Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Line Renaud > Line Renaud raconte sa rivalité avec Edith Piaf : "Elle détestait les femmes"
C'est dit !
jeudi 29 juillet 2021 11:39

Line Renaud raconte sa rivalité avec Edith Piaf : "Elle détestait les femmes"

Invitée du podcast "Femmes puissantes" de Léa Salamé sur France Inter, Line Renaud s'est confiée sur sa rivalité avec Edith Piaf. L'artiste de 93 ans assure que la Môme était une personne "méchante" qui "détestait les femmes" et a tout fait pour qu'elle arrête de chanter.
Crédits photo : Montage Pure Charts / Bestimage / Abaca
Line Renaud est plus en forme que jamais et tient à le faire savoir ! Alors qu'elle vient de célébrer en grande pompe son 93ème anniversaire, la chanteuse et ancienne meneuse de revue est l'invitée du nouvel épisode de "Femmes puissantes", le podcast de Léa Salamé sur France Inter. Et selon l'interprète de "Ma cabane au Canada", la femme la plus puissante que la France ait connue était Simone Veil. « Quand on impose une loi pour l'avortement, on a une puissance, c'est énorme. Ça a changé la vie de tellement de jeunes filles. Moi, j'étais enceinte à 17 ans, donc je n'ai pas pu garder l'enfant. J'ai frôlé la septicémie. Alors merci Madame Veil ! » rappelle Line Renaud, admirative du combat de cette femme d'Etat qu'elle a côtoyée. Toutefois, la chanteuse n'a pas la langue dans sa poche et n'hésite pas à étriller ses contemporains, à l'instar de Meghan Markle : « J'y crois pas trop à Meghan. Trop d'ambition... Il faut de l'ambition mais il faut savoir la contrôler (...) Il y a l'ambition pour une carrière et il y a aussi l'ambition pour l'argent ».

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"C'était une femme très méchante"


Pour la radio, Line Renaud revient également sur un épisode particulier de sa carrière : sa rivalité avec Edith Piaf. Lorsque Léa Salamé lui demande ce que lui a fait La Môme, l'artiste de 93 ans préfère sourire : « En tous cas, moi je lui avais rien fait ». Avant de se remémorer le début de ce "clash" entre les deux artistes : « Je chantais au Moulin Rouge tous les soirs, j'étais engagée pour 4 mois (...) La veille du jour où je rencontre Bob Hope, le directeur artistique de chez Pathé-Marconi m'a dit : "Il faut que tu arrêtes de chanter pendant au moins un an". J'avais tous les succès actuels, les disques se vendaient ». Ce qu'elle apprendra par la suite, c'est que cet ordre ne venait pas d'un patron de maison de disques... mais d'Edith Piaf elle-même !

"Ils sont tous les uns derrière les autres dans le lit de Piaf"


« Comment avait-elle peur de moi ? En plus je n'étais pas dans son registre » s'interroge Line Renaud, pas très tendre envers l'interprète de "Non, je ne regrette rien" : « Elle détestait les femmes. Juliette Gréco pouvait vous en raconter des montagnes sur la méchanceté de Piaf. C'était une femme très méchante. Elle était aussi une femme puissante sur les hommes, elle avait une revanche à prendre sur sa vie. Sa revanche, c'était les hommes. Ils sont tous les uns derrière les autres dans le lit d'Edith Piaf. Et donc elle détestait les femmes plus jeunes ». Le tout avant de conclure sur une note acide : « En plus en 1954, elle n'avait pas de succès en disque depuis longtemps ».

« Le soir-même (...) Pierre Hiégel, mon directeur artistique, pleurait dans son bureau : "Elle te demande d'arrêter de chanter" » ajoute-t-elle ensuite. Malgré cette confrontation entre les deux icônes de la chanson, Line Renaud assure que c'est à ce moment-là qu'elle a reçu une proposition en or : « Au Moulin-Rouge arrive Bob Hope. Plus personne ne le connaît aujourd'hui. Ses show télévisés faisaient 80 millions de spectateurs. Bob Hope est dans la salle avec tout son staff, je ne sais pas qu'il est dans la salle. A la fin de mon tour de chant, il vient me voir et il dit "Je n'ai pas besoin de parler français, j'ai tout compris en vous voyant ce soir. Est-ce que vous voulez aller en Amérique ?" ». C'est alors que la carrière américaine de Line Renaud commence, marquée par ses nombreuses années à Las Vegas. Et malgré ses craintes personnelles (« C'était pas facile pour moi (...) On a beau avoir du succès, je ne me plaisais pas du tout à Las Vegas »), l'artiste française est rapidement devenue une des stars de la ville du Nevada. Au point d'y avoir désormais sa propre rue à son nom !
Théau BERTHELOT

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés