Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Que devient... ? > Actualité de Félicien Taris > Que devient... Félicien ?
Que devient... ?
jeudi 24 mars 2011 11:29

Que devient... Félicien ?

Nouveau rendez-vous sur Charts in France. Régulièrement nous partirons à la recherche de personnalités ayant marqué l'actu médiatique et musicale. Cette semaine, à l'occasion des dix ans de la télé-réalité, nous nous sommes intéressés au parcours de Félicien depuis sa participation à la seconde saison de "Loft Story".


Souvenez-vous, en 2002, il soulevait les foules en “chopant la Cum Cum” ! Loin des pathétiques "Carré Viiip" (avec Lesly Afida Turner) et autres "Anges de la télé-réalité" (avec Marlène Duval), Félicien Taris œuvre depuis bientôt 9 ans, dans la production audiovisuelle, musicale et artistique. Découvert lors de la seconde saison de "Loft Story" et révélé sous son seul prénom emblématique, Félicien, landais d'origine, s'est fait connaitre à travers ses facéties, son attachement régional et son single "Cum Cum Mania" inscrit au Panthéon des n°1 au Top 50 en 2002 avec plus de 750 000 copies écoulées. Le jeune homme a bel et bien tourné la page. Nous aussi ? Pas si sûr. Concernant l'émission de la télé-réalité qui l'a révélée, oui. Pour ce qui est du reste, sachez que si vous faites partie des fans du film de 52' sur les All Blacks "Au cœur du mythe" diffusé en 2007 sur Canal + à l'occasion de la Coupe du Monde de Rugby et exporté dans de nombreux pays anglophones, alors vous avez contribué à faire grandir Toros Editions, sa société qui produit des documentaires sur le rugby, l'une de ses passions.

Trois ans plus tôt, se différenciant déjà de nombreux autres candidats de télé-réalité, il co-écrit, co-produit et interprète un one-man show "The sacré Schpountz" au Théâtre André Bourvil, au sein duquel il exorcise avec beaucoup d'auto-dérision et de justesse son expérience cathodique. S'il n'a pour autant jamais véritablement arrêté la musique, après la parution d'un premier album en 2003 intitulé "Olé ! Olé" (comprenant notamment le single "Tranquille Émile"), c'est encore dans l'ombre de nombreux projets que la cocasse et généreux Félicien a œuvré. Ce dernier a dévoilé en 2007 le projet Los Niños ("Mi Casa Es Su Casa"), puis King Félice en été 2009, une reprise de "Ramaya" d'Afric Simone destinée aux clubs. Parallèlement, c'est au sein de nombreux galas estivaux, qui lui permettent de partir en tournée dans toute la France et d'aller au contact du public, partager son amour de la fête, qu'il continue sa route. « Aujourd'hui, je suis un chansonnier qui a envie de parler librement, sans tabou, et avec légèreté surtout » nous confie Félicien.

En 2010, le nouveau single du landais, le premier sous son patronyme depuis 2007, "J'ai pas d'argent", crée le buzz sur la toile. Le clip au concentré de soleil flirte avec les 90 000 vues sur YouTube !

Visionnez le clip de Félicien Taris, "J'ai pas d'argent" (2010) :


A l'occasion des 10 ans de la télé-réalité, qui ressort ses “vieux” candidats, Félicien Taris semble s'être provisoirement tourné vers la production à travers des projets documentaires et musicaux que chacune des saisons 2011 verra naitre.

Greg Soussan/ABACAPRESS.COM.
Thierry CADET
Pour en savoir plus, visitez felicientaris.fr, ou son MySpace officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez le single de Félicien Taris, "J'ai pas d'argent".
Découvrez l'interview de Félicien Taris (avec Télé-Vision.fr) :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ? Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ?
  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP