Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > Actualité de La Grande Sophie > La Grande Sophie : jeux de maux et d'esprit pour "La place du fantôme"
Chronique d'album
mardi 14 février 2012 16:48

La Grande Sophie : jeux de maux et d'esprit pour "La place du fantôme"

La Grande Sophie se dévoile dans son sixième album "La place du fantôme". Rêvant d'une autre vie et d'un autre monde, elle a couché sur partitions un passage de sa vie plus difficile à passer, comme un cap l'ayant poussé à se réfugier dans un imaginaire où elle a trouvé la compagnie de "Suzanne". Une introspection au cours de laquelle la chanteuse a cherché des clefs, qu'elle ne livre pas, de même que sa quête l'a mené à trouver de nouveaux sons.


D'entrée de jeu, La Grande Sophie donne le ton de son nouvel album avec le titre "Bye Bye Etc". Embarquement pour une autre réalité avec une voix de tête que l'on a trop rarement entendue, recouverte par des percussions sophistiquées. On sait d'emblée qu'elle sera "La place du fantôme" dans ce sixième opus classe et mélancolique, jouant sur des nuances de noir et de blanc, entre le rêve et la réalité. Loin des clichés de l'onirisme, La Grande Sophie fait deux pas en arrière : « le monde a ses mystères ». « J'attrape les courants d'air » assure-t-elle d'une voix plus maitrisée. Car la voix de l'artiste est l'une des clefs de cet album où il n'y a pas de place pour la nostalgie, contrairement aux apparences. « La date limite est dépassée » et La Grande Sophie doit imaginer « un autre monde, une autre vie » pour oublier le temps (qui passe) d'une chanson, ou plus, les fêlures qui ont noirci son tableau. Elle se confie à travers dix titres, dix seulement car il fallait concentrer l'effort. La Grande Sophie a privilégié la qualité à la quantité, donnant à entendre une expertise sonore de ses pensées les plus intimes. En quête de nouveaux sons, la chanteuse a donné une expression musicale à ses démons et à sa douleur. En plus d'avoir trouvé les mots pour rendre compte du « chant des sirènes » qui encombre son esprit, les sons aussi traduisent cet état de transition par lequel l'artiste est passé. Un état qui fait suite à une phase plus difficile à passer et dont La Grande Sophie tait l'origine. Une rupture amoureuse ? On n'en saura pas plus mais "La place du fantôme" est quoi qu'il en soit une vraie rupture.

C'est peut-être pour cette raison que la chanteuse est pleinement investie dans l'écriture, la composition et la production. Un savoir-faire qui lui a valu d'être sollicitée par des artistes tels que Sylvie Vartan et Françoise Hardy. C'est peut-être cette dernière collaboration qui a poussé l'artiste à confier la réalisation de "La place du fantôme" à Ludovic Bruni, Vincent Taeger et Vincent Taurelle, trois musiciens inséparables en crédits pour Charlotte Gainsbourg et Air. Le résultat : un disque beaucoup plus produit que le précédent, "Des vagues et des ruisseaux", un projet acoustique-synthétique qui avait réussi à brouiller les pistes. Les pistes sont à nouveau brouillées avec ce fantôme que l'on nommera "Suzanne", ce double créé de toute pièce dans l'esprit de La Grande Sophie. Comme l'aboutissement d'une confection, intervient "Suzanne" en piste numéro 10 de cet album. « Qu'est ce qui m'arrive ? Comment te dire ce que j'entends ? ». Ces interrogations qui referment cet album, La Grande Sophie les pose au deuxième locataire qui habite dans sa tête.

"Suzanne" n'existe pas, et heureusement que Sophie Huriaux le confesse, démontrant en fin de course que, même si elle est à bout de souffle, elle n'a pas perdu la raison. Ce personnage imaginaire se charge bien de lui rappeler que l'horloge tourne. Entrée dans la quarantaine, et peut-être en pleine crise de la quarantaine, La Grande Sophie ne parle plus que de destin en jouant sur les mots en même temps que sa plume couche ses maux sur papier. Peur d'être oubliée ? En quête de reconnaissance ou de préparer sa postérité ? Quoi qu'il en soit, on ne connaîtra pas les réponses que La Grande Sophie a trouvé au cours de cette introspection qui n'a rien de morbide, même si là encore les apparences le laissent penser. Il n'y a qu'au moment de "Sucrer les fraises" que la chanteuse évoque le moment du « grand départ » pour que ses « kilos d'impatience » trouvent « l’innocence ». Mais pour l'heure, « les fleurs de son jardin » ont perdu « leur parfum ».

En jouant sur les mots, La Grande Sophie se raconte et dévoile les maux qui hantent son esprit et qui ont donné vie à "Suzanne", ce personnage fantasque auquel elle dit tout. Spectateur de cette introspection, le public est plongé dans la solitude de la chanteuse. Quelle place occupe le fantôme ?


Jonathan HAMARD
Suivez l'actualité de La Grande Sophie sur son site internet officiel.
Écoutez et/ou téléchargez le nouvel album de La Grande Sophie, sur Pure Charts.
La Grande Sophie sera en tournée dans toute la France. Réservez vos places sur Pure Charts.
Regardez le clip "Ne m'oublie pas" de La Grande Sophie :

Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip La Grande Sophie - Quelqu'un D'Autre
La Grande Sophie
Clip La Grande Sophie - Rien Que Nous Au Monde
La Grande Sophie
Clip La Grande Sophie - J'aime Le Rock'n Roll
La Grande Sophie
Clip La Grande Sophie - Ne M'Oublie Pas
La Grande Sophie
Clip La Grande Sophie - Quand Le Mois D'Avril
La Grande Sophie

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ? Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ?
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP