Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Jean-Jacques Goldman > Enfoirés 2015 : Jean-Jacques Goldman répond à ses détracteurs avec humour
C'est dit !
jeudi 05 mars 2015 09:38

Enfoirés 2015 : Jean-Jacques Goldman répond à ses détracteurs avec humour

Jean-Jacques Goldman est sorti du silence pour répondre aux critiques visant le nouveau single "Toute la vie" des Enfoirés, jugé "réac" et "anti-jeune" par certains. Face à l'ampleur de la polémique qui touche désormais la sphère politique, l'artiste a choisi de s'exprimer dans "Le Petit Journal" de Canal + à travers un sketch.
Crédits photo : capture d'écran Pure Charts
« Comment prendre la parole sur une polémique qui prend une ampleur incompréhensible ? ». C'est la question que Jean-Jacques Goldman s'est posé avant de s'exprimer dans "Le Petit Journal" de Yann Barthès hier. Le chanteur, qui n'avait pas accordé d'interview télévisée depuis 15 ans, a accepté de faire une apparition sur Canal + pour tenter de calmer les détracteurs du nouveau single des Enfoirés. Jugé « réac » et même « anti-jeune » par différents médias, d'autres personnalités du monde artistique et politique, "Toute la vie" est un titre qui oppose les jeunes aux adultes, scindant la société en deux pour débattre de la marche à suivre dans les années futures. Dans cette chanson écrite par Jean-Jacques Goldman et dévoilée en janvier, Les Enfoirés invitent les jeunes à se « bouger ». Et de la mise en ligne du clip la semaine dernière, la polémique est née...

"J'ai l'impression que quoi que je fasse, où que je sois..."


L'interprète de "Je te donne" a choisi le ton de l'humour pour répondre aux critiques. Il a adopté un ton décalé face aux « deux hommes les moins qualifiés pour une interview de cette importance » : Eric et Quentin. Jean-Jacques s'est tout d'abord dit « surpris » par l'ampleur de la polémique, pour ensuite déclaré qu'il ne « rendait pas compte » que sa chanson est « réac », d'un air candide. Les deux chroniqueurs ont alors tenté de comprendre ce que le chanteur a voulu dire dans son titre, l'accusant finalement d'être « complotiste », « totalitariste » et « anarchiste ». Ubuesque ! « J'ai l'impression que quoi que je fasse, où que je sois » a-t-il répondu, rebondissant sur les différentes critiques qui lui sont adressées.

"Cette polémique nous touche"


En effet, en réaction aux déclarations de Jacques Attali, qui a qualifié le clip des Enfoirés de « monument de vulgarité et de haine des jeunes », Jean-Jacques Goldman s'est faussement demandé si « Plagier un livre, c'est vulgaire », en référence aux accusations de plagiat qui visent l'économiste. Et lorsque les deux chroniqueurs ont menacé Jean-Jacques Goldman de lui mettre la fessée en guise de punition, celui-ci a répondu : « Et ça, c'est pas un peu réac ? », faisant écho au débat sur l'interdiction de la fessée relancé par le Conseil de l'Europe.

Mais l'humour ne règle pas tous les problèmes ! Le chanteur a profité de cette séquence pour faire passer son message en filigrane. « La chanson ne dit pas du tout que la vie était mieux avant. Le titre est sorti il y a presque deux mois, on a fait sept concerts devant plus de 80.000 personnes. Personne ne nous a fait part du moindre malaise. C'est ça qui est bizarre » a-t-il déclaré, avant de conclure que cette polémique « touche » Les Enfoirés.

Regardez la séquence du "Petit Journal" avec Jean-Jacques Goldman :
Jonathan HAMARD
Pour en savoir plus, visitez enfoires.com et la page Facebook des Enfoirés.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie des Enfoirés sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations
  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP