Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Keziah Jones > Keziah Jones n'est pas rancunier !
News musique
lundi 27 juin 2011 14:54

Keziah Jones n'est pas rancunier !

Après l'interpellation musclée dont il faisait l'objet la semaine dernière à la gare du Nord, Keziah Jones revient sur les circonstances de cet incident qui avait fait grand bruit sur le Net. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le chanteur nigérian n'est pas rancunier.


Rappelez-vous mardi dernier, une photo faisait le buzz sur le Net : celle de Keziah Jones en prise avec des officiers de la police française. Photo qui provoquait la colère des fans de l'inventeur du "bluefunk", et réveillait le débat sur les "délits de faciès". C'est dans une interview accordée à nos confrères de "Next, Libération" que le chanteur revient sur cet "incident diplomatique". S'il se déclare choqué et révolté par cette affaire, le chanteur se réjouit d'en avoir été l'objet, disposant ainsi d'une tribune pour dénoncer ce dont sont victimes des centaines de personnes tous les jours et ce de manière anonyme : « Je ne pense pas être un cas particulier, je sais que cela arrive tous les jours à plein de gens, et qui n’ont pas le luxe d’être un musicien connu. Je trouve ça vraiment injuste d’être choisi parmi 600 passagers et d’être traité de la sorte. », déclarait-il, avant de conclure, fair-play : « Je suis pas rancunier que ces policiers de la gare du Nord viennent voir mes concerts à Paris, ce week-end. Je serai au "Festival de Jazz" à La Défense, ce samedi et à "Solidays", ce dimanche. Je les invite.». L'histoire ne dit pas si les policiers ont répondu présents...

Crédits photo : Facebook de Keziah Jones

Rappel des faits


De retour d'un concert qu'il avait donné à Cologne en Allemagne aux côtés de la chanteuse Nneka, d'origine nigériane elle aussi, le chanteur faisait escale à Paris pour une nuit avant de se rendre en Algérie le lendemain. Un programme établi, si ce n'est que l'interprète de "Rythm Is Love" n'avait pas prévu l'intervention de la police qui, parmi les 600 passagers descendant du train à gare du Nord, choisissait de n'en contrôler qu'un seul : Keziah Jones. Après un interrogatoire de 45 minutes, il était finalement relâché sans aucune explication quant au motif de son arrestation.
Bridget UGWE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?
  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP