussi. 3,5/5

Les bonus de "Me. I Am Mariah" réservent leur lot de surprises. A commencer par le beau duo "It's a Wrap" avec Mary J Blige, qui lui fait une déclaration d'amitié au passage tandis que le titre sample "I Belong to You" de Love Unlimited (signé par Barry White). De son côté, "Betcha Gon' Know" feat. R. Kelly s'inscrit dans la plus pure tradition R&B des 00's, et l'artiste masculin reste fidèle à sa réputation sur son passage enivrant.

Finalement, le nouvel album de Mariah Carey est une bonne surprise. A la fois R&B et soul, il joue sur la nostalgie, aligne les ballades, où la diva peut se faire plaisir vocalement, prend quelques risques, et manque parfois de rythme mais n'oublie pas les beats urbains. Un disque riche, même si on regrette "Almost Home" et "Triumphant".


Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez mariahcarey.com et la page Facebook de Mariah Carey.
Écoutez et/ou téléchargez l'album "Me. I Am Mariah" de Mariah Carey.
Galerie photo :
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ? Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ?
  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP